Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 22:26

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    Honorable Claudine MUNARI MABONZO : Sur la levée de l’immunité parlementaire du député André Okombi Salissa

     

     
    La séance plénière sur la levée de l’immunité parlementaire du député de Lekana a donné ses résultats. Sur 117 présents, 114 ont voté oui. Seuls 4 députés ont voté non à la levée de l’immunité parlementaire du député André Okombi Salissa.

     

    Afficher l'image d'origine

    munari-levee-immunite-okombi-1

     

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, debout

     

    munari-levee-immunite-okombi-2

     

     

     
     
     
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 22:02

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Bassango ya sassouland

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : C'EST POURQUOI JE M'ACCROCHE AU POUVOIR POUR EVITER LA VINDICTE POPULAIRE.

     

     

     

     

    L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes debout, chaussures, arbre et plein air

     

     

    Je sais. J'ai beaucoup tué. J'ai aussi beaucoup volé. Mais cela ne date pas d'aujourd'hui. Il suffit, pour vous en convaincre, de faire vos recherches sur le NET, vous en apprendrez encore davantage. Très ravi d'avoir fait connaitre le Sassouland à l'international dans la rubrique des scandales et des faits divers, alors, pour les crétins qui veulent me suivre,qui y trouvent leurs comptes, même si j'ai sacrifié de nombreuses générations, continuons ensemble. Allons seulement.

    Trop bons. Trop couillons. Sans vous, jamais je n’aurais été ce que je suis aujourd’hui. Ma famille, tout mon clan et moi-même, aurions sans aucun doute connu une vie misérable aux bords de l’Alima et j’en suis plus que sûr aussi pauvres que vous. Vous avez fait de nous des riches nababs de ce pays. Au nom de tous, je me devais de vous rendre cet hommage. Je vous devait au moins ça. Grâce à vous donc, nous avons pu en 33 ans, nous constituer un patrimoine impressionnant, planquer vos sous à l’Etranger et nous offrir ce que les blancs appellent les biens mal acquis.

    Regardez les Nguesso, ils sont partout, désormais propriétaires de biens immobiliers. Comme :

    Rodrigue Nguesso à Miami ( Un appartement + 1 villa )

    Edgard Nguesso, à Levallois et à Neuilly sur Seine

    Christel Nguesso à Paris.

    Willy Nguesso au Canada.

    Maman Antou Nguesso, à Paris

    Julienne Nguesso, épouse Johnson, à Neuilly sur seine

    Ninelle Nguesso, à Paris et Courbevoie

    Inès Nguesso, à Courbevoie

    Moi-même au Vésinet, à Paris, Nice, Marbella.

    Comment en est-on arrivé là ? C’est tout simple. J’ai imaginé une politique et vous êtes tombés dans le panneau. J’ai passé mon temps à user du tribalisme pour diviser. A vous monter les uns contre les autres. A cultiver la haine avec des actes de tortures et de tueries de masse, en vous faisant bêtement croire que vos frères du sud extermineraient ceux du nord si je ne suis pas là.

    La messe est dite tout y est.
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple

     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 23:00

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Bassango ya sassouland

     

     DÉSHABILLONS-LES. POURQUOI OKOMBI EST ABSOLUMENT L'HOMME A ABATTRE ?

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

    SILENCE ! Justin KOUMBA MANGE

     

    Afficher l'image d'origine

     

    La lettre de Claudine Munari pour faire valoir les droits à l’immunité d’ Okombi Salissa en tant que député, adressée à Obami Itou et Justin Koumba, me fait franchement rigoler. Que voulez-vous que ces deux quidams fassent, eux qui doivent tout au tyran et qui sont officiellement ses hommes de main, placés par lui à la tête de ces deux assemblées de godillots pour cautionner les hold-up électoraux et ses nombreux viols de la constitution ? Ce n’est pas ce même Obami Itou qui avait présidé le dialogue des cons de Sibiti, validant le projet complètement fou du coup d’Etat constitutionnel ?

    De ces deux-là, il n’y a rien à attendre. Apeurés, vous les voyez bien contredire leur maître à manger dans sa volonté absolue d’avoir la tête d’Okombi , cet empêcheur de tourner en rond connu pour son franc parler ? Ma chère Claudine tu es vraiment très dure et trop vache envers ces 2 vieillards. Tu t"imagines, tu leur demandes de scier la branche sur laquelle ils sont assis? Mais que deviendront-ils après, eux qui comme le tyran, n'ont jamais pensé prendre leur retraitre et qui ont trouvé une belle planque grassement payée?

    D'ailleurs, immunité parlementaire ou pas, le tyran s’en fout. Au fait depuis quand la loi prime-t-elle dans une dictature ?

    Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ Okombi Salissa était déjà depuis longtemps dans le viseur du tyran et son clan. Un lourd contentieux né des ambitions clairement affichées d’Okombi et de son refus de dissoudre sa structure ( CADD) dans le PCT. Le NON au changement de Constitution d’Okombi était la goûte de trop et sa candidature à la présidentielle de gros couillons était le péché de lèse majesté. En plus, Okombi est vent debout contre le hold-up électoral et refuse de reconnaitre la légitimité du tyran. Le tyran n’en pouvait plus.

    Okombi, c’était la tête qui dépassait de trop, un des obstacles au projet de la dynastie clanique en gestation. Il fallait donc abattre Okombi et sa CADD, un mouvement bien implanté et mieux structuré, qui faisait terriblement peur au tyran et son clan. L’objectif numéro 1, décimer la CADD. D’ où cette chasse à l’homme, avec Jean Dominique Okemba aux commandes et Ndenguet son homme de main, contre les gens d’Okombi qui occupent le TOP one des enlèvements, de disparus et de tortures. Ce n’est pas un hasard, n’est ce pas ?

     

     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 22:57
Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 08:37

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : DÉSHABILLONS-LES. François BIKINDOU UN ESCLAVE AU SERVICE DE SON BOURREAU

     

     
    FRANCOIS BIKINDOU, L’ANNONCEUR OFFICIEL DES COUPS FOIREUX A VENIR. LA PHOTO D’OKOMBI SALISSA, MENOTTES AUX POIGNETS, C’EST LUI, LE PREMIER A L’AVOIR REçUE DES MAINS DE JEAN FRANCOIS NDENGUET, SON MAÎTRE A MANGER.

     

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

     

     

     

     

    Après l’avoir filée sur le web, il en a fait la UNE, dans sa dernière livraison. Qui pouvait alors prendre ce cliché d’OKombi salissa menotté, si ce n’est un barbouze dans les locaux de la police politique du tyran ? Qui dit DGST, DIT NDENGUET.

    François Bikindou, vous connaissez ? Et si je vous dis le Troubadour, qui porte si bien son nom, qui veut dire tout simplement gros couillon ? C’est la Pravda de Sassou, financée par Jean François Ndenguet, l’homme de main du tyran, et dont François Bikindou ici en photo est le directeur des publications, Toutes les conneries sur les opposants ou sur leurs supposés complots contre le pouvoir, publiés dans ce torchon bon pour la poubelle ou aller faire caca, c’est justement la plume de Jean François Bikindou, le porte flingue de Jean François Ndenguet, recruté spécialement pour salir les opposants et préparer les esprits sur tous les coups tordus à venir, comme ces faux complots des opposants, inspirés et conçus par le pouvoir.

    François Bikindou occupe en effet une place de choix et joue le rôle qui est le sien avec maestria, dans ce dispositif dont voici l’organigramme.

    Jean Dominique Okemba, un des inspirateurs, le concepteur des faux complots.

    Jean François Ndenguet, l’exécutant. L’homme qui file toutes les billes à François Bikindou

    François Bikindou, c’est le préparateur d’opinion, avant la sortie officielle du dernier oukase sorti out droit des laboratoires du clan mafieux au pouvoir.

    Oko Gakala, l’inamovible, qu’on ne présente plus. L’homme qui fait coffrer les opposants
    ----------------------------------------------------------
    Notre commentaire: L’argent du tyran rend décidément fou. Complètement fou. Mais comment font-ils, ces Congolais, toujours aussi sots pour certains, pour oublier si vite leur calvaire ? Ironie de l’histoire. Un esclave qui sert son bourreau. Voici ce qu’on peut lire sur lui : « Menacé de mort au Congo, son pays d’origine, François Bikindou a trouvé refuge en juillet 2002 en Angleterre. A travers Frédéric, le personnage central de son roman, intitulé Des rires sur une larme, paru en février aux éditions L’Harmattan, l’ancien correspondant de la BBC à Brazzaville décrit son parcours de demandeur d’asile politique en Grande-Bretagne. Un véritable calvaire pour cette ancienne star de la radio, contrainte à la clochardisation.

    http://www1.rfi.fr/actufr/articles/076/article_43143.asp

     

    Désillusions d’un journaliste demandeur d’asile

    François Bikindou, journaliste et écrivain, auteur&nbsp;du roman&nbsp;<em>Des rires sur une larme</em>, paru aux éditions L’Harmattan.(Photo : Gervais Nitcheu/RFI)

    Menacé de mort au Congo, son pays d’origine, François Bikindou a trouvé refuge en juillet 2002 en Angleterre. A travers Frédéric, le personnage central de son roman, intitulé Des rires sur une larme, paru en février aux éditions L’Harmattan, l’ancien correspondant de la BBC à Brazzaville décrit son parcours de demandeur d’asile politique en Grande-Bretagne. Un véritable calvaire pour cette ancienne star de la radio, contrainte à la clochardisation.
     
     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 08:06

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    APPEL DE LA FÉDÉRATION DE L'OPPOSITION CONGOLAISE AU PEUPLE CONGOLAIS

     

     

     

     

    fede-idc-frocad-jan-17-1

     

    fede-idc-frocad-jan-17-2

     

    fede-idc-frocad-jan-17-3

     

    fede-idc-frocad-jan-17-4

     

     

     
    Cette purge est inacceptable, certes " allons seulement" mais jusqu'où ?
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:27

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    PLAIDOIRIE  de Jean Gustave Ntondo en faveur de Ghys Fortuné Dombe Bemba

     

     
     

     

     

    gustave-ntondo

     

     

     

    Mon statut officiel de négociateur de paix me permet-il de solliciter, ouvertement, auprès du procureur de la République, la relaxation de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba?

    Si c’était le cas, je paramètrerai mon argumentation de la façon suivante : « Nul n’est censé ignorer la loi ». Cette citation de Jules Renard devenue un adage populaire m’autorise à dire quelques mots sur une discipline qui n’est pas mienne, et sans apparaître comme celui qui veut apprendre son métier à l’homme de loi.

    L’arrestation mercredi matin, le 11 janvier 2017 de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba, qui est ’’ soupçonné d’avoir commis des faits de complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat en relation avec Bintsamou Frédéric alias « Pasteur Ntumi », ne me semble pas justifiée.

    Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba est journaliste. Son métier consiste à apporter l’information, toute l’information aux citoyens, pourvu qu’elle ne soit insultante. Il lui faut mener un travail d’investigation, autrement dit, son information doit être fouillée, contradictoire, libre et indépendante. Face à un tel postulat, je recommanderais au représentant de la loi d’agir dans le calme, sachant qu’il y a souvent plus de sévérité que de justice.

    A ma connaissance, le révérend pasteur Bintsamou Ntumi Frédéric, si c’est bien de lui qu’il s’agit, n’a jamais été jugé par quelques tribunaux que ce soit, et selon le bon droit il est présumé innocent. Pour cette raison, à mon humble avis, je ne perçois pas la justification de la mise sous verrous d’un citoyen, journaliste de son Etat un métier si délicat. Ce journaliste a rapporté notamment des informations du camp adverse, et par-dessus le marché en rapport avec un présumé innocent. Ne nous précipitons pas, au risque de justifier la force, ne pouvant fortifier la justice. La loi qui est la plus belle invention de la raison est faite aussi pour protéger, assurer la liberté des honnêtes gens et non la diminuer, sur de simples soupçons.

    Quand à ce que Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba a écrit, – puisqu’il a été arrêté le mercredi 11 janvier 2017, après la parution du N° 439 du lundi 9 janvier 2017 du journal  »TALASSA » dont il est le directeur général, – cela c’est son point de vue. Libre à lui. Ce point de vue peut être contredit, le débat est ouvert. Nous sommes en démocratie.
    Je crois que le journaliste, dont le métier consiste à brasser toutes sortes d’informations, nous appelle effectivement au débat : Un dialogue autour d’une table aujourd’hui, dans un pays comme le nôtre en pleine traversée d’une crise essentiellement politique.
    Ainsi, l’arrestation de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba me semble contredire les efforts consentis par les deux camps en présence dans notre pays, quant à la recherche des solutions idoines pour la paix, la sécurité et l’unité nationale.

    C’est pourquoi, si ma sollicitation était permise, je demanderais au procureur de la République Mr André Oko Ngakala, la remise en liberté de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba, en attendant une enquête judiciaire.

    A Brazzaville, le 12 janvier 2017

    Jean-Gustave N’TONDO, négociateur.

     
    Un pays sans loi est une dictature, que les droits des paisibles citoyens soient respectés.
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 04:58

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    LE DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO PERD LE NORD

     

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Afficher l'image d'origine

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Sassou perd le Nord !

     

    Jamais de mon existence, je n’aurais pu imaginer voir mon pays le Congo sombrer dans une dictature aussi féroce. C’est de mal en pis et nous ne voulons plus aller dans cette direction.

     

    Papy après son rendez-vous manqué à New York a décidé de nous rendre gorge. Des boucs émissaires tout trouvés pour apaiser une colère froide. Les compagnons d’hier sont devenus les ennemis d’aujourd’hui pour avoir défendu la constitution, clé de voûte de la vie d’une nation. Telle dans une jungle, la chasse aux opposants est déclarée cause nationale. C’est ahurissant.

     

    Dans les jours qui viennent ce gouvernement fera l’annonce d’une création de nouvelles prisons car celles qui existent ne pourront jamais contenir les 92% des congolais qui ont dit NON à ce système mafieux qui gangrène le pays. Ils ne se rendent même plus compte qu’à faire pareil zèle, ils sont devenus la risée du monde. La découverte d'armes de guerre dans les domiciles des opposants est devenue le jeu favori d’une dictature aux abois. A croire que nous sommes dans un jeu vidéo.

     

    Le Congo va mal et ce par le fait d’un seul homme nommé Sassou qui a décidé de braver tout un peuple. Il joue son va tout tant il est vrai que son avenir est de plus en plus sombre et sans issue. Après le Sud, notamment le Pool, il a décidé de s’en prendre frontalement à ceux qui jadis l’ont aidé dans la conquête du pouvoir. C’est le début des règlements de comptes. Tout ceci démontre à suffisance que la contestation est bien nationale et non tribale ou régionale. Aucun congolais n’en veut à ce monsieur parce qu’il est du Nord, mais parce qu’il a tout simplement violé les principes élémentaires d’une vie en société. Notre combat contribue également à refaire son éducation. Mais parvient-on à redresser un arbre aussi tordu sinon que le couper pour éviter qu’il nous cause davantage de drames. Les rats commencent à quitter le navire tant le bateau ivre fonce droit dans l’iceberg.

     

    Pour l’intérêt du Congo, Sassou doit partir. Il est temps que nous prenions nos responsabilités car trop c’est trop. Les mots sur les mauvais maux ne suffisent plus. Il est temps de passer à l’action pour libérer le peuple congolais qui n’a que trop souffert. La bête a repris confiance et sa défiance à notre encontre est une insulte nationale. Les humiliations qu'il nous inflige au jour le jour ne doivent plus être tolérées.

     

    C’est Goethe qui écrivait dans un extrait formidable : "A partir du moment où l'on s'est engagé définitivement, la providence entre alors en scène. Toutes sortes de choses se produisent qui, autrement, ne se seraient jamais produites. De la décision jaillit un flot d'événements qui déterminent en votre faveur quantité d'incidents, de rencontres et d'appuis matériels imprévus qu'aucun homme n'aurait pu imaginer. Ce que vous pouvez faire ou rêver de faire, commencez à le faire. L'audace est porteuse de génie, de puissance ou de magie. Commencez dès maintenant."

     

    Ne ratons pas les débuts comme disait l’autre.

     

    Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA
     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 22:31

​​

undefined 

 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    " LE CONGO BRAZZAVILLE EST PRESQUE DEVENU UNE PRISON  " 

     

     
    Les 10 et 11 janvier 2017, plusieurs membres de l'opposition et un journaliste congolais ont à nouveau fini derrière les barreaux.

     

    Guy-Milex

    Les 10 et 11 janvier 2017, plusieurs membres de l'opposition et un journaliste congolais ont à nouveau fini derrière les barreaux.

     

     

     
    Après avoir échappé à son arrestation le 10 janvier 2017 à Brazzaville, le journaliste congolais Guy-Milex Mbonzi, en fuite, témoigne.
    Le journaliste Guy-Milex Mbondzi est en fuite depuis mardi 10 janvier 2017

    Ancien rédacteur de "La Rumeur", Guy-Milex Mbondzi a crée le journal "La voix du peuple" interdit de publication en 2014. Aujourd’hui directeur de "la Trompette". il a écrit pour Paris Match Afrique deux articles dont "La guerre du pool épuise le moral des troupes". .

    Que vous est-il arrivé à Brazzaville mardi 10 janvier ?
    Le matin, j’apprends l’arrestation d’André Okombi Salissa. Je passe des coups de fil à mes sources pour vérifier l’information. Elle s’avère exacte. Il a été arrêté à Bas-Congo dans le Nord de Brazzaville, où il vivait dans la clandestinité depuis six mois. En rentrant chez moi, pas de courant, donc pas d’accès à internet. Je fais un saut au Cyber café d’où j’écris un Post que je publie sur Facebook (ci-dessous). J’écris qu’André Okombi Salissa n’est ni à Libreville, ni aux Etats-Unis, mais dans les locaux de la DGST où il subit un interrogatoire musclé

     
    Guy Milex Mbondzi
    mardi
     
     
    On le donnait pour être aux Etats-Unis ou à Libreville. Il en était rien. André Okombi Salissa se trouvait bel et bien à Brazzaville comme ce fut le cas pour Jean Marie Michel Mokoko, son collègue candidat à la présidentielle, que l’opinion disait être en Angola ou en Centrafrique. C’est à Massengo, non loin du domicile où s’est tenue récemment la veillée de son petit-frère, qui a succombé sous le poids de la torture, que l’ancien ministre de l’Enseignement et de la profession qualifiante est tombé, sans résistance aucune, à 4h du matin, dans les mailles du filet policier. Il a été conduit à la DGST où il subit un interrogatoire musclé depuis 10h. Si Okombi a été pris, l’on conclut que Parfait Kolelas, qui s’amuse en politique alors que Sassou ne fait pas autant, le sera également dans les tous prochains jours…
     

    Est-ce ce Post qui vous a valu cette tentative d’arrestation ?
    Je ne pense car c’est allé très vite. Mais il est sûr que les autorités n’apprécient pas qu’on fasse des commentaires sur ce qu’il se passe dans les locaux de la DGST, surtout lorsque ce sont des brebis galeuses comme moi.

    Que se passe-t-il quand vous rentrez chez vous ? 
    Je monte chez moi, je vois ma femme, ma tante, ma belle-sœur. J’enlève ma veste, mes chaussures. On toque au portail. Je me lève pour ouvrir. Un jeune homme me demande, il est accompagné d’une dame. Ils n’ont pas l’air d’agents de sécurité. "On veut te voir pour publier  une annonce dans ton journal", me dit la dame. "Pourquoi ne pas aller au journal directement ? Qui vous donné mon adresse ?" Le jeune cite un certain Derrick que je n’ai pas vu depuis des mois. Je trouve ça bizarre, mais je les laisse entrer chez moi. "J’ai un mariage samedi, dit la dame, je veux passer une annonce dans votre journal". "Impossible pour moi, je ne publie rien avant samedi." Je lui conseille de consulter les autres journaux dans les kiosques et d’appeler les rédactions en leur demandant la prochaine date de publication. "Ok, me dit-elle, mais attends que j’appelle mon mari comme ça tu lui expliques." Je trouve cela bizarre. "Pourquoi votre mari doit-il venir chez moi pour que je lui explique ce que je viens de vous dire ?" Il y a quelque chose qui cloche. La femme se lève et prétend ne plus avoir de crédit sur son téléphone. Le jeune lui donne un billet, elle sort pour aller acheter du crédit, soi-disant.

    "Même les maisons de mes voisins ont été mises sens dessus dessous"

    Si le but était de vous arrêter, pourquoi une telle mise en scène ?
    C’est une méthode courante pour vérifier que la personne que l’on veut arrêter est bien chez elle sans alerter les voisins. Bref, je remets mes chaussures et ma veste. Je sors avec le jeune. « On va la retrouver dehors », lui dis-je. Je vois la femme dans une ruelle plus loin et je comprends qu’elle est une indic' et qu’elle ne va pas revenir. Je dis au jeune d’aller la retrouver et je rentre chez moi. Il ne se doute de rien. Je traverse la maison et pars de l’autre coté. 

    Lire aussi : "Il est temps pour Sassou de quitter le pouvoir"  

    Que s’est-il passé ensuite ?
    J’ai envoyé un jeune de mon quartier que je connais pour me raconter ce qu’il  a vu. Le jeune revient et me raconte qu’il a vu un 4*4 de policiers devant ma maison et une voiture de l’autre coté. «Ha mon grand, je lui dis,  c’est un guet apens qu’on veut me tendre. » Je ne reviens pas chez moi. J’apprends plus tard qu’ils ont fouillé la maison, les matelas, déchiré les plafonds. Ils ont fouillé chez les voisins, ils ont tout mis sens dessus dessous. Puis ils sont revenus pour prendre les ordinateurs et le matériel avec lequel je travaille. Ils ont mis mon appartement à sac ! Enfin, ils ont posté un policier armé devant chez moi pendant deux heures. Ensuite, des policiers en civil frappent au portail et se font passer pour des amis.

    Pourquoi la police a-t-elle arrêtée André Okombi Salissa ?
    Elle lui reproche des velléités de coup d’Etat et d’avoir participé à l’organisation de l’attaque du 4 avril dernier à Brazzaville. Il est recherché pour cela. Il avait disparu le lendemain de l’attaque. Il n’est pas seul, dans le dossier, il y a aussi Parfait Kolélas. 

    André Okombi Salissa
     

    Etes-vous, vous-même, proche d’Okombi Salissa ?
    Je l’ai fréquenté, mais je reste journaliste avant tout. Et je fais assez attention à ce que j ‘écris. Il faut toujours jauger les rapports de force ici. On ne peut pas écrire de la même façon à Brazzaville qu’à Paris ! Je ne veux pas finir en martyr ! 

    "Si tu lèves un doigt, tu peux être assassiné"

    Mercredi  11 janvier, un autre journaliste Ghys Fortuné Bemba n’a pas eu la même chance que vous, connaissez-vous les circonstances de son interpellation ?
    Oui elle a eu lieu à l’aéroport. Il se savait recherché et tentait de fuir. Quelqu’un l’avait mis au courant. Une personne qui avait entendu une conversation  en langue Mbochi entre le chef de la police Jean-François Ndengué et Jean-Dominique Okomba (Ndlr : Secrétaire général du Conseil national de Sécrutié). Le témoin a appelé la rédaction du journal Talassa pour les prévenir que le directeur Ghys Fortuné Bemba allait être arrêté. 

    Pourquoi le pouvoir recherche-t-il Ghys Fortuné Bemba ?
    Je ne sais pas, mais il a retranscrit dans son journal Talassa les vœux du pasteur Ntumi depuis la forêt. Il a aussi écrit sur le camouflet de Sassou-Nguesso aux Etats-Unis en titrant qu’il était "rentré à Brazzaville comme un chien la queue entre les pattes", cela ne lui a pas plu c’est sûr. 

    Suffit-il d’écrire une ligne de travers pour être mis en prison ?
    Le Congo est presque devenu une prison : si tu lèves un doigt, tu peux être assassiné. Ou on te place à la maison d’arrêt, la procédure est si longue que tu peux y rester 4 ou 5 mois et plus.

    Messieurs Evariste Ngakié, Nicolas Kossoloba, Jean-Claude Ngobolo, Brunel Matondo et Dieudonné Ganglia seraient portés disparus. Avez-vous des informations ? Qu’en est-il de Nzinga Mabio, directeur de campagne d’Okombi Salissa et député de Pointe-Noire ?
    Je ne sais pas.

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple
     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
13 janvier 2017 5 13 /01 /janvier /2017 14:29

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    Congo Brazzaville : deux situations d'humiliations. LA DICTATURE DANS LE PIRE SCÉNARIO DU RIDICULE

     

     
    Congo Brazzaville : deux situations d'humiliations. Mais des deux, le plus humilié n'est pas toujours celui que l'on croit....Cependant, on peut être sûr d'une chose, dans les deux cas de figure, c'est le Congo Brazzaville tout entier qui s'humilie, s'abêtti et se rabaisse.

     

    Afficher l'image d'origine

     

    L’image contient peut-être : 3 personnes

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, debout

     

    Afficher l'image d'origine

     

    12299207_942937342438094_1764634336678534493_n

     

     

    Afficher l'image d'origine

     
    LISTE PRISONNIERS POLITIQUES 242 au 12 janvier 2017
     
    De part sa vocation à sensibiliser les organismes des droits de l’homme et d'inciter à la solidarité envers les prisonniers politiques du Congo Brazzaville, le Comité de soutien aux prisonniers politiques 242 soumet à Amnesty International la présente liste mise à jour.
    Cette liste des prisonniers politiques est non exhaustive et fait état de la situation connue au 12 janvier 2017 :

    PAULIN MAKAYA depuis le 23 novembre 2015 - PRISON

    Jean Ngouabi depuis le 07 Mars 2016 - PRISON

    Bruno Ngouabi depuis le 7 août 2015 - PRISON

    Roland Gambou 21 décembre 2016 - MORT SOUS LA TORTURE

    MARCEL MPIKA depuis le 31 mars 2016 - PRISON

    Anatole Limbongo-Ngoka depuis le 27 Mars 2016 - PRISON

    Christine Moyen depuis le 27 Mars 2016 - PRISON

    OKOMBI SALISSA Clandestinité depuis le 03 avril 2016 / prison depuis le 9 janvier 2017 - PRISON

    Raymond Ebonga depuis octobre 2015 - PRISON

    Serge Blanchard Oba depuis octobre 2015 - Interdit de sortie du territoire

    Martin Madébana depuis Mai 2016 - PRISON

    Modeste Boukadia depuis Janvier 2016 - PRISON

    Jean Marie Michel Mokoko Résidence surveillée depuis le 03 avril 2016 puis prison depuis juin 2016 -PRISON

    Jacques Banangadzala depuis Mars 2016 - PRISON

    Joseph Kitsadi depuis le 11 mai 2016 - PRISON

    Narcisse Mazouta depuis Mars 2016 - PRISON

    Patrice Legali depuis le 23 Mars 2016 - PORTÉ DISPARU

    Jean Claude Sita depuis Mars 2016 - PRISON

    Geoffroy Danghat depuis le 1er Aout 2015 - PRISON

    Cyr Mvoubi depuis décembre 2014 - PRISON

    JEAN ZEITA BOULALIEM depuis le 12 janvier 2016 - PRISON

    NICOLAS KOSSOLOBA depuis le 9 janvier 2016 - PORTÉ DISPARU

    JEAN CLAUDE NGOBOLO, son épouse et ses deux enfants depuis le 9 janvier 2016 - PORTÉ DISPARU

    EVARISTE NGAKIE depuis le 9 janvier 2016 - PORTÉ DISPARU

    BRUNEL MATONDO depuis le 9 Janvier 2016 - PORTÉ DISPARU

    SAMBA MOUNTA LOUKOSSI depuis le 31 mars 2013 - PRISON

    MARCEL NTOUSROU et 50 co-accusés depuis le 11 septembre 2014 - PRISON

    SOUAMI ERIC 13 février 2013 - MORT SOUS LA TORTURE

    Dieudonné Ganglia Depuis le 12 janvier 2017 - PORTE DISPARU

    GHYS FORTUNE BEMBA Depuis le 11 janvier 2017 - PRISON

    MOUSSAVOU YEMA 21 octobre 2017 - MORT SOUS LA TORTURE

    Jugal Mayangui Depuis le 20 novembre 2016 - Torturé et en Prison

    Augustin Kalla-Kalla Libéré après enlèvement du 28 septembre au 6 octobre 2016 - Torturé

    Afficher l'image d'origine

    Alors Dictature ou pas dictature ?
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories