Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 09:13

« Je vous dois la vérité ….. le Congo n’est ni en situation de faillite ni en situation de banqueroute » a affirmé celui qui conduit le pays dans l’abime. « Presque tous les secteurs sont touchés par la récession ….ce ne sont ni les grèves, ni les manifestations, ni les actions désespérés qui permettront l’augmentation du prix du baril … je vais m’appuyer sur un gouvernement efficace», en résumé crevez de faim, gémissez mais pleurez dans le calme car la paix est un bien précieux. Monsieur Denis Sassou Nguesso, le peuple congolais n’a pas attendu votre discours creux et anorexique pour savoir qu’il est dirigé par des amateurs et des tribalistes kleptocrates. Souffrons seulement !

  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    LA DETTE DU CONGOZUELA ET LES BRUITS DE BOTTES

     

     

     

    Le Tchad dans un état de banqueroute : Idriss Deby et les siens se servent impunément du reste

     

     

     

    Le Tchad dans un état de banqueroute : Idriss Deby et les siens se servent impunément du reste

    CONGOZUELA UN ETAT EN FAILLITE  LES ARTISANS DE LA BANQUEROUTE DU CONGO

     

     

     

     

    Un DICTATEUR n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le DÉFI » François MITTERAND

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 07:00
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE & LE FMI : EN NOTRE NOM, Mme Christine LAGARDE, POSEZ LEUR LA QUESTION QU’ONT-ILS FAIT DE NOTRE ARGENT ?

     

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "Christine lagarde"

    Oui, vous Madame Christine LAGARDE le peuple congolais vous donne mandat de leur posez la QUESTION.

     

     

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : EN NOTRE NOM, MME CHRISTINE LAGARDE, POSEZ-LEUR LA QUESTION. QU’ONT-ILS FAIT DE NOTRE ARGENT ?

    RENDEZ-NOUS NOTRE ARGENT. POINT BARRE !


    Puisqu’on ne peut pas parler dans ce pays sans risquer la prison. Puisque nous sommes bâillonnés. Puisque nous sommes soumis à la loi de  l’arbitraire. Puisqu’ils font la loi. Puisqu’ils ont des armes. Puisqu’ils se sont arrogés officiellement le droit de vie ou de mort sur nous dans leur foutue constitution. Puisqu’ils se sont exonérés dans cette même constitution, d’avoir à rendre des comptes sur tous leurs crimes économiques, comme de sang. Puisque nous sommes devenus leurs sujets. Puisqu’ils  nous ont réduits au simple rang de pauvres esclaves. Posez-leur la question en notre nom : Qu’ont-ils fait de notre argent ?

    Ils s’appellent Denis Sassou Nguesso. Christel Sassou Nguesso. Claudia Sassou Nguesso. Antoinette Sassou Nguesso, Maurice Nguesso. Edgard Nguesso. Willy Nguesso. Jean Dominique Okemba. Jean Jacques Bouya.  Gilbert Ondongo. Lucien Ebata. Willy Etoka. Innocent Dimi. Denis Gokana. Blaise Elenga. Jean François Ndenguet. Firmin Ayessa. Remy Ayayos. Bruno Itoua, etc…..


    Pour Blaise ElENGA qui voit le diable partout, voir les liens ci-dessous:

    https://www.globalwitness.org/sites/default/files/pdfs/elenga_blaise_credit_card_bill.pdf
    https://www.globalwitness.org/sites/default/files/pdfs/payments_for_blaise_elengas_credit_card_bill.pdf


    Pour Christel Sassou : 
    https://www.globalwitness.org/sites/default/files/pdfs/denis_christel_sassou_nguesso_credit_card_bill.pdf

     

    https://www.globalwitness.org/sites/default/files/pdfs/payments_for_dcsns_credit_card_bill.pdf

    --------------------------------------
    Notre commentaire : Le vieux tyran et son clan cacheraient une bonne partie de la dette laquelle pourrait atteindre les 185% de PIB, ainsi peut-on lire ici et là.  Mais qu’ont-ils fait de cet agent ? Donc si on comprend bien, ils n’ont pas d’autre choix que celui de garder le pouvoir par tous les moyens pour échapper aux poursuites, qu'il vente, qu'il pleuve ou qu’il neige. Voilà pourquoi Sassou, otage de son clan, a changé de force la constitution pour mourir au pouvoir et préparer la dynastie. Popopopopopo !!!!

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE UN ETAT EN FAILLITE

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "faillite"

     

    Résultat de recherche d'images pour "ali baba"

    LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE LE VIEUX DICTATEUR SANGUINAIRE ET CORROMPU Denis SASSOU NGUESSO

    Résultat de recherche d'images pour "ANTOINETT SASSOU NGUESSO"

     

    Antoinette MADURO SASSOU NGUESSO

    Résultat de recherche d'images pour "ANTOINETT SASSOU NGUESSO"

     

     

     

    Un DICTATEUR n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le DÉFI » François MITTERAND

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

 

C’est le site du Times qui explique le contexte dans lequel Total a obtenu le renouvellement de ses concessions au Congo-Brazzaville.

Total a signé avec le gouvernement du Congo-Brazzaville un accord de renouvellement de trois concessions pétrolières offshore, représentant une production de plusieurs centaines de millions de barils de pétrole brut.

Pour obtenir ce renouvellement, l’entreprise pétrolière française a dû céder une partie de ses parts à des entreprises « locales ». Mais celles-ci sont totalement opaques et paraissent étroitement liées aux cercles du pouvoir congolais.

Dans une note du 8 juillet 2015, une directive émanent de la présidence de la République signée par Mr Bernard OKIORINA impose au groupe de négociation des accords relatifs aux permis d’exploitation du secteur Sud de PNGF de travailler sans appel d’offre avec la Société Africa Oil and Gas Corporation (AOGC) de Denis Gokana, PETROCONGO (PETCO) et KONTINENT Congo SA de Yaya Moussa dans les permis d’exploitation TCHENDO II, TCHIBOUELA II, TCHIBELI-LITANZI II avec des pourcentages affolants de participation de 10%, 5%, et 10%.

On sait peu de choses des trois entreprises privées qui détiennent ensemble une participation de 25% dans les trois champs pétroliers offshore de Total, dont la production s’élève à 20 000 barils par jour. L’une d’elles est l’Africa Oil and Gas Company (AOGC), fondée par Denis Gokana, président de la compagnie pétrolière nationale congolaise et proche de M. Sassou Nguesso. AOGC a été dénoncée comme une entreprise « fictive » contrôlée par M. Gokana dans un jugement de la Haute Cour de Londres en 2005.

Une autre des trois entreprises locales à avoir acquis des participations dans les gisements de pétrole est Kontinent Congo. C’est une filiale locale de Kontinent LLC, une entreprise enregistrée aux États-Unis par Yaya Moussa, un ancien dirigeant camerounais du Fonds monétaire international, qui a forgé des relations délictueuses avec le gouvernement de Monsieur Sassou Nguesso durant l’une de ses affectations à Brazzaville. Un porte-parole de la société Total a refusé de nommer les propriétaires ultimes de ses nouveaux partenaires, qui, selon elle, ont été choisis par le gouvernement congolais.

Les prochains renouvellements de licence  devront se faire dans les mêmes conditions, ainsi que les prochaines licences. La société Total a dit qu’elle refuserait une fois de plus quitte à fermer la filiale du Congo Brazzaville car la société Total est quottée à la bourse américaine, donc il y a des choses qui ne peuvent pas passer, des malversations qu’ils ne peuvent pas cautionner. Kontinental, AOGC et Petrocongo ont des pourcentages que rien ne justifient, ces sociétés sont dirigées par le clan de Sassou Nguesso et ce sont les mêmes personnes qui sont à la tête de la SNPC. 

Éclairage

Tous les champs de Total et ENI ont des licences d’exploitation qui courent sur une durée donnée.

A la fin de cette durée, le champ et les installations reviennent à l’État qui fait un appel d’offre pour les redonner à une autre société ou à l’exploiter lui même si la licence n’est pas renouveler par la première société : ENI ou Total.

Maintenant Monsieur Sassou Nguesso (l’État c’est moi) exige que dans tous les cas, renouvellement ou pas, l’entrée de ses sociétés fictives. En clair,  AOGC, PETROCONGO et KONTINENTAL qui ne sont pas des sociétés nationales doivent entrer impérativement dans le partage de production.

La société Total accepte d’abord l’accord, puis la justice américaine intervient. Total est obligé de faire marche arrière, finalement la société Total décide de céder la licence d’exploitation du champ PNGF Sud dont la licence arrivait à expiration.
 

Plutôt que de permettre à Total, de renouveler la licence Sassou Nguesso fait intervenir une société appelée PERENCO ayant les capacités d’opérer les champs matures car la SNPC n’a pas la technicité nécessaire pour le faire.

PERENCO reprend donc le champ avec les conditions que Total avait refusé, c’est à dire l’entrée des sociétés fictives qui appartiennent au clan de Sassou Nguesso (AOGC, PETROCONGO, KONTINENTAL).

Le prochain champ dont la licence arrive à expiration s’appelle KLL. Le même problème va se poser et la société Total risque de le perdre.

Nous sommes allé sur Wikipédia pour savoir qui est PERENCO ce mercenaire du Business qui dame le pion à la société Total au Congo Brazzaville.

PERENCO est une compagnie pétrolière indépendante franco-britannique. Elle est active en mer du Nord (Royaume-Uni), en Afrique centrale (Cameroun, Gabon, Congo-Brazzaville, Congo Kinshasa), en Amérique latine (Guatemala, Colombie, Pérou et Venezuela) sur le pourtour méditerranéen (Tunisie, Égypte et Turquie) et au Vietnam. Elle détient des permis d’exploration au Brésil, au Gabon au Belize. Le siège de la société est à Londres qui est le paradis fiscal le mieux protégé en Europe.

Son fondateur, Hubert Perrodo (1944-2006), a commencé ses activités à Singapour en 1975, en créant une compagnie de services maritimes pour l’industrie du pétrole. Il se spécialisa ensuite dans les appareils de forage, fondant Techfor en 1978. En 1982, l’acquisition de Cosifor lui permit de renforcer sa flotte. À la revente de celle-ci en 1992, l’achat d’actifs en production, commencé dès 1986, faisait accéder son entreprise du statut de compagnie de forage à celui de compagnie d’exploration et de production.

Le modèle initial de PERENCO est l’acquisition de champs pétroliers dits « matures », dont l’exploitation n’est plus jugé rentable. Reprenant l’activité, PERENCO parvient à ralentir ou stopper le déclin de leur production, l’augmentant même dans certains cas. Des campagnes d’exploration et de délinéation ont permis de consolider la position de l’entreprise. François Perrodo, fils aîné de Hubert Perrodo, est désormais à la tête de cette entreprise familiale.

Ce qu’il faut bien comprendre est que ces sociétés fictives entre dans le partage de production pour tout nouveau contrat (licence d’exploitation) et lorsqu’une ancienne licence expire et qu’il faut la renouveler ou la céder à un autre opérateur.

Ces sociétés entre impérativement dans le partage de production alors qu’elles n’ont rien investit en amont. En terme technique on dit qu’elles se font porter. C’est comme si on décidait de faire une affaire et chaque partenaire met de l’argent à disposition pour les dépenses en amont.

Normalement le pourcentage de chacun lors du partage dépend du capital d’investissement de chacun, sauf pour la société étatique qui lui a des prérogatives. Actuellement même les sociétés nationales investissent en amont dans les autres pays pour augmenter leur pourcentage lors du partage de la production.

Or, les sociétés de monsieur Sassou Nguesso qui en outre ne sont pas des sociétés nationales, n’investissent rien et il les impose cependant dans le partage de la production avec des pourcentages hallucinants.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 06:25

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE : LIBÉRATION DE L'OPPOSANT POLITIQUE Modeste BOUKADIA

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "FLASH INFO"

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    “J’ai réceptionné mon cher et tendre” nous a déclaré ce matin Nadine Boukadia, épouse de Modeste, prisonnier politique qui était détenu au Congo depuis janvier 2016. C’est la victoire d’une femme (reçue à plusieurs reprises sur Ziana TV) sur le système judiciaire congolais. C’est aussi la victoire de la diplomatie française sur l’arbitraire vécu par leur citoyen au Congo

    Les choses se sont précipitées cette semaine lorsque le ministère de la justice a acté la libération de Modeste Boukadia pour raisons humanitaires. La santé de Modeste Boukadia déclinait en prison (il était hospitalisé à la clinique Guenin depuis janvier 2017) et les autorités congolaises ne voulaient plus gérer un deuxième cas Tsourou (prisonnier mort en à la Maison d’arrêt de Brazzaville). Un avis médical favorable arraché au forceps pour une évacuation en France a eu raison des autorités judiciaires congolaises pour laisser décoller Modeste Boukadia dans un vol régulier d’Air France au départ de Pointe-Noire ce 10 août 2017. Ce voyage devait se faire en toute discrétion, mais les autorités policières et administratives de Pointe-Noire “se sont amenées toutes sirènes hurlantes à l’aéroport, ce qui a attiré l’attention des autres voyageurs”.

    La pression médiatique, politique et diplomatique a permis la libération de Modeste Boukadia que Cyr Makosso a pu avoir ce matin au téléphone. “Je suis bien arrivé en France ce matin 11 août 2017 vers 5h50 par un vol régulier d’Air France. Je suis en famille, je vais d’abord me soigner avant de reprendre mes activités politiques”, a t-il déclaré au téléphone à Cyr Makosso Manager de Ziana TV. L’homme n’a pas changé et reste déterminé pour son combat. “J’ai eu au téléphone un homme serein déterminé dans son combat. Modeste Boukadia a ma grande surprise a gardé son timbre vocal de tribun n’hésitant pas de lâcher un rire strident. Il a remercié la diaspora et surtout Ziana TV pour l’écho que nous avons donné au combat de sa femme pour obtenir sa libération” nous a confié Cyr Makosso.

    La libération de Modeste Boukadia pourrait être le signe précurseur pour celle des autres prisonniers politiques détenus à la Maison d’Arrêt de Brazzaville. Devant les difficultés politiques, Brazzaville entend donner à la communauté internationale des signes d’ouvertures au niveau local. Lors de son message à la nation à la veille de la fête nationale, DSN pourrait annoncer des mesures pour apaiser la tension politique.

    Patrice ELION

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND :LA GRANDE LECON.

    IL YA ENCORE DES CONGOLAIS DE VALEUR


    La prison plutôt que le confort. Respect Modeste Boukadia !  Pour se faire entendre, il était parti de France avec un sacré culot,  direction le Sassouland pour aller braver un tyran, lui dire clairement NON au viol de la constitution comme la majorité des Congolais. Ce qui lui a valu une sentence stalinienne de 30 ans de prison au cours d'un procès lui aussi stalinien, la caractéristique première de toute dictature qui se respecte.  

    Enfin libre après quelques mois de taule. Modeste  Boukadia ou le symbole fort de la non transgression des convictions. 
    -----------------------
    Notre commentaire: Voici ce qu'il faut en retenir. Un tyran ne montre ses muscles qu'aux plus faibles. La pression aidant, pour que le vieux tyran en vienne à libérer Modeste Boukadia c'est qu'il a reçu des injonctions fermes de la part de ses nouveaux patrons. 

    Le vieux tyran l'a appris surtout à ses dépens. Boukadia lui a clairement montré que contrairement à ce qu'il croit, tous les Congolais ne sont pas des gros couillons. qu'il y a encore des Congolais qui ne monnaient pas leurs convictions, contrairement à certains ignares "d'opposants" qu'il manipule à sa guise,  succombant à sa corruption éhontée.

    C'est jour de victoire pour les Congolais éclairés. Un des nôtres est libre, mais n'oublions pas tous ceux qui nombreux comme lui, sont encore injustement en prison au nom de ce combat. Une pensée toute particulière pour Paulin Makaya, Jean Marie Mokoko, Jean Ngouabi,  Banangandzala, Marcel Mpika, Anatole Libongo Ngoka, Okombi Salissa et de nombreux autres dont NTUMI toujours au front.

    Résultat de recherche d'images pour "PAULIN MAKAYA"

    Résultat de recherche d'images pour "JEAN MARIE MOKOKO"

    Résultat de recherche d'images pour "BANANGANDZALA"

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "ANATOLE LIMBONGO NGOKA"

    Résultat de recherche d'images pour "ANDRE OKOMBI SALISSA"

    Résultat de recherche d'images pour "FREDERIC NTUMI"

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 07:23
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE EN CESSATION DE PAIEMENT. COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COLLECTIF DES PARTIS DE L’OPPOSITION CONGOLAISE

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
11 août 2017 5 11 /08 /août /2017 07:05

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE & LE FMI : OU EST CACHÉ L’ARGENT DU PEUPLE CONGOLAIS PAR LE CLAN MADURO SASSOU.

     

     

     

    LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE LE VIEUX DICTATEUR SANGUINAIRE ET CORROMPU Denis SASSOU NGUESSO

    Résultat de recherche d'images pour "denis sassou nguesso"

     

     

     

    "Information about Chinese account of state of Congo :

    EXIM BANK CHINA

    Account 1: 136 00001 00000763 030
    Account 2 : 136 00001 00000763 305
    Account 3: 136 00001 00000428 951
    Minister of Economy Finance and Budget of Congo.

    EXIM BANK CHINA
    30 Fuxing Men Nei Street, Xicheng District
    Beijing 100031, CHINA
    SWIFT : EIBCCNBJ

    Appels de Fonds effectués sur ces comptes par le ministre des finances le 14/03/2014 : 150 + 50 + 150 = 350 millions $

    CHINA City BANK
    Compte numéro inconnu
    Titulaire du compte :
    TREASURY OF THE REPUBLIC OF THE CONGO

    Dernier appel de Fonds effectués par le TPG le 20/03/2014
    155 millions €
    Montant Total des appels effectués sur ce compte depuis le 15/03/2014 : 245 milliards de frs CFA.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND :CE QUE LES

    CONGOLAIS DISENT AU FMI ET A CHRISTINE LAGARDE

     

    NOUS N'AVONS PAS BESOIN DU FMI. L'ARGENT DES CONGOLAIS ON SAIT OU LE TROUVER. VOICI QUELQUES PISTES.

     

    1 - Rapatrier le magot détourné et planqué dans les paradis fiscaux.

     

    2 - Saisir l'argent détourné et caché au Sassouland sous les matélas des dignitaires, sous ceux de leurs parents, familles ou maitresses.

     

    3 - Évaluer et  faire saisir les biens mal acquis en France, Canada, USA, Maroc, Espagne, Angleterre, Espagne etc....

     

    4 - Traquer et saisir les avoirs de ces sociétés écrans qui ont servi à blanchir l'argent des Congolais, des sociétés écrans montées avec des prête-noms en complicité avec quelques voyous de la Finance en col blanc.

     

    5 - Traquer, localiser et mettre la main sur les milliards de la fameuse cagnotte dite "des génération futures", ainsi baptisée par le vieux tyran quand il ne savait quoi faire de ces milliards qui lui faisaient perdre la tête.

     

    6- Recouvrer le flouse prêté par le vieux tyran quand il jouait au banquier à ses moments de folie. Il s'agit notamment de recouvrer l'argent prêté à :

     

    La Côte d'Ivoire : 100 milliards de FCFA

     

    Niger  :  50 milliards de francs CFA

     

    Guinée  :  50 milliards de francs CFA

     

    BDEAC :  50 milliards de francs CFA

     

     République centrafricaine :  25 milliards de francs CFA

    ----------------------------------------

     Commentaire Bassango ya Sassouland  : Au fait, pourquoi recourir au FMI quand on sait où se trouve l'argent des Congolais qu'ils ont volé? Donc si on comprend bien, ils veulent contracter un nouvel emprunt au nom des Congolais auprès du FMI, pour essayer de desserrer l’étau d'une crise politico-économique née du viol de la constitution de 2002 et du hold-up électoral, une crise qui asphyxie leur nouvelle République des gros couillons, l'argent qui ira en partie dans leurs poches et dont les Congolais ne verront une fois de plus ni la couleur ni l'odeur, et pour couronner le tout, ça sera une dette que les Congolais déjà essorés auront à rembourser ? Popopopopopo!!!!. C'est le cynisme poussé à toutes ses extrêmes. Le vice à tout son état pur. Mon dieu, il prennent vraiment les Congolais pour des gros couillons !

     

     

     

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
7 août 2017 1 07 /08 /août /2017 15:26

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

     

    FÉLICITATIONS DE L’OPPOSANT CONGOLAIS Bienvenu MABILEMONO A LA DIRECTRICE DU FMI Christine LAGARDE POUR AVOIR EPINGLÉ LE MADURO DE L’AFRIQUE CENTRALE LE VIEUX DICTATEUR SANGUINAIRE ET CORROMPU Denis SASSOU NGUESSO

     

     

    Un GRAND MERCI à Madame Christine Lagarde

     

     

     

     

     

    Je l'ai toujours dit et répété, Denis Sassou Nguesso est un gros voleur et un tricheur-né. Tout, je dis bien tout, ce qu'il a pu obtenir tout au long de sa vie, c'est toujours par la triche. Si aujourd'hui absolument rien ne marche au Congo c'est tout simplement parce qu'il y a à la tête de ce pays un gros tricheur, c'est-à-dire un homme qui n'est pas à sa place et qui donc ne mérite pas d'être là.

    Aujourd'hui, grâce à la vigilance et la rigueur de madame Christine Lagarde, le monde entier me donne raison car à présent tout le monde a enfin la preuve flagrante et irréfutable que ce vieux dictateur sanguinaire et corrompu a toujours été en effet un gros menteur, un gros voleur et un gros tricheur.

      

    En 2010, pour obtenir le fameux statut de PPTE (Pays Pauvre Très endetté) et bénéficier de l'effacement de la dette, ce tricheur-né avait usé de faux et usage de faux, avec l'aide de Matthieu Pigasse (Directeur de la banque lazare, proche de Dominique Strauss-Kahn et neveu de Jean-Paul Pigasse, l'inamovible conseiller en communication de Denis Sassou Nguesso) et la complicité du Camerounais Yaya Moussa, le tout bien entendu sous la haute et bienveillante couverture de Dominique Strauss-Kahn alors tout puissant Directeur Général du FMI. Point besoin d'être un grand clerc pour comprendre que Dominique Strauss-Kahn qui rêvait de briguer la présidence de la République française avait en effet trouvé dans cette juteuse opération une très belle opportunité de se constituer un trésor de guerre en vue de l'élection présidentielle.

    Tous les experts économiques et financiers le savent, ces trois personnages ont été copieusement corrompus par Denis Sassou Nguesso et c'est bel et bien sur la base de fausses déclarations et de documents totalement falsifiés que le Congo avait été indûment admis à ce fameux statut de pays pauvre très endetté (et pour quel résultat aujourd'hui, 7ans seulement après ? Il est vrai qu'un Bien Mal Acquis ne profite jamais).

    Habitué à tricher et à corrompre comme il le fait d'ailleurs très honteusement aux différentes élections depuis son retour au pouvoir par les armes, en 1997, avec l'aide déterminante de la France, ce vieux dictateur sanguinaire et corrompu est un multi-récidiviste mais cette fois, il est tombé sur une Christine Lagarde incorruptible et qui, - chat échaudé a peur de l'eau froide -, ne veut plus, pour rien au monde, commettre la même erreur que celle qu'elle avait commise dans l'affaire de l'arbitrage concernant Bernard Tapis. 

    Je suis sûr qu'à compter de maintenant, Denis Sassou Nguesso aura honte de faire le malin comme il l'a toujours fait depuis plus de 30 ans qu'il écrase et massacre les Congolais en toute impunité, lui, le titulaire d'un petit BEPC (niveau 3e), qui s'est toujours cru plus rusé que tout le monde, ne pourra plus prendre les personnes qui se sont données la peine de faire des études  pour des abrutis et des gros CONS.

    Je dis donc un GRAND MERCI à Madame Christine Lagarde.

    Le 6 août 2017

    Bienvenu MABILEMONO  

    Rendons à César  ce qi est à César, en effet le temps a donné raison  au farouche opposant au Dictateur  Denis SASSOU NGUESSO sur la véracité des ces propos. Comme quoi on peut combattre dans la vérité, pas dans la calomnie.

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
5 août 2017 6 05 /08 /août /2017 16:03
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE UN MADURO EN CACHE UN AUTRE :  La France choisit Christel Denis Sassou-Nguesso au Congo-Brazzaville.

     

     

     

    LE DICTATEUR Denis SASSOU  NGUESSO LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE

     

    TEL PERE TEL FILS  LE  PETIT MADURO  ADOUBÉ PAR LA FRANCE

    Christel Denis SASSOU NGUESSO

    Résultat de recherche d'images pour "christel sassou nguesso"

     

     


    RFI (radio France internationale) a parlé des élections législatives qui se sont déroulées récemment au Congo-Brazzaville dans les conditions que nous savons. Cette radio sortie des entrailles de l’ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française), ne borne son analyse qu’à souligner la présence de trois (3) enfants de notre dictateur dans la nouvelle assemblée familiale qui se dessine au lieu des deux (2) dans la précédente. Elle continue en disant que le vrai gagnant de cette mascarade et de la bataille entre les caciques du PCT est le fils cadet qui a un boulevard devant lui pour la succession. Tout ceci sous entend que le départ du tyran est proche et la relève prête. Les intérêts pétroliers français au Congo sont prioritaires devant la misère qu’endure le peuple congolais jadis vaillant mais aujourd’hui amorphe devant tant de chaos.


    Force est de constater que ce ne sont pas les Congolais qui ont élu le président français, mais bien les Français. S’agissant du Congo, depuis des lustres, la France s’est toujours comportée en parrain mafieux voulant à tout prix imposer sa volonté à tout un peuple, en dépit de ses aspirations toutefois légitimes de se débarrasser d’un pouvoir corrompu. Pour qu’il y ait un corrompu, il faut un corrupteur. Dans notre cas, le vrai visage du corrupteur ne fait l’ombre d’aucun doute tant sa présence est comme le nez au milieu du visage.


    Parler de démocratie à longueur de journée sans en appliquer les principes élémentaires devient la politique africaine de la France dans laquelle le business a remplacé les droits de l’Homme. Cette France jadis pays des droits de l’Homme, devient le pays de la déclaration des droits de l’Homme et le repaire des dictateurs en villégiature. Le silence coupable de la France devant le génocide qui se déroule à huis clos dans le département du Pool au Congo est terrifiant. Triste France.


    Il y a un fait récent qui a retenu notre attention ces jours derniers ; La convocation et la garde à vue du rejeton de notre timonier à la brigade financière de Paris pour les biens mal acquis. De tout ceci aucun mot dans la presse française en quête de subsides et abonnée des lieux de séjour parisien du prince d’Edou. D’aucuns diront que c’est une presse de caniveau. Libre à eux. Les droits de l’Homme ayant quitté la France, c’est la liberté d’informer qui se heurte aux pressions économiques et politiques. Victor Hugo dans sa déclaration du 18 août 1859 par laquelle il refusait l'amnistie de Napoléon III disait : " Fidèle à l'engagement que j'ai pris vis-à-vis de ma conscience, je partagerai jusqu'au bout l'exil de la liberté. Quand la liberté rentrera, je rentrerai. " En ces temps, il ne serait jamais rentré car la liberté se substitue à la servitude en France. La France des lumières devient cette lanterne incapable d’éclairer l’horizon des peuples opprimés.


    Que s’est-il passé durant cette garde à vue ? Bien qu’’il y ait encore des policiers français consciencieux, ces derniers ne sont pas comme leurs procureurs chargés de l’action publique. Au demeurant, les procureurs de la république ne sont pas des magistrats comme le stipule la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l’homme (affaire Medvedyev et autres c/France : arrêt rendu le 29 mars 2010). Ils sont nommés par le pouvoir politique et ne rendent compte qu’à ce dernier. C’est la dépendance de la justice française vis-à-vis des hommes politiques. Autant dire qu’il n’y a point de salut judiciaire dans ce marigot infesté de crocodiles.


    Le fils a été entendu. Il sait ce que les français ont sur lui. Comme ils disent, ils le tiennent. Il devient leur proie. Le père devenant de plus en plus infréquentable, alors ils essaient de préparer la succession comme dans une monarchie ou comme ils nomment les préfets à leur solde.


    Dans ce qui se joue devant nos yeux, le peuple congolais risque de ne pas être consulté une énième fois. Il ne tient qu’à nous de déjouer ce mauvais scénario de série B ou ce plan macabre et foireux. Il est temps de prendre notre destin en main et ne plus continuer à subir ces décisions qui nous déshumanisent. Nos différentes stratégies jusqu’à présent ont toutes échoué. Nous n’allons pas éternellement continuer à tourner autour d’un rond point sans issue de dégagement.


    Nous lançons un vibrant appel à toute l’opposition congolaise, de l’intérieur comme de l’extérieur, de s’unir dans sa prise de décision afin de mettre fin à cette tragédie shakespearienne qui se passe sous nos yeux. Dans cette lutte, la lumière ne viendra pas seulement de ceux qui se croient investis d’une mission divine ou messianique. Comme disait l’autre c’est de la discussion que jaillit la lumière. Tant il est vrai que nous ne sommes plus disposés à suivre des mots d’ordre sans lendemain ni évaluation. Nous serions plus forts unis et ce n'est pas parce que c'est difficile que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas que c'est difficile. Dans une lutte de libération, la fin justifie les moyens. A la jeunesse congolaise dont l’avenir a été hypothéqué de se rebeller car le Congo est un bien commun et non une propriété privée.


    Comme écrivait Peter F. Drucker : "La meilleure façon d’anticiper l’avenir c’est de comprendre le présent".

    ----
    Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

     

    Chistel Denis SASSOU NGUESSO LE PETIT MADURO

    Résultat de recherche d'images pour "christel sassou nguesso"

     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
3 août 2017 4 03 /08 /août /2017 22:29
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

    Lu pour vous

     

     

    LE VAGABONDAGE POLITIQUE : Grégoire LEFOUOBA ET LE PRIX DE LA TRAHISON DE SES CONVICTIONS

     

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : LES LARMES DE GRÉGOIRE LEFOUOBA.

     

    L'HOMMAGE DES CONGOLAIS A GRÉGOIRE LEFOUOBA.

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "trahison"

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "gregoire lefouoba"

     

     

     

    Aujourd’hui te voilà dépouillé de ton bien le plus précieux, après avoir été viré comme un pauvre malfrat. Un simple véhicule. Oui, un amas de tôles. Un confort entre autres pour lequel tu avais choisi de vendre ton âme au diable auprès d’un pouvoir de fait et son premier ministron.

     

    Ne nous quitte pas. Grégoire Lefouoba, ne nous quitte pas. Pense à tous ces nombreux moutons (Des couillons), aujourd’hui orphelins que tu as laissés depuis qu’ils ont appris ton éviction. Te voir humilié à ce point, les rend vraiment tristes. Ils sont en larmes. Ils sont inconsolables. Ils sont devenus fous.  Oui, tu étais leur modèle. Leur référence. 

     

    Tu étais la référence en la matière. Tu étais un des monuments. Pas n’importe quel monument, mais un de ceux qui pratiquaient avec brio l’acrobatie politique au Sassouland. Nul doute tu feras un come-back un jour, mais aujourd’hui Grégoire Lefouoba, des Congolais te pleurent. Tes pairs ne comprennent pas.

     

    Avec toi, Grégoire Léfouoba, l’acrobatie politique n’avait pas de secrets. Hier tu disais blanc. Aujourd’hui, noir. Demain rouge. Après demain, jaune.  Grégoire léfouoba, tu étais l’inconstance politique en personne. L’inconstance politique, c’était toi. Tu savais te renier sans cesse quand il le fallait et où il le fallait, dans un exercice périlleux où seuls les initiés comme toi pouvaient se le permettre pour être du bon côté. Celui où coule le miel. Chapeau l'artiste!

     

    Grâce à ton inspiration Grégoire Léfouoba, certains, même privés de leur victoire, se sont mis à observer le sens du vent. De recours en recours, ils ont fini par noyer le poisson. Sans toi, que deviendra Tsatsy Mabiala ? Que deviendra Kolélas fils ? Que deviendra Théophile Obenga ? Que deviendront tous ceux qui,  comme toi, ont privilégié leurs petits intérêts personnels aux dépens de l’intérêt collectif ?

     

    Grégoire Lefouoba, ne nous quitte pas. Ne nous quitte pas. Avec toi au moins, les acrobaties politiques étaient indolores. Maintenant que tes maîtres t'on viré, tu vas nous manquer. En tout cas, nous espérons que ton cas fera jurisprudence, tout du moins c'est tout le bien que nous souhaitons à ceux qui se livrent au vagabondage politique. Ne nous quitte pas. Ne nous quitte pas.

    -------------------------

     Commentaire de Bassango Ya Sassouland : Pauvre Lefouoba ! Après des années de bons et loyaux services, le voilà privé de voiture, le seul truc auquel il tenait. il marchera désormais à pied sous les températures caniculaires du Sassouland. Ainsi en ont décidé le tyran et son premier ministron. Mais qu'est ce qu'ils sont vaches. Aucune reconnaissance? Pitié !

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "trahison"

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "trahison"

     

     

     

    Laurent GBAGBO: « Une nouvelle Afrique arrive, Parce que les gens qui pensent ce que je pense sont plus nombreux. Aujourd’hui plus qu’hier »

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 21:06
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

     

    COMMENT SOMMES NOUS ARRIVÉS LA ? DE CONGO BRAZZAVILLE AU CONGOZUELA?

     

    LES PRÉMICES D'UN ETAT EN FAILLITE

    Voici comment le Dictateur Denis SASSOU NGUESSO EST DEVENU LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE. FAISANT DU CONGO BRAZZAVILLE LE CONGOZUELA 

    LE DICTATEUR Denis SASSOU  NGUESSO LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE

     

     

     

     
    CONGO-BRAZZAVILLE : Le dictateur en mauvaise posture avec la confirmation de la faillite de son régime
    Publié le Mercredi 2 août 2017 à 12:45

    Denis Sassou-Nguesso a mis le Congo-Brazzaville par terre. Financièrement parlant. Tous les indicateurs économiques et financiers sont au rouge. Malgré ses grandes qualités d'économiste, le premier ministre, Clément Mouamba, ne pourra rien faire. Pour donner une idée de la situation, voyons l'état de dégradation financière du pays.
    En 2014, la dette du Congo-Brazzaville, qui s'élevait à 5,7 milliards de dollars (3.313 milliards de F CFA), représentait 42% du PIB. A titre de comparaison, le pays de la zone BEAC (en dehors du Centrafrique qui est un cas à part) le moins endetté, la Guinée équatoriale, n'affichait à la même période que 8% d'endettement de son PIB, soit, 1,2 milliard de dollars (688 milliards de F CFA).
    A l'heure du retour des pays de la zone BEAC au FMI avec qui ils ont été encouragés à signer des programmes de redressement économique et financier, après qu'ils eurent, tous, repoussé l'hypothèse de la dévaluation du F CFA, seuls le Congo-Brazzaville et la Guinée équatoriale, à ce jour, ne l'ont pas, encore, fait. Le Cameroun, le Gabon, le Tchad et le Centrafrique, sont, tous, sous programme, avec le FMI.
    Si le Congo-Brazzaville et la Guinée équatoriale n'y sont pas, encore, parvenus à l'heure actuelle, ce n'est pas pour les mêmes raisons. La Guinée équatoriale se donne du temps, en négociant un équilibre entre les contraintes du FMI et la nécessité de garder une marge de manœuvre suffisante pour son fonctionnement interne, en tant que pays souverain. Il s'agit pour Malabo d'un problème idéologique dont on doit étudier tous les contours, surtout, quand il s'agit de se lier avec des gens qui, par le passé, vous ont astreint à l'esclavage, puis, à la colonisation et la néo-colonisation.
    Pour le Congo-Brazzaville, c'est, totalement, autre chose. Les négociations avec le FMI n'aboutissent pas parce que Brazzaville rechigne, encore, à tout mettre sur la table de discussion. Bien qu'il n'ait pas le choix. Car Sassou-Nguesso, au lieu de construire son pays comme Obiang Nguéma l'a fait, a choisi, au contraire, de corrompre, avec l'argent du pétrole congolais, toutes les instances politiques et économico-financières occidentales, qui pouvaient l'aider, tant soit peu, à conserver sa main-mise (politique) sur le Congo-Brazzaville, en fermant les yeux devant ses multiples abus de toutes sortes. Cette opération qui s'étale depuis son retour aux affaires par un coup d'état militaire perpétré en octobre 1997, est allée crescendo, ces dernières années, quand la nécessité s'est faite sentir de modifier la constitution alors que certaines capitales occidentales comme Paris n'en trouvaient pas la nécessité. Il a, alors, fallu arroser (copieusement) tout le monde, en Occident, qui pouvait aider au maintien de Sassou au pouvoir. Que les Congolais ne s'étonnent pas des prises de position pro-Sassou de l'ancienne équipe en place à Matignon (sous Manuel Valls) et de l'entourage (politico-militaire) de l'Elysée et du Quai d'Orsay. Certains observateurs qui adorent les calculs, évaluent à plusieurs milliards de dollars, ces cinq dernières années (incluant le quinquennat de François Hollande), les sommes que le dictateur a mis dans le lobbying à Paris, Washington, New York, Berlin, Londres et Rome, au lieu de les consacrer à la construction des infrastructures. Pour réaliser celles-ci, il a, plutôt, fait appel aux Chinois dont la culture (naturellement) opaque a favorisé les négociations. Résultat, on a vu la Chine construire, routes, ponts, complexes sportifs, hôpitaux, bâtiments devant abriter le parlement, etc. sans savoir les tenants et aboutissants de ces gigantesques contrats. La réalité, c'est qu'il s'agit bel et bien d'un endettement (lourd) du Congo-Brazzaville vis-à-vis de la Chine, qui est gagé sur le pétrole dont les cours tardent à prendre l'ascenseur.
    Résultat, le FMI découvre ce qu'il soupçonnait (depuis les visites à Brazzaville en mai 2016 et en juin 2017 de Dominique Strauss-Kahn, son ancien directeur général devenu conseiller économique et financier de Sassou), à savoir, un endettement (lourd) auprès de la Chine (qui est en train de faire une véritable OPA sur le Congo-Brazzaville) et une situation d'endettement plus vicieuse avec certains créanciers privés de plusieurs ordres (Glencore, Trafigura, Commisimpex, etc.), qui traînent, actuellement, le Congo devant les tribunaux internationaux. Résultat, de 77% du PIB comme précédemment présenté au FMI, au début de la négociation, le FMI découvre que l'endettement du Congo-Brazzaville, serait, réellement, de l'ordre de 120% en tenant compte de la dette cachée auprès de la Chine et des créanciers privés (sur notre photo le couple présidentiel en visite d'Etat en Chine en juillet 2016 où on voit Xi Jinping montrer la voie à suivre à Sassou dont l'épouse, Antoinette, est de chinoise vêtue). C'est donc une situation de faillite qui rappelle le cas de l'Argentine en 2014 et, aujourd'hui, du Vénézuela, mais, pas pour les mêmes raisons.
    Connaissant, parfaitement, le dossier congolais quand il était au gouvernement, le nouveau président français, Emmmanuel Macron, n'entend pas (au moins pour le moment) s'afficher avec le dictateur de Brazzaville. Alors que Sassou s'est fait désigner (à coups de billets de banque) réconciliateur en chef des Libyens pour le compte de l'Union africaine (dont les dirigeants ont été corrompus), il a été écarté du Sommet de Versailles que le président français a organisé, la semaine dernière, pour mettre autour d'une même table, le premier ministre, Sarraj, et l'homme fort du pays, le général Haftar. Objectif : les mettre d'accord pour la tenue en avril prochain des élections législatives sur toute l'étendue de la Libye. Emmanuel Macron avait pris soin d'inviter le représentant des Nations-Unies en Libye, le Libanais, Ghassan Salamé. Mais point du représentant de l'Union africaine (Jean Claude Gakosso), qui a, déjà, fait le tour de la terre pour faire « pousser » ce dossier libyen, apparemment, sans résultat notable, et surtout, sans reconnaissance évidente des Occidentaux.

    source http://: https://www.afriqueeducation.com/economie/congo_brazzaville_le_dictateur_en_mauvaise_posture_avec_la_confirmation_de_la_faillite_de 

     

    LA DETTE CACHÉE DU CONGO BRAZZAVILLE  (CONGOZUELA )

    Source : RFI

    C’est une information RFI. La dette publique du Congo-Brazzaville atteint 120% du Produit intérieur brut. En mars dernier, le FMI qui est en discussion avec Brazzaville sur éventuel programme d’aide budgétaire, avait annoncé un chiffre bien inférieur, 77 %… mais à l’époque, le Fonds monétaire international s’était plaint d’un manque de transparence de la part de Brazzaville sur les transactions liées au pétrole congolais. Une partie de la dette était donc cachée.

    C’était un secret bien gardé mais en juin dernier, Brazzaville, affaibli par ses défauts de paiement répétés, a finalement dû révéler au FMI l’ampleur des dégâts: une dette de 120% du PIB, soit presque deux fois le taux autorisé au sein de la zone CEMAC.

    En cause : la réalité des comptes du gouvernement congolais en Chine. Brazzaville a signé un partenariat stratégique avec Pékin prévoyant la réalisation d’une vaste série de grands travaux, en échange d’une partie des revenus du pétrole. Un partenariat – opaque -, dont les montants – faramineux – ont longtemps relevé du « secret d’Etat », déplore une source proche du dossier.

    Un pari risqué sur un rebond de l’or noir

    Mais ce n’est pas tout. Brazzaville avait aussi omis de partager avec le FMI l’existence de certains contrats passés entre la société nationale de pétrole et de grands traders, tels que Glencore et Trafigura qui ont prêté au Congo d’importantes sommes d’argent. Des centaines de millions de dollars en échange de futures livraisons de pétrole.

    Des promesses à la Chine, à Glencore, à Trafigura, entre autres, pour une seule et même manne pétrolière, en pariant sur un rebond des cours de l’or noir qui n’arrive toujours.  « Une course folle », résume un observateur,  pour tenter d’apurer une dette qui, finalement, de contrat en contrat, n’a cessé d’augmenter et hypothèque aujourd’hui l’avenir du pays.

    Les discussions entre Brazzaville et le FMI  suspendues le temps des élections congolaises devraient se poursuivre. Pour le moment, aucun accord n’a été trouvé sur un éventuel programme d’ajustement.

     

    Coup d'état constitutionnel, Hold up électoral, législatives tronquées, dilapidation des deniers publics, viols, corruption, prisonniers politiques. Voila comment le Dictateur Denis SASSOU NGUESSO est devenu le MADURO congolais et le Congo Brazzaville le Congozuela. Avec un pays en faillite comment atteindra t'il l'émergence en 2025 ? C'est du pipo. Ou est passé le fond d'investissement pour les générations futures ?

     

     

     

    Laurent GBAGBO: « Une nouvelle Afrique arrive, Parce que les gens qui pensent ce que je pense sont plus nombreux. Aujourd’hui plus qu’hier »

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

La pique de Charles Zacharie Bowao au gouvernement

Résultat de recherche d'images pour "CHARLES BOWAO"

Charles Zacharie Bowao, porte-parole de la Fédération de l’opposition Frocad-Idc-CJ3M, qui avait décidé de boycotter les élections législatives et locales, est convaincu d’une chose: «Le taux de participation ne sera jamais communiqué, parce qu’ils (Ndlr: le gouvernement et la Ceni) auront honte de donner un chiffre qui va les rendre ridicules, alors ils préfèrent se taire».

Il l’a déclaré sur Rfi (Radio France internationale), le week-end dernier. Le taux de participation était un des enjeux des élections législatives et locales qui ont eu lieu les 16 et 30 juillet 2017. Or, il n’est pas encore rendu public. En proclamant les résultats, le ministre de l’intérieur n’a indiqué aucun chiffre sur le nombre d’inscrits et de votants par circonscription, de même sur les suffrages exprimés, les bulletins nuls et les voix obtenues par les candidats.

Il paraît que cela aurait été fastidieux. Aux dernières nouvelles, on laisse entendre que la Direction générale des affaires électorales a promis de divulguer le taux de participation exact après le second tour des législatives. Ce serait un cinglant démenti aux propos de l’ex-ministre de la défense, devenu opposant.

 

LE MADURO CONGOLAIS LE DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO  ET LE PARJURE.

Selon Marion MANZIMBA EHOUANGORésultat de recherche d'images pour "MARION MADZIMBA EHOUANGO"

Les gens devraient pourtant savoir que Sassou est un menteur invétéré. Le parjure est pour lui un mode d' existence.
Parjure sur sa date de naissance ,parjure sur son patronyme ( qui passe de Sassou Jean Denis à Sassou Nguesso ,sans acte juridique ) , parjure sur son initiation maçonnique, parjure sur ses discours à la Nation , parjure sur ses engagements internationaux ,parjure sur sa descendance qu' il reconnaît tous les jours alors que les enfants sont en âge avancé ,....
Tout est parjure pour ce type !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 21:23
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

    Lu pour vous

     

     

    CONGO BRAZZAVILLE LE VENEZUELA DE L'AFRIQUE CENTRALE : LÉGISLATIVES DE GROS COUILLONS 2ème TOUR : violences, fraudes massives, LA COUILLONNADE TOTALE

     

     

    ASIE DE MARSEILLE UN PERROQUET RATTRAPÉ PAR LES TURPITUDES DE SON MENTOR LE DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "PERROQUET GABON"

     

    Résultat de recherche d'images pour "ASIE DE MARSEILLE"

     

     

    A force de débiter des inepties à la chaine, les Congolais avaient fini par poser un diagnostic sans appel sur cet homme: Un griot indécrotable. Une pathologie incurable sans remède connu à ce jour. Car une fois ses habits de grand griot enfilés, cet homme aux allures d’un dandy sorti d’une autre planète devient harassant, enchainant des bobards sous forme de louanges sur une dictature devenue célèbre et mise au ban de la communauté internationale pour ses méthodes de gros voyous.

     

    Cet homme lave plus blanc que blanc. Pour lui, tout va bien au Sassouland comme dans le meilleur des mondes. Il vous ferait presqu’oublier tares et vices  d’une dictature connue du monde entier pour sa triche, ses frasques, ses crimes économiques, politiques et de sang. Avec un sacré culot, il va jusqu’à traiter d’ennemis de la République, tous ceux qui dénoncent ces dérives autoritaristes, Aujourd’hui, le voilà qui crie au complot parce que happé par un système que lui-même sert avec zèle.

    ------------------------------------------

    Notre commentaire: On ne peut pas vouloir le beurre et l'argent du beurre. Le PCT a triché ? Ne crie surtout pas au complot. C'est la rançon à payer quand on est griot, on ne peut pas gagner à tous les coups. Maintenant que tu dénonces les irrégularités que tu feins de découvrir avec émoi, irrégularités connues de tous, dans les scrutins organisés par Sassou, tu es  devenu toi aussi opposant, un ennemi de la République?

     

    Mais de quoi ou de qui se plaint-il, ce mec ? Pour lui, tous ceux qui appelaient au boycott de cette énième mascarade électorale organisée pour légitimer un pouvoir illégal issu du viol de la constitution en 2015 puis du hold-up électoral , pouvoir qu'il défend avec ferveur et hardeur, n'étaient que des pauvres ennemis de leur République des gros couillons. Le voir donner raison à ceux qui ont appelé au boycott, m’horripile le poil. J'ai la nausée!

     

    Bassango ya Sassouland

     

     

     

     

     

    APA-Brazzaville (Congo)

    Le vote du deuxième tour des législatives congolaises a pris fin à travers tout le territoire national sur fond d’incidents dans certaines circonscriptions notamment à Brazzaville où un candidat s’est retiré de la course après des heurts entre les forces de sécurité et ses représentants dans un bureau de vote.

    De sources concordantes, le vote pour le deuxième tour des législatives a pris fin à 18 heures locales dans les 47 circonscriptions du Congo où 94 candidats étaient en ballotage conformément à la loi électorale en vigueur au Congo.

    Toutefois dans certaines circonscriptions de Brazzaville notamment dans les arrondissements 5 (Ouenzé, 3 (Poto-Poto), 8 (Madimbou), la forte présence de la force publique a quelque peu perturbé le bon déroulement de ce vote.

    Dans la première circonscription de l’arrondissement 3 (Poto-Poto), des coups de feu tirés par la force publique ont semé la panique dans la population qui était pendant plusieurs heures terrée chez elle avant de reprendre le chemin des urnes vers la fin de l’après-midi.

    A Ouenzé (5ème arrondissement), Marien Ikama, candidat dans la 3ème circonscription de cet arrondissement, a décidé de se retirer de cette élection après qu’un de ses délégués ait été passé à tabac par la police au motif qu’il filmait le déroulement du vote.

    On note sur l’ensemble des circonscriptions de Brazzaville que la tension était palpable au regard des patrouilles qui sillonnaient la ville dans le but de dissuader les fauteurs de troubles dans les bureaux de vote.

    Le constat est que les populations n’étaient au rendez-vous pour ce vote. Dans les circonscriptions 3 et 4 de l’arrondissement 5 (Ouenzé), sur 1000 électeurs, on a retrouvé dans l’urne que 120 votants ou moins, ce qui laisse présager un fort taux d’abstention.

    L’heure est au dépouillement sous l’œil vigilant des partisans des candidats qui redoutent l’usurpation de leur vote malgré une forte présence des forces de l’ordre dans ces bureaux de vote.

    Ci-dessous les images de Ouenzé:

     

     

     

     

     

     

     

    2e tour des législatives à Kinkala : Violence et tricherie à ciel ouvert

    La population congolaise sait que le PCT et tous les partis satellites de la galaxie des Oyocrates ne doivent leur existence que par la tricherie et autres moyens de fraude.

    Afin de vaincre le parti UDH-YUKI dans la circonscription de Kinkala, le candidat Nick Fylla Saint Eudes, l’unique représentant de la secte n’a pas dérogé à la règle.

    En bon candidat de la fumeuse majorité présidentielle (sic), Président du parti Républicain et libéral et ministre de l’enseignement technique a fait venir de Brazzaville des bus entiers de militaires, des électeurs fictifs.

    Le comble dans cette affaire c’est que ces miliciens du régime ne se sont pas arrêtés aux actes de tricherie. Dans leur forfaiture, ces barbares ont roué de coup les délégués de l’UDH-YUKI dans certains bureaux de vote. Certains sont actuellement à l’hôpital de Makélékélé.

    Les images ci-dessous montrent l’étendu des actes perpétrés par ces ennemis des congolais.

     

     

    Laurent GBAGBO: « Une nouvelle Afrique arrive, Parce que les gens qui pensent ce que je pense sont plus nombreux. Aujourd’hui plus qu’hier »

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

LA DÉSILLUSION D’UN PCTISTE OYOTISTE :  Dexter Tresor OMONO

 

 

LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : LÉGISLATIVES DES GROS COUILLONS. LE S.O.S D'UN BÉBÉ HOLLANDAIS DU SASSOULAND.

 

UNE DICTATURE DEVENUE COMME UNE VACHE FOLLE AU POINT DE S'EN PRENDRE A SES FIDÈLES SOUTIENS

 

Dexter Tresor Omono à écrit:

 

La politique devient compliqué a Brazzaville. Depuis la fermeture des bureaux de vote dans la première circonscription de poto poto. Ma voiture est suivie par des personnes inconnues roulant dans une voiture Toyota appelé Drogba par les congolais et une voiture Toyota TXL blanche. J'ai aussi remarqué la présence d'une moto Djakarta. J'ai déjà vu ses voitures à poto poto pendant la campagne.

 

Toutes les preuves(photos et fausses cartes) que nos représentants nous ont fournis le candidat les a déposés chez les autorités en charge de l'organisation des élections.

 

Maintenant s'ils veulent me faire du mal ou me menacer alors ils n'ont qu'à venir. J'imagine qu'ils savent ou est ce que je vie parce qu'il me suive depuis un moment.

 

C'est la rigueur et la vérité.

-----------------------------

Notre commentaire : Bien fait. Bien fait. En tout cas bien fait. Pour des larbins comme vous, on s'en fout complètement. Vous avez crié en chœurs " Allons seulement" ? Ben...justement, vous y voilà.

 

Non, ce n'est pas la politique qui est compliquée, mais plutôt vous qui n'avez rien compris. Ce qui se fait au Sassouland est tout sauf de la politique. C'est une organisation criminelle qui se sert de vous et se livre à des actes de barbouzerie.

 

Taisez-vous! Vous avez soutenu ce régime, c'est entre vous Sassouistes et débrouillez-vous. Nos larmes, nous les gardons pour ces nombreuses victimes innocentes de la folie meurtrière de votre saint christ d'Oyo

 

Bassango ya Sassouland

 

Conseil des droits de l'homme  à Genève : LE  MINISTRE CONGOLAIS DE LA JUSTICE Pierre MABIALA chassé

Résultat de recherche d'images pour "PIERRE MABIALA"

Pierre MABIALA chassé du conseil des droits de l'homme.  Le  ministre de la justice du Congo-Brazzaville , Pierre Mabiala a été chassé du conseil des droits de l'homme a Genève ( SUISSE

 

 

 

 

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories