Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 11:05

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Source : LE MONDE

     

    Leçon de Gambie : le plus important, dans les élections en Afrique, c’est de tricher 

     

     
    Notre chroniqueur ironise sur l’empressement des dirigeants africains à faire respecter les règles démocratiques en Gambie mais pas au Congo ni au Gabon.
     

     

     

     

     

    Le dictateur gambien Yahya Jammeh a finalement quitté Banjul, samedi 21 janvier 2017, contraint à l’exil par les troupes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Ce départ sans effusion de sang est évidemment un immense soulagement. Ce sont vingt-deux années de dictature féroce qui se terminent sans coup férir.

    Lire aussi :   Quel avenir pour la Gambie, tout juste libérée par son encombrant voisin sénégalais ?

    Et pourtant, malgré sa folie dévastatrice, il faut reconnaître à Yahya Jammeh un bref moment de dignité, de lucidité. Le 2 décembre 2016 au soir, au lendemain du vote qu’il a perdu, le président sortant stupéfie ses compatriotes en reconnaissant sa défaite sur les ondes de la radio nationale. « S’il veut travailler avec nous, cela ne me pose aucun problème, va-t-il jusqu’à dire en parlant du vainqueur, Adama Barrow. Je l’aiderai à travailler sur la voie de la transition. »

    On connaît la suite : une semaine plus tard, Yahya Jammeh revenait sur sa décision. « Tout comme j’ai loyalement accepté les résultats, en croyant que la Commission électorale était indépendante, honnête et fiable, je les rejette dans leur totalité », déclarait-il alors, en multipliant les manœuvres dilatoires pour s’accrocher au pouvoir et contraindre ses adversaires à l’exil.

    Bref instant de lucidité

    Ce qu’il s’est passé dans la tête du dictateur durant cette semaine cruciale restera sans doute l’un des mystères gambiens du XXIe siècle. Pourtant, beaucoup persiflent sur l’amateurisme des opposants qui, à peine reconnus vainqueurs, se sont mis à vouloir traduire Yahya Jammeh en justice, ce qui n’aurait pas été étranger à sa volte-face.

    N’empêche : c’est paradoxalement ce bref instant de lucidité qui vaut aujourd’hui à l’autocrate gambien d’être déchu et poussé à l’exil. Curieux clin d’œil de l’Histoire. Si le président sortant n’avait pas temporairement reconnu sa défaite, aurait-on vu un tel ballet de présidents africains défiler à Banjul pour tenter d’infléchir Yahya Jammeh ? Le sujet aurait-il pu être porté comme une priorité au sommet Afrique-France à Bamako de la mi-janvier ? La Cédéao aurait-elle pu mettre en place l’opération « Restauration de la démocratie » et masser des troupes aux frontières gambiennes ?

    Lire aussi :   Le dictateur gambien Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir

    Tout au long de cette crise, rythmée par les ultimatums des généraux sénégalais, la prestation de serment à l’ambassade de Gambie à Dakar du président élu Adama Barrow et les allers-retours incessants des médiateurs mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et guinéen Alpha Condé, la rétractation de Yahya Jammeh a joué un rôle prépondérant.

    De fait, ce qui s’est produit pour la Gambie est difficilement concevable ailleurs en Afrique, où les présidents impopulaires trichent sans vergogne. Au Gabon, Ali Bongo a perdu la présidentielle d’août 2016 mais a organisé in extremis une mascarade de résultats dans la province du Haut-Ogooué où le chef de l’Etat sortant aurait recueilli, selon le ministère de l’intérieur gabonais, 95,47 % des suffrages, avec un taux de participation de 99,93 %. Juste assez pour faire basculer le vote national avec un écart de moins de 5 600 voix. Ali Bongo est pourtant parti pour exercer un mandat de sept ans sans qu’aucune troupe ne vienne le déloger de son palais, malgré un « rapport définitif » de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne accablant.

    Lire aussi :   Gabon : comment truquer une élection présidentielle pour 75 000 euros ?

    Au Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso a sans doute perdu la présidentielle de mars 2016, mais les résultats « officiels » lui donnent tout de même la victoire au premier tour avec 60 % des suffrages.

    Et c’est là une faiblesse, difficile à résoudre pour le moment, du mécanisme supranational de résolution des crises africaines, notamment électorales.

    Modèle bien rodé

    Le modèle type de ces contentieux électoraux est bien rodé. Le président triche pour se maintenir au pouvoir malgré le choix des peuples, mate la contestation, tort le bras aux institutions et impose le fait accompli. Les pays occidentaux procèdent au gel des avoirs et à l’interdiction de voyager de certains dirigeants coupables d’exactions. S’ensuit la nomination d’un médiateur qui propose, souvent aux forceps, les termes d’un accord de partage du pouvoir qui aboutira – ou pas. Puis… plus rien, circulez, il n’y a rien à voir. Le coup de force électoral est entériné et le président « réélu » peut se pavaner dans les sommets diplomatiques, fort de sa légitimité arrachée à l’incapacité des institutions africaines.

    Lire aussi :   Congo : Sassou-Nguesso réélu mais déjà contesté

    Pour la Gambie, Foly Ananou de L’Afrique des Idées le montre ici très justement : ce qui s’est passé est davantage dû à la personnalité de Jammeh qu’à une volonté d’imposer la démocratie dans son pays. L’ancien autocrate de Banjul, de surcroît très esseulé, ne pouvait compter sur aucun soutien international significatif. D’où sa déchéance et son exfiltration vers la Guinée. Il n’avait pas non plus les moyens économiques de résister : son pays, contrairement au Gabon ou au Congo, ne produit pas de pétrole.


    En savoir plus : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/01/25/lecon-de-gambie-le-plus-important-dans-les-elections-en-afrique-c-est-de-tricher_5068864_3212.html
     
    Vous aurez tout compris.
    Brazzaviile, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple
     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
24 janvier 2017 2 24 /01 /janvier /2017 19:36

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Bassango ya sassouland

     

    UNE COMPLICITÉ INACHEVÉE  ARRESTATION D’OKOMBI-SALISSA : LE SILENCE DE PARFAIT KOLELAS EST ASSOURDISSANT

     

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

     

    Debout peuple Congolais !

    Au jour le jour, le spectacle devient affligeant sinon consternant. Ces images de nos leaders exhibés menottés devant la presse nous sont insupportables. Pris dans une folie destructrice, le pouvoir du Congo-Brazzaville a décidé de nous faire passer pour des cancres aux yeux du monde entier.

    Nos libertés fondamentales sont violées tous les jours et à tout instant sans que nous ne réagissions. Même les droits de la défense sont royalement ignorés. Les leaders d’hier se taisent en dehors de notre pasionaria Claudine Munari qui seule ose affronter les foudres de la dictature. Au Congo-Brazzaville, le sexe fort n’est pas celui que l’on pense.

    Devant ce qui est devenu une parodie à défaut de tragédie, le silence de Parfait Kolelas est plus qu’assourdissant comparable à celui d’une cathédrale en plein hiver. Son ami, son frère d’hier, André Okombi Salissa, embastillé, emprisonné, ne déclenche de sa part aucune compassion ni réprobation même en regardant la direction du vent. Mais, nous savons que le vent avait tourné depuis longtemps. Où est passé cette complicité de façade avec celui que vous appeliez mon frère "Tout bouge" ?

    L’image contient peut-être : 1 personne, assis et texte

    Chez les Kolelas, seuls les liens de sang comptent même dans la transmission de parti politique. Nous venons ainsi de comprendre que la politique au Congo n’est pas une affaire de conviction, d’intérêt général, mais de positionnement en vue de préserver les intérêts familiaux. La petite PME politique familiale doit prospérer même au détriment des cadavres de ses propres partisans. Pire qu’un aveugle est celui qui voit mais qui n’a pas de vision. L’histoire nous montre aussi que l’on ne peut faire d’un âne (même dopé) un cheval de course. Clap de fin.

    Ce pouvoir nous humilie et nous continuons à tendre l’autre joue afin de recevoir encore et encore des claques. Serions-nous devenus masochistes ? Il fut un temps où Marien Ngouabi disait "Quand ton pays est sale, tu dois te lever et le laver avec ton sang". Notre démocratie est en danger, souillée, bafouée, piétinée, sans qu’aucun de nous ne lève son petit doigt pour dire STOP SASSOU. Le pays tout entier est pris dans une sorte de léthargie, anesthésié, incapable de la moindre réaction : c’est l’arrêt cardiorespiratoire. Un massage cardiaque externe s’impose pour relancer ce grand corps malade.

    Face à la barbarie et l’humiliation que l’on nous impose, les mots ne suffisent plus. Il faut passer à l’action. Et cette action s’appelle le soulèvement populaire. N’est-ce pas l’oppresseur qui détermine l’arme de l’opprimé ?
     

    Ces mafieux qui gouvernent le Congo sont allés trop loin dans ce qu’il convient d’appeler une provocation contre tout le peuple congolais qui a dit NON. Notre république (res publica : chose publique) est en danger de mort au risque de basculer dans une monarchie. Ainsi, les Congolais déjà réduits au simple rôle de chanteurs de louange ne seront plus que jamais officiellement confortés dans leur statut.
    Il est temps que nous réfléchissons aux solutions idoines à notre problème qui est la restauration de l’ordre démocratique. Tant que cette situation perdure, persiste, c’est que nous n’avons pas essayé toutes les stratégies. Je préfère "la folie des passions à la sagesse de l’indifférence" dixit Anatole France.

    Il est temps que le peuple congolais se lève. Unis par le même destin, faisons face avec dignité, abnégation et courage à cette tyrannie qui fait de nous des moins que rien. Nous méritons mieux tant notre pays regorge des ressources humaines, financières, matérielles et minières inestimables.
    C’est Albert Einstein qui écrivait : "Le monde que nous avons créé est un produit de notre pensée. Nous ne pouvons pas le changer sans changer notre façon de penser".
    Changeons !

    Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

    Si pour les uns le silence de Parfait KOLELAS est une preuve de sagesse, pour les autres ce silence est une preuve de trahison. A chacun son avis.
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple
     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 21:57

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Bassango ya sassouland

     

    LE DÉPUTÉ André OKOMBI SALISSA  AUX ARRÊTS POUR AVOIR DÉFENDU LA VOLONTÉ DU PEUPLE

     

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : APRES PAULIN MAKAYA, VOICI OKOMBI SALISSA. SOURIRE ET MENOTTES MISES EN AVANT, POUR RIDICULISER LA DICTATURE DU SASSOULAND.

    1000% OKOMBI COMPATIBLE.

    Le geste d' Okombi Salissa à la communauté internationale "Regardez le vrai visage de Denis Sassou Nguesso. Un tyran qui a longtemps pris les Congolais pour des gros couillons, qui tue, emprisonne et se cache derrière une fausse démocratie"

    "c'est encore une machination du système, condamne moi vite pendant que nous y sommes". Dixit Okombi Salissa à Oko Gakala, le porte flingue de Denis Sassou Nguesso, placé au parquet par son maître pour coffrer les opposants.

     

     

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, assis et texte

     

     

    Notre commentaire: Que vient faire un "militaire" dans une administration civile? Où a t-il appris le droit? Depuis quand demande t-on à arrêter un avocat venu assister son client pour plaider sa cause, même si c'est vrai , comme toute dictature, le Sassouland est un Etat de non droit ?

    Elle ne croyait pas si bien, Mme Munari, je cite " C’est une organisation criminelle qui est à la tête du pays, qui fait ce qu’elle veut…Voilà …ils ont des armes… donc on vous pointe un fusil à la tempe.. même vous, vous ne savez pas comment vous réagirez." Dixit Claudine Munari suite à l’arrestation d’André Okombi Salissa.

    Le tyran par l'entremise de son parent nommé expressément au parquet a beau noyer le poisson, mais personne n'est vraiment dupe. Le viol de la constitution et le hold-up électoral. c'est tout le nœud du problème. Les 92% des Congolais qui ont débouté le vieux tyran dans les urnes, sont des Okombi Salissa.

    Si un parlementaire ne peut plus parlé, un député ne peut plus défendre les intérêts du peuple. Alors dans quel monde sommes nous ? 
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple
     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
20 janvier 2017 5 20 /01 /janvier /2017 22:26

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    Honorable Claudine MUNARI MABONZO : Sur la levée de l’immunité parlementaire du député André Okombi Salissa

     

     
    La séance plénière sur la levée de l’immunité parlementaire du député de Lekana a donné ses résultats. Sur 117 présents, 114 ont voté oui. Seuls 4 députés ont voté non à la levée de l’immunité parlementaire du député André Okombi Salissa.

     

    Afficher l'image d'origine

    munari-levee-immunite-okombi-1

     

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, debout

     

    munari-levee-immunite-okombi-2

     

     

     
     
     
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
18 janvier 2017 3 18 /01 /janvier /2017 22:02

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Bassango ya sassouland

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : C'EST POURQUOI JE M'ACCROCHE AU POUVOIR POUR EVITER LA VINDICTE POPULAIRE.

     

     

     

     

    L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes sur scène, personnes debout, chaussures, arbre et plein air

     

     

    Je sais. J'ai beaucoup tué. J'ai aussi beaucoup volé. Mais cela ne date pas d'aujourd'hui. Il suffit, pour vous en convaincre, de faire vos recherches sur le NET, vous en apprendrez encore davantage. Très ravi d'avoir fait connaitre le Sassouland à l'international dans la rubrique des scandales et des faits divers, alors, pour les crétins qui veulent me suivre,qui y trouvent leurs comptes, même si j'ai sacrifié de nombreuses générations, continuons ensemble. Allons seulement.

    Trop bons. Trop couillons. Sans vous, jamais je n’aurais été ce que je suis aujourd’hui. Ma famille, tout mon clan et moi-même, aurions sans aucun doute connu une vie misérable aux bords de l’Alima et j’en suis plus que sûr aussi pauvres que vous. Vous avez fait de nous des riches nababs de ce pays. Au nom de tous, je me devais de vous rendre cet hommage. Je vous devait au moins ça. Grâce à vous donc, nous avons pu en 33 ans, nous constituer un patrimoine impressionnant, planquer vos sous à l’Etranger et nous offrir ce que les blancs appellent les biens mal acquis.

    Regardez les Nguesso, ils sont partout, désormais propriétaires de biens immobiliers. Comme :

    Rodrigue Nguesso à Miami ( Un appartement + 1 villa )

    Edgard Nguesso, à Levallois et à Neuilly sur Seine

    Christel Nguesso à Paris.

    Willy Nguesso au Canada.

    Maman Antou Nguesso, à Paris

    Julienne Nguesso, épouse Johnson, à Neuilly sur seine

    Ninelle Nguesso, à Paris et Courbevoie

    Inès Nguesso, à Courbevoie

    Moi-même au Vésinet, à Paris, Nice, Marbella.

    Comment en est-on arrivé là ? C’est tout simple. J’ai imaginé une politique et vous êtes tombés dans le panneau. J’ai passé mon temps à user du tribalisme pour diviser. A vous monter les uns contre les autres. A cultiver la haine avec des actes de tortures et de tueries de masse, en vous faisant bêtement croire que vos frères du sud extermineraient ceux du nord si je ne suis pas là.

    La messe est dite tout y est.
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple

     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 23:00

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Bassango ya sassouland

     

     DÉSHABILLONS-LES. POURQUOI OKOMBI EST ABSOLUMENT L'HOMME A ABATTRE ?

     

     

     

    Afficher l'image d'origine

     

    SILENCE ! Justin KOUMBA MANGE

     

    Afficher l'image d'origine

     

    La lettre de Claudine Munari pour faire valoir les droits à l’immunité d’ Okombi Salissa en tant que député, adressée à Obami Itou et Justin Koumba, me fait franchement rigoler. Que voulez-vous que ces deux quidams fassent, eux qui doivent tout au tyran et qui sont officiellement ses hommes de main, placés par lui à la tête de ces deux assemblées de godillots pour cautionner les hold-up électoraux et ses nombreux viols de la constitution ? Ce n’est pas ce même Obami Itou qui avait présidé le dialogue des cons de Sibiti, validant le projet complètement fou du coup d’Etat constitutionnel ?

    De ces deux-là, il n’y a rien à attendre. Apeurés, vous les voyez bien contredire leur maître à manger dans sa volonté absolue d’avoir la tête d’Okombi , cet empêcheur de tourner en rond connu pour son franc parler ? Ma chère Claudine tu es vraiment très dure et trop vache envers ces 2 vieillards. Tu t"imagines, tu leur demandes de scier la branche sur laquelle ils sont assis? Mais que deviendront-ils après, eux qui comme le tyran, n'ont jamais pensé prendre leur retraitre et qui ont trouvé une belle planque grassement payée?

    D'ailleurs, immunité parlementaire ou pas, le tyran s’en fout. Au fait depuis quand la loi prime-t-elle dans une dictature ?

    Ce qu’il faut savoir, c’est qu’ Okombi Salissa était déjà depuis longtemps dans le viseur du tyran et son clan. Un lourd contentieux né des ambitions clairement affichées d’Okombi et de son refus de dissoudre sa structure ( CADD) dans le PCT. Le NON au changement de Constitution d’Okombi était la goûte de trop et sa candidature à la présidentielle de gros couillons était le péché de lèse majesté. En plus, Okombi est vent debout contre le hold-up électoral et refuse de reconnaitre la légitimité du tyran. Le tyran n’en pouvait plus.

    Okombi, c’était la tête qui dépassait de trop, un des obstacles au projet de la dynastie clanique en gestation. Il fallait donc abattre Okombi et sa CADD, un mouvement bien implanté et mieux structuré, qui faisait terriblement peur au tyran et son clan. L’objectif numéro 1, décimer la CADD. D’ où cette chasse à l’homme, avec Jean Dominique Okemba aux commandes et Ndenguet son homme de main, contre les gens d’Okombi qui occupent le TOP one des enlèvements, de disparus et de tortures. Ce n’est pas un hasard, n’est ce pas ?

     

     
     

     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     
     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 22:57
Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 08:37

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    LES DERNIÈRES NOUVELLES DU SASSOULAND : DÉSHABILLONS-LES. François BIKINDOU UN ESCLAVE AU SERVICE DE SON BOURREAU

     

     
    FRANCOIS BIKINDOU, L’ANNONCEUR OFFICIEL DES COUPS FOIREUX A VENIR. LA PHOTO D’OKOMBI SALISSA, MENOTTES AUX POIGNETS, C’EST LUI, LE PREMIER A L’AVOIR REçUE DES MAINS DE JEAN FRANCOIS NDENGUET, SON MAÎTRE A MANGER.

     

     

    L’image contient peut-être : 1 personne, gros plan

     

     

     

     

    Après l’avoir filée sur le web, il en a fait la UNE, dans sa dernière livraison. Qui pouvait alors prendre ce cliché d’OKombi salissa menotté, si ce n’est un barbouze dans les locaux de la police politique du tyran ? Qui dit DGST, DIT NDENGUET.

    François Bikindou, vous connaissez ? Et si je vous dis le Troubadour, qui porte si bien son nom, qui veut dire tout simplement gros couillon ? C’est la Pravda de Sassou, financée par Jean François Ndenguet, l’homme de main du tyran, et dont François Bikindou ici en photo est le directeur des publications, Toutes les conneries sur les opposants ou sur leurs supposés complots contre le pouvoir, publiés dans ce torchon bon pour la poubelle ou aller faire caca, c’est justement la plume de Jean François Bikindou, le porte flingue de Jean François Ndenguet, recruté spécialement pour salir les opposants et préparer les esprits sur tous les coups tordus à venir, comme ces faux complots des opposants, inspirés et conçus par le pouvoir.

    François Bikindou occupe en effet une place de choix et joue le rôle qui est le sien avec maestria, dans ce dispositif dont voici l’organigramme.

    Jean Dominique Okemba, un des inspirateurs, le concepteur des faux complots.

    Jean François Ndenguet, l’exécutant. L’homme qui file toutes les billes à François Bikindou

    François Bikindou, c’est le préparateur d’opinion, avant la sortie officielle du dernier oukase sorti out droit des laboratoires du clan mafieux au pouvoir.

    Oko Gakala, l’inamovible, qu’on ne présente plus. L’homme qui fait coffrer les opposants
    ----------------------------------------------------------
    Notre commentaire: L’argent du tyran rend décidément fou. Complètement fou. Mais comment font-ils, ces Congolais, toujours aussi sots pour certains, pour oublier si vite leur calvaire ? Ironie de l’histoire. Un esclave qui sert son bourreau. Voici ce qu’on peut lire sur lui : « Menacé de mort au Congo, son pays d’origine, François Bikindou a trouvé refuge en juillet 2002 en Angleterre. A travers Frédéric, le personnage central de son roman, intitulé Des rires sur une larme, paru en février aux éditions L’Harmattan, l’ancien correspondant de la BBC à Brazzaville décrit son parcours de demandeur d’asile politique en Grande-Bretagne. Un véritable calvaire pour cette ancienne star de la radio, contrainte à la clochardisation.

    http://www1.rfi.fr/actufr/articles/076/article_43143.asp

     

    Désillusions d’un journaliste demandeur d’asile

    François Bikindou, journaliste et écrivain, auteur&nbsp;du roman&nbsp;<em>Des rires sur une larme</em>, paru aux éditions L’Harmattan.(Photo : Gervais Nitcheu/RFI)

    Menacé de mort au Congo, son pays d’origine, François Bikindou a trouvé refuge en juillet 2002 en Angleterre. A travers Frédéric, le personnage central de son roman, intitulé Des rires sur une larme, paru en février aux éditions L’Harmattan, l’ancien correspondant de la BBC à Brazzaville décrit son parcours de demandeur d’asile politique en Grande-Bretagne. Un véritable calvaire pour cette ancienne star de la radio, contrainte à la clochardisation.
     
     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 08:06

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    APPEL DE LA FÉDÉRATION DE L'OPPOSITION CONGOLAISE AU PEUPLE CONGOLAIS

     

     

     

     

    fede-idc-frocad-jan-17-1

     

    fede-idc-frocad-jan-17-2

     

    fede-idc-frocad-jan-17-3

     

    fede-idc-frocad-jan-17-4

     

     

     
    Cette purge est inacceptable, certes " allons seulement" mais jusqu'où ?
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article
14 janvier 2017 6 14 /01 /janvier /2017 06:27

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    PLAIDOIRIE  de Jean Gustave Ntondo en faveur de Ghys Fortuné Dombe Bemba

     

     
     

     

     

    gustave-ntondo

     

     

     

    Mon statut officiel de négociateur de paix me permet-il de solliciter, ouvertement, auprès du procureur de la République, la relaxation de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba?

    Si c’était le cas, je paramètrerai mon argumentation de la façon suivante : « Nul n’est censé ignorer la loi ». Cette citation de Jules Renard devenue un adage populaire m’autorise à dire quelques mots sur une discipline qui n’est pas mienne, et sans apparaître comme celui qui veut apprendre son métier à l’homme de loi.

    L’arrestation mercredi matin, le 11 janvier 2017 de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba, qui est ’’ soupçonné d’avoir commis des faits de complicité d’atteinte à la sécurité intérieure de l’Etat en relation avec Bintsamou Frédéric alias « Pasteur Ntumi », ne me semble pas justifiée.

    Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba est journaliste. Son métier consiste à apporter l’information, toute l’information aux citoyens, pourvu qu’elle ne soit insultante. Il lui faut mener un travail d’investigation, autrement dit, son information doit être fouillée, contradictoire, libre et indépendante. Face à un tel postulat, je recommanderais au représentant de la loi d’agir dans le calme, sachant qu’il y a souvent plus de sévérité que de justice.

    A ma connaissance, le révérend pasteur Bintsamou Ntumi Frédéric, si c’est bien de lui qu’il s’agit, n’a jamais été jugé par quelques tribunaux que ce soit, et selon le bon droit il est présumé innocent. Pour cette raison, à mon humble avis, je ne perçois pas la justification de la mise sous verrous d’un citoyen, journaliste de son Etat un métier si délicat. Ce journaliste a rapporté notamment des informations du camp adverse, et par-dessus le marché en rapport avec un présumé innocent. Ne nous précipitons pas, au risque de justifier la force, ne pouvant fortifier la justice. La loi qui est la plus belle invention de la raison est faite aussi pour protéger, assurer la liberté des honnêtes gens et non la diminuer, sur de simples soupçons.

    Quand à ce que Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba a écrit, – puisqu’il a été arrêté le mercredi 11 janvier 2017, après la parution du N° 439 du lundi 9 janvier 2017 du journal  »TALASSA » dont il est le directeur général, – cela c’est son point de vue. Libre à lui. Ce point de vue peut être contredit, le débat est ouvert. Nous sommes en démocratie.
    Je crois que le journaliste, dont le métier consiste à brasser toutes sortes d’informations, nous appelle effectivement au débat : Un dialogue autour d’une table aujourd’hui, dans un pays comme le nôtre en pleine traversée d’une crise essentiellement politique.
    Ainsi, l’arrestation de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba me semble contredire les efforts consentis par les deux camps en présence dans notre pays, quant à la recherche des solutions idoines pour la paix, la sécurité et l’unité nationale.

    C’est pourquoi, si ma sollicitation était permise, je demanderais au procureur de la République Mr André Oko Ngakala, la remise en liberté de Mr Ghys Fortuné Dombe Bemba, en attendant une enquête judiciaire.

    A Brazzaville, le 12 janvier 2017

    Jean-Gustave N’TONDO, négociateur.

     
    Un pays sans loi est une dictature, que les droits des paisibles citoyens soient respectés.
    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories