Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 13:56

 

  

 

  

  

 

 

 Au Bénin, la tension monte entre les évêques et le président YAYI BONI

           

 



          

 


Entre le président béninois Thomas Boni Yayi et l'Église catholique, les relations viennent de se tendre considérablement. Le désaccord porte sur le projet de révision de la Constitution. Son but officiel est la modernisation de l'État, mais l'objectif véritable serait de permettre à Boni Yayi (élu en 2006 et en 2011) de solliciter un troisième mandat présidentiel en 2016. Pour l'instant, la Constitution n'autorise que deux mandats consécutifs. Cette réforme, engagée en juin, divise la 
société béninoise.

À l'occasion de la fête de l'Assomption, ce 15 août, la Conférence épiscopale a signé un texte offensif sur « le malaise politique actuel et la révision de la Constitution ». Alors que « le Bénin vit aujourd'hui dans un climat de fortes tensions, de divisions ouvertes, de malaise profond », l'Église « a le devoir moral de faire remarquer qu'en régime démocratique, aucune réforme qui suscite de fortes tensions et oppositions n'a jamais profité à un peuple qu'elle divise. À qui et à 
quoi servirait la révision dans la division, sinon à mettre en péril la paix de la Nation ? », écrit la Conférence épiscopale.

Elle établit un véritable réquisitoire contre les maux qui touchent aujourd'hui le Bénin, dénonçant la misère d'une large frange de la population, le chômage des jeunes, les pratiques régionalistes et les rumeurs de complot contre le chef de l'État. Dans ce contexte, pourquoi 
réformer la Constitution ? D'autant, souligne le texte des évêques, que dans plus d'un pays de la sous-région « l'on est porté à toucher à la Constitution pour se maintenir indéfiniment au pouvoir ».

Du côté du palais présidentiel, Thomas Boni Yayi prend la plume pour répondre à ces critiques. Le ton est poli, mais l'agacement réel. « J'ai le sentiment que la Conférence épiscopale a fait des déclarations sur la base d'informations non fondées », répond-il aux évêques. À propos de l'affaire du complot et de la tentative d'empoisonnement, il écrit : « C'est avec beaucoup de déception que j'ai pris connaissance du premier paragraphe de ce point où vous estimez que le 
drame qui a failli faire basculer dans la violence notre Nation, à savoir la tentative d'empoisonnement et de coup d'État, sont douteux et ont provoqué des arrestations contestées », avant de demander « de bien vouloir me faire connaître les éléments en votre possession à partir desquels vous déclarez qu'il s'agit d'événements douteux et contestés ».

Et le président de conclure, un brin menaçant : « Je vous serais hautement reconnaissant des dispositions que vous voudriez bien faire prendre au nom de Dieu le père céleste pour faire droit à ma requête, ma soif de connaître les raisons de l'implication de votre Institution dans un dossier entre les mains de la justice que nous voulons indépendante dans notre pays, et les raisons qui ont présidé à de telles déclarations, dont la nature est de diviser plutôt que de rassembler, et d'éloigner notre pays de sa crédibilité internationale puisque le président de la République serait un “menteur” et un “geôlier”. ».

Comment comprendre cette intervention ecclésiale ? On peut distinguer trois raisons. La première tient d'abord à l'attachement des Béninois à la démocratie. Depuis 1990, le Bénin est l'un des rares pays en Afrique à s'être engagé dans une culture de l'alternance pacifique du pouvoir : chaque rendez-vous électoral a vu émerger des hommes nouveaux. Ensuite, le comportement du président Boni Yayi est de plus en plus inquiétant sur ce plan. Un exemple : le 8 août, il dissout sans prévenir son gouvernement, limogeant tous les hommes clés (1), et nomme une nouvelle équipe jugée plus docile. Et à la surprise de tous, il supprime le poste 
de premier ministre !

Enfin, c'est au Bénin que le pape Benoît XVI était venu en 2011 pour signer l'exhortation apostolique post-synodale Africae munus : un texte encourageant l'Église à œuvrer en faveur de la réconciliation, la paix et la justice en Afrique. Les évêques béninois n'ont d'ailleurs pas caché cette inspiration. Le dernier paragraphe de leur message est une citation du discours prononcé par Benoît XVI au Palais de la République du Bénin, le 19 novembre 2011 : « Chaque peuple veut comprendre les choix politiques et économiques qui sont faits en son nom. Il saisit la manipulation, et sa revanche est parfois violente. Il veut participer à la bonne gouvernance… De cette tribune, je lance un appel à tous les responsables politiques et économiques des pays africains et du reste du monde. Ne privez pas vos peuples de l'espérance. Ne les amputez pas de 
leur avenir en mutilant leur présent. ».

La société civile salue plutôt cette intervention ecclésiale, comme en témoigne le site du Journal du Bénin : « Marx disait que l'Église (était) l'opium du peuple. Eh bien, l'Église béninoise, tout en évitant toute forme de dramaturgie inutile, vient de démontrer le contraire. ».

La Croix 23 Août 2013

LAURENT LARCHER.

 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

 

 

 

  

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

ouedraogo 29/07/2014 12:40

Respect

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories