Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 décembre 2013 2 10 /12 /décembre /2013 15:45

 

  

  

  

 

 

 Obama prend la vedette de l’hommage planétaire à Mandela

 

 

Barack Obama donne un discours lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela le 10 décembre 2013 au stade Soccer City à Soweto

Barack Obama donne un discours lors de la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela le 10 décembre 2013 au stade Soccer City à Soweto


 

 

Le président américain Barack Obama a pris la vedette du dernier hommage rendu mardi à Nelson Mandela, par des dizaines de milliers de Sud-Africains et un parterre sans précédent de grands de ce monde.

Le président américain, qui a qualifié le grand disparu de «géant de l’Histoire», n’a pas hésité à fustiger les trop nombreux «dirigeants qui se disent solidaires du combat de Mandela pour la liberté mais ne tolèrent pas l’opposition de leur propre peuple».

«Il est difficile de faire l’éloge d’un homme... encore plus difficile de faire celle d’un géant de l’Histoire, qui a conduit une nation vers la justice», a ajouté M. Obama, longuement acclamé par la foule.

Dans la tribune à ses côtés se trouvaient des représentants du régime chinois ou le président zimbabwéen Robert Mugabe, dont les pays sont régulièrement dénoncés par les défenseurs des droits de l’homme.

M. Obama a par ailleurs provoqué la surprise en serrant la main du président cubain Raùl Castro dans la tribune officielle. Selon l’un des ses conseillers, le président américain a pris l’initiative de cette poignée de main pour montrer une nouvelle fois sa volonté de briser la glace, alors que les deux pays sont en froid depuis le début des années 1960.

La cérémonie d’hommage a débuté vers midi (10h00 GMT), avec une heure de retard sur l’horaire prévu. Mais, depuis sept heures du matin, les milliers de personnes présentes avaient créé dans l’immense stade de Soweto une atmosphère festive, dansant et chantant sous une pluie battante des chants de l’époque de la lutte contre l’apartheid, lorsque Mandela était déjà leur héros emprisonné.

Foules indisciplinées

«On nous avait suggéré de mettre une cravate noire», a raconté le Premier ministre britannique David Cameron à son arrivée dans le stade, «mais quand on entend cette clameur, quand on voit l’atmosphère de fête qui règne ici, il devient évident que les Sud-Africains veulent dire au revoir à ce grand homme, mais aussi célébrer sa vie et son héritage.»

C’est par l’hymne national sud-africain, «Nkosi sikelel' iAfrika», Que Dieu bénisse l’Afrique, qu’a débuté la cérémonie, alternant discours d’hommage et chants.

«L’Afrique du Sud a perdu un père. Le monde a perdu un ami cher et un mentor», a lancé le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon dans son éloge funèbre.

«Nelson Mandela nous a montré la voie avec un cœur plus grand que ce stade, a-t-il noté, et un sourire contagieux qui aurait pu en allumer les lumières. En fait, il a éclairé le monde.»

Baleka Mbete, coordinatrice de l’ANC (le parti au pouvoir), a ensuite fait chanter le stade sur l’air de «Tata Madiba» «Ake Kho a fana naje» («Il n’y en a pas un autre comme toi» en xhosa et zoulou). La foule a repris le refrain.

Souvent indisciplinée, elle a même hué le président Jacob Zuma lorsqu’il est apparu sur les écrans géants.

Son homologue zimbabwéen Robert Mugabe a en revanche été acclamé. M. Mugabe est populaire parmi certaines couches pauvres de la population, pour avoir repris aux Blancs les richesses accumulées à l’époque coloniale.

Keffiehs, fez, boubous, costumes sombres, soutanes... Les rangs des hôtes officiels reflétaient l’universalité du prestige de Nelson Mandela.

«Je suis sûr que Mandela doit sourire là-haut» en regardant cette assemblée, a renchéri le porte-parole de la famille, le général Thanduxolo Mandela.

Les Sud-Africains ne se sont pourtant pas déplacés en masse pour ce dernier hommage. La journée n’avait pas été déclarée fériée, et le stade Soccer City de Soweto n’était qu’aux deux tiers plein. Les autres stades de l’agglomération de Johannesburg-Soweto réquisitionnés pour retransmettre la cérémonie étaient quant à eux quasiment vides.

Jour de célébration

Dans les jours qui ont suivi la mort du héros de la lutte anti-apartheid, survenue jeudi, «j’ai pleuré. Mais aujourd’hui est un jour de célébration», lançait Luyanda, une étudiante de 19 ans en esquissant un pas de danse à son arrivée au stade .

Mpumi Tshabalala, 29 ans, avait dormi devant le stade de Soweto. «Mandela a fait tellement pour l’Afrique du Sud. Venir, c’est le mieux que je puisse faire pour lui. C’est un honneur pour moi d’être ici», s’est émue la jeune femme.

«La pluie c’est un signe de bénédiction en Afrique», a ajouté une dame de 52 ans, parmi les premières à prendre place dans les gradins.

Tous saluaient le parcours exemplaire d’un homme qui a passé vingt-sept ans en prison pour avoir combattu la ségrégation raciale dans son pays avant de négocier une transition pacifique parachevée par son élection à la présidence, en 1994.

Une fois au pouvoir, le champion de la lutte pour l’égalité s’est mué en grand réconciliateur, multipliant les gestes de pardon envers ses anciens oppresseurs blancs.

A partir de mercredi, la dépouille du héros national sera exposée pendant trois jours au siège du gouvernement à Pretoria, des processions étant prévues chaque matin dans les rues de la capitale.

Elle sera transférée samedi vers le petit village de Qunu, dans le sud-est rural du pays, la terre des ancêtres xhosas de Mandela. C’est là qu’il sera enterré dimanche aux côtés de ses parents et de trois de ses enfants, lors d’une cérémonie traditionnelle, mêlant le culte chrétien et le rite xhosa.

 

Une centaine de dirigeants, une poignée de têtes couronnées, des dizaines d'artistes et des dizaines de milliers de personnes se retrouvent ce mardi pour une cérémonie d'hommage à Nelson Mandela dans le stade FNB de Soweto, près de Johannesburg. Le programme et les principaux éléments à retenir de cet évènement planétaire à vivre en direct sur France Info.

Le programme de la cérémonie

Si les portes du stade ouvrent dès 5 heures du matin, la cérémonie en elle-même ne commencera qu'à 10 heures. Après l'hymne national, c'est le président sud-africain Jacob Zuma qui dirigera la cérémonie.

Pendant 5 heures, 17 orateurs vont prendre la parole : des amis de Nelson Mandela, des membres de sa famille, le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-Moon, et des chefs d'Etats comme Barack Obama, la présidente brésilienne Dilma Roussef ou encore Raul Castro, le président cubain. 

A LIRE AUSSI ►►► Le programme détaillé

Ceux qui y sont...

Les présidents américain, brésilien et cubain ont donc répondu présent pour cette cérémonie d'hommage. François Hollande y sera également. Le président zimbabwéen Robert Mugabe, Mahmoud Abbas, président de l'Autorité palestinienne, ou le Premier ministre britannique David Cameron sont attendus. 

Au total, le ministère des Affaires étrangères sud-africain a compté quelque 90 chefs d'Etat et de gouvernement. On trouve également dans la liste deux rois (Belgique et Espagne), une reine (Jordanie) et sept princes et princesses (Norvège, Arabie Saoudite,  Danemark, Suède, Grande-Bretagne et Japon). 

>>> La liste des participants

Il y a aussi "les anciens". Bill Clinton et George W Bush seront présents. Tout comme les ex-Premier ministres britanniques Gordon Brown, Tony Blair et John Major. Côté français, Nicolas Sarkozy va également assister à la cérémonie.

... et ceux qui n'y sont pas

Il avait prévenu les autorités sud-africaines qu'il serait là, mais au dernier moment, Benyamin Netanyahu a jeté l'éponge pour des raisons de budget (L'addition pour son transport en avion privé et sa sécurité sur place aurait frôlé les 1 million et demi d'euros).

Autre absent visible dans cette remarquable unité internationale, celle du président algérien Abdelaziz Bouteflika, pour raison de santé, celle de Fidel Castro, retiré du pouvoir depuis 2006. Enfin le Dalaï lama, prix Nobel de la paix, s'est vu deux fois déjà refuser un visa pour l'Afrique du sud.

Combien de spectateurs ?

Le stade peut accueillir officiellement 94.736 personnes. Mais le nombre de spectateur devrait être limité à 80.000 pour la cérémonie. Des places qui devraient partir très vite à l'ouverture des portes à 5 heures. Le gouvernement a prévenu : "le premier arrivé sera le premier servi".

A LIRE AUSSI ►►► Des funérailles mondiales pour dire "Adieu" à Nelson Mandela

Des convois de cars sont partis ces dernières heures de toutes les provinces du pays pour assister à la cérémonie. Pour tenter de maîtriser le flux, le gouvernement a interdit la circulation des voitures dans un large périmètre autour du stade et mis en place des navettes gratuites dans toute la ville de Johannesburg.

Ceux qui ne pourront pas rentrer seront renvoyés vers trois autres stades équipés d'écrans géants. Au total, quelque 150 écrans sont installés un peu partout dans le pays. La chaîne de télévision sud-africaine SABC est chargée de retransmettre la cérémonie en direct.

Quelle sécurité ?

"Nous déroulons un programme qui a été établi il y a trois ou quatre ans", explique le ministre de la Défense sud-africain. Plusieurs milliers de policiers, quelque 11.000 soldats, des centaines d'agents de sécurité et des dizaines de gros bras de l'ANC, le parti au pouvoir, sont mobilisés pour éviter les débordements. Ils seront assistés par plusieurs. Mission principale : protéger les dignitaires étrangers dans un pays miné par l'insécurité avec une moyenne de 45 homicides par jour.

Les journalistes et l'alcool

Quelque 1.500 journalistes ont été accrédités pour la cérémonie de ce mardi. Une population que le gouvernement sud-africain veut également pouvoir gérer. Il a publié un "code de conduite" pour les funérailles. On peut notamment y lire que "tout membre d'un média qui semble intoxiqué ou sous influence de substance (...) sera immédiatement escorté en dehors" du stade. 

Et la suite ?

Après la cérémonie de ce mardi, le gouvernement a prévu deux autres étapes dans ces funérailles. De mercredi à vendredi, le cercueil de Nelson Mandela sera acheminé dans les rues de Pretoria, la capitale sud-africaine. Direction ensuite Kunu, le village d'enfance du prix Nobel de la paix, pour l'enterrement prévu ce dimanche.

Pretoria, STEVE OBORABASSI pour la Voix du Peuple

 

 

 

 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories