Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 11:17

 

 Auteur : Bienvenu MABILEMONO

 

UTILISATION DES PRODUITS PERIMÉS DANS LE TRAITEMENT DE L'EAU PAR LA S.N.D.E

 

 

 
 

Utilisation de produits périmés dans le traitement de l’eau par la S.N.D.E : son Directeur général Emile MOKOKO WONGOLO a-t-il agi de mèche avec son ministre de tutelle Henri OSSEBI ? Les Congolais ont le droit de savoir

 

Pour rendre l’eau potable, on lui applique des traitements variés qui obéissent tous au même principe : éliminer les éléments de matière contenus dans l’eau par étapes successives, jusqu’aux organismes microscopiques comme les virus et les microbes. Tout cela se fait dans une usine d’eau potable.

 

En effet, qu’il s’agisse des eaux de surface (cours d'eau, lacs, étangs), alimentées par le ruissellement des eaux de pluie ou des eaux souterraines provenant de l'infiltration des eaux de pluie dans une couche de terrain perméable (nappe aquifère), l’eau brute captée en milieu naturel n'est pas toujours potable. Elle doit alors être acheminée par des canalisations jusqu'à une usine spécialisée dans le traitement de l'eau, qui la rend "potable" c'est à dire consommable sans risque.


L'eau qui coule au robinet subit donc plusieurs traitements :


Le dégrillage et le tamisage, qui consistent à faire passer l'eau brute dans des grilles plus ou moins fines, afin d'éliminer les gros déchets solides ;


La clarification, qui permet de rendre l'eau limpide en la débarrassant des petites matières en suspension qu'elle contient. On injecte dans l'eau un coagulant (réactif chimique) qui provoque le regroupement (coagulation) des particules. Celles-ci s'agglomèrent les unes aux autres et forment des «flocons» ; c'est ce qu’on appelle la floculation. Sous l'effet de leur poids, ces flocons se déposent au fond des bassins de décantation.


La filtration sur lit de sable, qui permet d’éliminer les derniers flocons. Cette ultime étape consiste à faire passer l'eau à travers une épaisse couche de sable fin ou une membrane. Les particules encore présentes dans l'eau sont alors retenues au fil de leur cheminement dans le filtre (nettoyé régulièrement par envoi d'eau et d'air à contre-courant pour permettre aux flocons de se détacher des grains de sable).

 

La désinfection de l'eau, c'est l’ultime étape. Elle permet d’éliminer tous les micro-organismes qui pourraient être dangereux pour la santé. Cette désinfection finale est effectuée à l'ozone ou au chlore. L'eau est, à ce stade du traitement, potable. Afin d'éviter toute prolifération bactérienne, on maintient un léger résidu de chlore pendant le voyage dans le réseau de distribution, jusqu'au robinet.


Pour arriver dans les robinets, l'eau potable est acheminée à travers un réseau souterrain de tuyaux, vers les réservoirs puis de ces derniers jusqu'aux robinets.


En sortie d'usine, des pompes acheminent l'eau potable dans le haut du château d'eau où elle est stockée. Son élévation assure une pression suffisante dans tout le réseau et permet ainsi d'avoir «l'eau courante». Les réservoirs représentent aussi une réserve d'eau potable pour les heures de grande consommation.


La distribution de l'eau potable se fait au moyen d'un réseau de canalisations qui relient le lieu de production aux points de stockage et d'utilisation. Ces réseaux demandent un entretien constant, car on estime que 30% du volume d’eau transporté est perdu (fuites, etc...). Voir le schéma ci-dessous :

wpe65.jpg (25542 octets)
 

 

Comme chacun peut le voir, tout au long du processus (prélèvement, traitement et distribution), l’eau exige une surveillance permanente. C’est question de santé  publique. En France par exemple, les contrôles conjugués des pouvoirs publics et des professionnels font de l'eau potable l'un des produits alimentaires les mieux surveillés.

 

Mais seulement voilà, au Congo de notre inusable dictateur sanguinaire, corrompu et corrupteur, Denis Sassou N’Guesso, où la seule règle d’or demeure « on part on part, é bonga é bonga té toujours meilleur », il n’existe aucun contrôle même sur cette question vitale et très sensible. Et pour cause ! Ce manque de contrôle et surtout l’impunité dont bénéficient les chantres du chemin d’avenir ont permis récemment à Monsieur Emile MOKOKO WONGOLO, Directeur général de la S.N.D.E. de détourner plusieurs millions de petro-CFA qui étaient destinés à l’achat des produits de traitement de l’eau. Comme il est coutume de se remplir les poches dans les opérations d’achats pour le compte de l’Etat ou d’entreprises d’Etat, il a sciemment choisi d’acheter des produits périmés et donc moins chers pour empocher la différence. Mais le plus grave dans tout cela c’est que ces produits périmés ont bel et bien été utilisés dans le traitement de l’eau à Brazzaville. Pire, son ministre de tutelle, le ministre de l'énergie et de l'hydraulique, Henri Ossébi et les cadres de la S.N.D.E étaient bien au courant et ont laissé faire. D’où cette question que nous posons : Emile MOKOKO WONGOLO a-t-il agi de mèche avec son ministre de tutelle Henri Ossébi ?

 

Quoi qu’il en soit, nous disons que pour éviter ce type de comportement criminel et diabolique, la qualité de l'eau doit désormais être soumise à un double contrôle :

 

Le contrôle des pouvoirs publics, par le biais de la Direction générale des Affaires Sanitaires et Sociales, placée sous l'autorité conjointe des ministres de la santé et des affaires sociales, à partir de prélèvements réalisés sur tous les réseaux. Le but de ces contrôles est de vérifier la qualité de l'eau, avant et après traitement, et aux points de distribution. Les résultats de ces analyses doivent être communiqués aux responsables de la qualité de l'eau (ce qui implique la création d’une Direction de la qualité de l’eau au sein du ministère de l'énergie et de l'hydraulique) ;


Le contrôle de la S.N.D.E : cette société est tenue de contrôler en permanence la qualité de l'eau qu'elle distribue, en s’appuyant évidemment sur des techniques très rigoureuses et des outils très élaborés pour effectuer ses contrôles tout au long du parcours de l'eau, et vérifier qu'elle correspond aux critères légaux.

 

En sa qualité de gestionnaire et de responsable de la distribution d’eau potable, la S.N.D.E assure en effet l'exploitation des usines de production d'eau potable, organise la relève des compteurs et est tenue d’entretenir en permanence le réseau et effectuer des contrôles de qualité réguliers.

 

Bienvenu MABILEMONO

S.G du Mouvement pour l’Unité et le Développement du Congo – M.U.D.C.

 

 
 
 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

TIBISI 28/05/2013 13:16

Aussi je vous invites à actualiser votre banque d'image car la photo postée date de 2009. Et c'est loint d'être la realité aujourd'hui.

TIBISI 28/05/2013 13:13

Très éloquent comme article, mais seulement très squelettique, car en manque d’élément pertinent pour faire peser cette thèse. Tous sommes plus ou moins informés sur la vétusté des canalisations servant de relai entre les usines et le consommateur final, qui sont encours de changement.
Je doute beaucoup de l'authenticité de se fait dont vous nous relatés ici sur l’état des produits utilisés, mais je ne vais pas faire comme vous qui écrivez avec des suppositions, moi je vais m'informer puis vous revenir donc à bientôt.

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories