Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 08:15

  

  

 

Par Jeune Afrique

 

     Libération provisoire de  Pascal Affi N’guessan et Michel Gbagbo

 

 

 Pascal Affi N'Guessan, président du FPI, et Michel Gbagbo remis en liberté provisoire.

Pascal Affi N'Guessan était directeur de campagne de Laurent Gbagbo.

© AFP Christian Ahounou
La justice ivoirienne vient d'annoncer la remise en liberté provisoire de quatorze détenus proches de Laurent Gbagbo, l'ancien chef de l'État. Parmi eux : Pascal Affi N'Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), incarcéré depuis avril 2011, Michel Gbagbo ou encore Geneviève Bro Gregbe.
(Mis à jour à 16h31)
Le pouvoir ivoirien souhaiterait-il faire quelques gestes d'apaisement envers l'opposition ivoirienne, et notamment le Front populaire ivoirien (FPI), parti de l'ex-chef de l'État, Laurent Gbagbo, actuellement détenu par la Cour pénale internationale, à La Haye ?
La justice ivoirienne a, en tous cas, décidé d'accorder la liberté provisoire à 14 personnalités pro-Gbagbo emprisonnées dans le cadre des enquêtes qui ont mené aux violences postélectorales, en 2010-2011. C'est ce qu'a annoncé Bruno Kone, le porte parole du gouvernement, lundi 5 août, à la sortie du Conseil des ministres.
Pascal Affi N'Guessan, président du FPI, en liberté provisoire
Dans la liste figure Pascal Affi N'Guessan, le président du FPI et ancien directeur de campagne de Laurent Gbagbo. Arrêté le 22 avril 2011, retenu un temps à l'hôtel Pergolas à Abidjan, il avait été envoyé dans le nord du pays avec le fils de Laurent Ggbagbo. Il avait par la suite été inculpé pour atteinte à la sûreté de l'État.
Michel Gbagbo, le fils de l'ancien président, a également été libéré provisoirement. Ainsi que Geneviève Bro Gregbe, la présidente des Femmes patriotes, Justin Koua, Narcisse Téa Kuyo, Aboudramane Sangaré, Alcide Djédjé, Moïse Lida Kouassi, Soukouri Bohui, Alphonse Douaty, Séka Obodji, Henri-Philippe Dakoury Tabley, le colonel Konandi Kouakou et Nomel Djro.
« Cette décision est la bienvenue pour le gouvernement. C'est une mesure d'apaisement pour faciliter la réconciliation. La Côte d'ivoire doit sortir de l'état de belligérance », a déclaré Bruno Koné au nom du gouvernement.
Avant cette annonce, la justice avait autorisé Charles Blé Goudé, l'ex-leader des Jeunes patriotes, à rencontrer ses avocats. Une première depuis son extradition d'Accra, le 17 janvier dernier. En 2011 et 2012, la justice ivoirienne avait déjà libéré plusieurs proches de Laurent Gbagbo mais les caciques du FPI continuent de plaider pour la libération de ceux qui sont encore incarcérés, dans l'intérêt, disent-ils, de la réconciliation.
Les charges qui pèsent contre 84 proches de Laurent Gbagbo, y compris ceux qui bénéficient de la liberté provisoire, n'ont pas été levées. Elles ont été confirmées en juillet dernier par le tribunal d'Abidjan. Ils sont accusés de crimes de sang, crimes de guerre, atteinte à la sûreté de l'État, crimes économiques et entretien de bandes armées
.

Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Pascal Affi N'Guessan, président du FPI, et Michel Gbagbo remis en liberté provisoire

 

 

     

Réactions / Pro-Gbagbo, pro-Ouattara et société civile satisfaits après la décision de justice

      

 

Réactions / Pro-Gbagbo, pro-Ouattara et société civile satisfaits après la décision de justice.

Dr Richard Kodjo (Secrétaire général du FPI): ‘’C’est la façon la plus élégante de nous s’engager sur la voie de l’apaisement’’
Du point de vue des prisonniers libérés, c’est une satisfaction de voir que des pères et des mères de familles, qui sont injustement emprisonnés depuis plus de deux ans recouvrent enfin la liberté. Même si elle n’est que provisoire. Nous disons donc merci à la justice qui a daigné les libérer provisoirement. Par contre, en tant que secrétaire générale du FPI, c’est-à-dire qu’en tant que comme politique notre point de vue est que les prisonniers qui ont été enfermés par le régime sont des prisonniers politiques, ce ne sont pas les prisonniers du droit commun donc ce qui était juste était que le gouvernement au plus haut niveau prennent de façon courageuse une décision pour libérer tous les prisonniers politiques. Monsieur Aboudramane Sangaré qui est professeur à l’université n’a ni volé, ni braqué une banque, ni attaqué un citoyen. Affi N’Guessan n’a ni braqué une banque, ni volé de citoyen. Ce sont des prisonniers politiques qui méritaient que le gouvernement prennent une décision politique pour les libérés parce que se ont des prisonniers politique. De ce point de vue là on lance encore et toujours un appel au gouvernement qui pour s’engager dans la voie de la réconciliation doit libérer tous les prisonniers politiques. C’est la façon la plus élégante et la plus simple de nous s’engager sur la voie de l’apaisement et la réconciliation. »

Christian Vabé, président du Rpci-Ac : « C’est une très bonne décision prise par le gouvernement via la chambre d’accusation de libérer 14 prisonniers politiques parmi lesquels Michel Gbagbo et Pascal Affi N’guessan. Mais c’est largement insuffisant car les prisons ivoiriennes comptent près de 800 prisonniers politiques. C’est donc un acte à saluer mais il faut continuer à mettre la pression sur le régime pour que tous les prisonniers politiques soient libérés, et que tous les exilés politiques soient de retour.

Raphaël Dogo, ex-membre du gouvernement Aké N’Gbo ‘’C’est un signal très fort’’
Il est temps que la Côte d’Ivoire amorce la phase de la réconciliation et libérer des icônes de l’ex-LMP comme le Président Affi, Lida Kouassi et surtout Michel Gbagbo est un signal très fort que les Ivoiriens apprécieront à sa juste valeur. Ma joie est d’autant plus grande que mes ex-codétenus de Boundiali le Gouverneur Dakouri, le Ministre Alcide Djédjé, l’Honorable Sokouri Bohui et le DG Séka Obodji ont été aussi libérés. A présent, nos regards sont désormais tournés vers Maman Simone et le Président Gbagbo. Je crois aussi en leur future libération pour une réconciliation parfaite ! Pour l’instant, seule la réconciliation devrait primer. Bien entendu, toute autre action ou combat devrait s’inscrire dans le strict respect des principes démocratiques.

Idriss Ouattara, ex-président des agoras et parlements en exil ‘’La suite du combat devient très intéressante’’
« Je salue cette libération. Nous avions foi que cela interviendrait sans que personne ne s’agenouille devant qui que ce soit pour demander pardon parce que nos camarades n’ont rien fait. Ils ont été pris en otage. Maintenant la suite du combat devient très intéressante. La politique devient très intéressante. Quand dans un match l’arbitre distribue de faux cartons rouges à des joueurs clés pour affaiblir l’équipe de Gbagbo et que ces joueurs reviennent prendre leur place dans l’équipe après expiration de leurs faux cartons l’équipe ne fait que se renforcer pour engager les dernières batailles de la libération. Nos camarades ont été fortifiés par leur séjour carcéral. Nous leur disons bienvenus. Mais il ne faut pas qu’on se contente seulement de les libérer des prisons physiques pour les enchainer dans des prisons judiciaires en restreignant leur liberté. À donner avec la main gauche pour reprendre avec la main droite. Nous n’accepterons pas cela parce qu’en vérité Ouattara a toujours eu peur d’ouvrir le jeu politique »

Toussaint Alain (Ancien Conseiller du Président Laurent Gbagbo) : ‘’J’encourage Alassane Ouattara à poser les derniers actes décisifs’’
« Je note avec satisfaction la remise en liberté provisoire, ce jour, de 14 détenus politiques, dont MM. Pascal Affi N’Guessan, président du Front populaire ivoirien (FPI), Michel Gbagbo, fils du Président Laurent Gbagbo, et Philippe Henry Dacoury-Tabley, ancien gouverneur de la Banque centrale d’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Si cette décision attendue est à saluer, je regrette toutefois que la mesure ne concerne pas également la Première Dame Simone Gbagbo ni M. Charles Blé Goudé, président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP), ainsi qu’environ 800 civils et militaires, encore injustement détenus pour des motifs politiques. J’encourage M. Alassane Ouattara et son gouvernement à poser les derniers actes décisifs pour le rassemblement des Ivoiriens et la cohésion sociale, notamment en ordonnant la libération de tous les prisonniers politiques et en levant les mandats d’arrêt internationaux contre plusieurs dizaines de personnalités du précédent régime, aujourd’hui contraintes à l’exil forcé. J’exprime ma sincère gratitude aux autorités politiques du monde pour leurs actions discrètes et leur plaidoyer pour la libération des détenus politiques et le respect des droits de l’Homme en Côte d’Ivoire. Enfin, je tiens à féliciter la population ivoirienne pour sa maturité, et les mouvements de la Diaspora ivoirienne et africaine, toujours mobilisés contre l’injustice et l’arbitraire »

Mamadou Koulibaly, président de Lider : ‘’Il faut en finir avec les abus de pouvoir’’
« On ne m’a pas expliqué à l’époque pourquoi ils étaient maintenus en prison. On ne nous expliquera pas non plus pourquoi ils sortent de prison sans jugement clair. Je pense que quand un président et son gouvernement peuvent emprisonner les gens sans raisons valables et les libérer de la même façon nous avons un grave déficit de justice et de liberté. Libérer ceux qui sont en prison c’est bien. Mais à quand la libération de ceux qui ne sont pas en prison ? Le peuple entier attend d’être libéré par une justice juste et une réconciliation vraie. Il faut en finir avec les abus de pouvoir. C’est une bonne nouvelle mais qui interroge nos libertés individuelles et notre conscience démocratique. La Grace présidentielle pour des crimes même pas jugés! Cela à un nom que je vous laisse deviner ».

Guillaume Soro, président de l’Assemblée nationale : ‘’Je félicite le Président Ouattara’’
« Je me permets de dire mes félicitations au Président Alassane Ouattara qui, par la libération de ceux qui hier le pourfendaient, démontre sa stature d’homme d’Etat. Je tiens à saluer les Chefs Traditionnels de Gagnoa qui ont su prononcer ce mot précieux « Pardon » et par là ont ouvert la porte du Pardon. En ouvrant la porte du Pardon on ouvre aussi la porte de la libération. Oui je serai à Gagnoa pour la paix. Oui je serai le 15 Août à Gagnoa. »

Cissé Bacongo, ministre de l’enseignement supérieur, cadre du Rdr :
‘’Une très bonne décision qui a été saluée par tout le Gouvernement’’
« Une très bonne décision, qui a été saluée par tout le Gouvernement par des applaudissements nourris, parce qu’elle contribue à la réconciliation et va permettre à l’opposition de participer effectivement et dans de bien meilleures conditions au débat démocratique ».

Aristide Ozoukou, président Coeercip, mouvement estudiantin ‘’ Nous invitons le Fpi à ne pas sous-estimer cet acte’’
« Nous saluons cet acte que la justice Ivoirienne vient de poser. Saluer également le chef de l’Etat pour dire que la côte d’Ivoire n’est pas irréconciliable. Si chacun y met une bonne foi, une bonne volonté, la réconciliation ne sera pas une vue d’esprit mais une réalité dans notre pays comme ce fut le cas en Afrique du Sud. Nous invitons le chef de l’Etat à continuer sur cette lancée. Nous saluons aussi la patience du FPI et l’invitons à ne pas sous-estimer cet acte même si c’est une décision provisoire. »

Dr Claude Koudou (Porte-parole du CDR-CI): ‘’Ces libérations vont dans le sens de l’apaisement’’
« Nous venons d’avoir la confirmation de la « mise en liberté provisoire » de 14 détenus de la « crise postélectorale de décembre 2010 à avril 2011 ». (…) Le CDR-CI (Conseil de la Diaspora pour la Restauration de la Démocratie et la Défense des Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire) ne peut que saluer ces libérations qui vont dans le sens de l’apaisement. Nos premiers mots vont naturellement vers nos amis à qui nous exprimons encore nos soutiens et disons que nous sommes toujours mobilisés à leurs côtés. Emus que nous sommes tous - naturellement parce que nous sommes des humains - nous devons toujours restés dignes. Le pouvoir Ouattara a fait un geste important ; pas parce qu’il a libéré des personnes qui étaient coupables mais parce que cet acte fait recouvrer la liberté à des personnes qui en étaient injustement privées. Le CDR-CI, comme tous les démocrates pensent que Laurent et Simone Gbagbo et tous les prisonniers politiques qui restent détenus, doivent recouvrer la liberté. C’est la clé pour que le pays retrouve sa sérénité. Ainsi, autour d’une table, les Ivoiriens pourront trouver les solutions pour aller à la reconstruction de leur pays.

L'INTELLIGENT D'ABIDJAN
 

NB: Les ajouts sont de la rédaction.

 

Abidjan, Chantal TANOH pour la Voix du Peuple

      

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories