Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 10:27

 

  

 

 

  

 


Serge Michel ODZOKI PORTE PAROLE DU PCT

UN AUTRE PINGOUIN DANS LE BASSIN

 

     

                                                    

 

 

 

  

   

 

 

 

 

Depuis que la communication de masses s’est imposée à travers le monde, les responsables et dirigeants ne peuvent plus éviter l’épreuve de l’opinion.

Révolue est l’époque où les décisions étaient prises dans des bureaux feutrés des ministères et de la présidence du pays sans que les populations ne disent mot. Dorénavant, ce sont les  médias, internet, Facebook et autres nouvelles technologies de communication par leur ouverture au grand public qui permettent  à l’opinion de juger et de s’exprimer sur les problèmes brûlants de la société et en quelques heures. Rien n’est plus comme naguère et que les dirigeants se gardent de la désinformation, de l’intox …

La nouvelle trouvaille qui est un cas d’école est la multiplication des porte-voix au marigot de la mangeoire. Le manitou venait en effet de nommer un  porte-parole de plus en vue d’amplifier la bonne parole selon saint Denis comme si les Okiémy et compagnie qui occupaient si bruyamment  et sans partage l’espace médiatique congolais n’étaient plus audibles. Et comme le ridicule ne tue pas à Mpila, j’ai assisté comme beaucoup de nos compatriotes d’ailleurs au folklore habituel  le 11 mars 2013 au journal de 20h du nouveau fantassin du monarque  version PCT ( parti au pouvoir ), Odzoki Serge Michel c’est son nom, qui  sans introduction d’usage se mit à tirer à boulets rouges  sur l’opposition au pouvoir de Sassou à la suite du meeting qu’elle a organisé au Boulevard Alfred Raoul le 09 mars dernier, au motif qu’elle veut s’attaquer à l’omerta, cette loi du silence, la leur.

Comme qui dit PCT dit Sassou parce qu’il en est le promoteur,  notre bon petit nègre téké a déclaré ce qui suit :

« Pendant que le président de la république s’échine à régler les vrais problèmes des congolais, une opposition irresponsable et non représentative veut distraire les populations en appelant à la tenue des états généraux qui, je vous le rappelle n’auront jamais lieu dans ce pays car le Congo n’est pas un pays en crise, il y a la paix et son peuple est heureux »

Devant ces graves  injures à l’endroit des populations qui malgré leur situation difficile font preuve de grande dignité,  il est inadmissible de laisser passer des propos aussi humiliants car aucun congolais qui vit sur cette terre n’ignore  les différents maux qui minent notre pays à moins de vivre dans l’antarctique. L’appel aux congolais de ne pas se laisser distraire par cette opposition donne l’impression que  à bientôt quinze ans de pouvoir autocratique les problèmes des congolais étaient résolus, et les maux qui minent le Congo avec acuité ne seraient plus d’actualité.

Pourtant le débat actuel concerne les mêmes maux et voyons si dans  cette mise en garde voilée d’Odzoki, la terminologie utilisée est bien appropriée à la situation  que connait notre pays. Loin de m’intéresser aux querelles des clochers, je vais m’arrêter seulement sur les trois mots clefs de cette intervention à savoir : problèmes, bonheur et paix.

Tous les Congolais dignes de ce nom connaissent bien les problèmes qui handicapent le pays à avancer et qui y accentuent la crise. Ces problèmes sont nombreux tant au plan socio-économique, socio-politique que socio-culturel :

Plan socioéconomique :

-un chômage endémique ;

-une pauvreté extrême ;

-un système éducatif et de santé défaillant, presque inexistant ;

-une pénurie endémique  d’eau et d’électricité ;

-une absence de logements sociaux ;

-un manque de routes même dans les grandes villes ;

-une insalubrité à revendre…

Plan socio politique :

-absence des libertés ;

-scrutins mal organisés et frauduleux;

-nominations sur des bases clanique et ethnique ;

Plan sécuritaire :

-Course effrénée à l’armement ;

-circulation d’armes dans les mains inappropriées ;

 -culte de la personnalité ;

- recrudescence de la violence,  vols à mains armées, viols et corruption

Si dans la présentation de ces maux, la population a elle aussi  sa petite part de responsabilité, convenons que la plus grande responsabilité incombe évidemment à l’état. A ce propos, l’on serait en droit de s’interroger sur l’identité réelle des vrais problèmes déjà réglés par le pouvoir depuis que Sassou a repris le Congo en otage depuis 1997 à ce jour. Tout Congolais honnête sait très bien que les problèmes énumérés dans cette liste non exhaustive existent bien et perdurent encore et beaucoup n’ont jamais connu un petit début de règlement. Il existe sans doute des problèmes déjà ou en cours de règlement qu’apparemment le peuple languissant ignore  et s’il s’agit en revanche des mêmes,  l’analyse tonitruante d’Odzoki révèle alors comme toujours, l’incapacité avérée de son commanditaire de détourner les populations de l’essentiel et le désarmement d’un  pouvoir complètement désemparé devant l’ampleur des dégâts causés par les explosions de Mpila soutient cette thèse. Il juge autrui selon le bon vouloir et les vues de son maitre à penser qui a toujours jeté sur les autres les fautes de sa mauvaise gestion de la cité. Non conscient de se savoir être manipulé et incapable de voler Odzoki  est condamné comme l’Autruche, de courir tête baissée vers les prébendes juteuses du Bassin d’Oyo afin de lui permettre de maintenir son train de vie. Demander lui un examen de conscience pour comprendre comment peut-il continuer à servir un homme qui ignore royalement son peuple serait pour lui une compromission à la vie qu’il affectionne.

Cet homme journaliste de formation est de cette catégorie de journalistes qui ont tourné le dos à leur profession pour devenir des perroquets et adeptes de la politique du ventre auprès du renard qui a toujours caché sa queue.  La preuve la plus éclatante est sa désertion de l’assemblée nationale où pourtant sa voix pouvait porter très haut pour la défense des intérêts de ses électeurs pour courir derrière un strapontin de porte échelle du monarque du Congo. En effet, il est élu ou nommé député de la circonscription d’Ewo dans la cuvette ouest et demandons-lui si la situation de sa région en général et de sa circonscription en particulier reflète bien son discours ?

En réalité, par peur ou par pure clientélisme, il ne saura nous le dire car la cuvette ouest n’est pas exemptée des maux qui minent le Congo dans son entièreté même après le passage de la municipalisation accélérée. Pour ce griot, une seule rue asphaltée dans la ville d’Ewo, un petit dispensaire démuni, la présence du palais de son mandant et un aéroport  inutilisé est un motif de grande satisfaction. Comme il est de coutume au royaume de Sassou, Serge Michel Odzoki qui  n’a laissé aucune empreinte palpable partout où il a trainé sa bosse, grâce à de multiples intrigues,  arbore  bien la politique de son mentor, celle de « lédza, lénoua, lébina, lékia okola » dopé par l’acquisition d’immeubles à Brazzaville et à Ewo, d’un parc automobile impressionnant dominé par des véhicules tout terrain (4X4) pour lui-même, pour ses enfants et pour ses maitresses et d’un compte bancaire bien garni. Ces occupations étant rivées sur l’artificiel, l’homme ne peut avoir le temps de mesurer  la profondeur de la misère du peuple désarçonné. Et à quoi sert-il ?

A Ewo, depuis le départ de  ses camarades membres ayant pris part à la concertation politique son aéroport n’a plus enregistré un seul vol d’avion, la centrale électrique qui a fait brièvement la fierté des habitants est depuis, tombée en panne faute de pièces de rechange et enfin la cerise sur le gâteau, la route Boundji-Ewo qui devrait permettre à la région d’être reliée à l’ensemble du pays est encore au stade des incantations. D’où, ceci expliquant cela, l’engouement de ce noyau pour les véhicules tout terrain.

Le paradoxe congolais est que pendant que les couches populaires pataugent dans une misère indescriptible et végètent dans les affres de la pauvreté un petit cercle de dévoués alimentaires accrochés à un seul clan puissant  du pouvoir s’accapare sans vergogne des immenses richesses du pays et vivent comme des pachas. Et  l’état du pays ne reflétant pas les retombées de cette manne tant vantée par les tenants, celle-ci est simplement un moyen de domination et de corruption.  Ainsi, prenant ses fantasmes pour des réalités, Odzoki donne à croire que dans les conditions de non état au Congo où  le peuple congolais  n’a pas  droit au chapitre baigne dans le bonheur comme lui. N’est-ce pas insultant ?

Un peuple sans voix, mourant, impuissant, esclave, interdit de crier et d’exprimer sa voix dans son propre pays peut-il être considéré comme un peuple dans le bien-être et un peuple en paix ? Cela s’appelle un déni profond du souverain primaire.    

La paix dans un pays n’est pas due seulement à l’absence de la guerre, bien  d’autres ingrédients sont nécessaires pour qu’elle soit effective. Parmi ces ingrédients « le manger à sa faim, assurer le panier de la ménagère, le vivre dans un milieu sain, le bien se soigner et  scolariser correctement son enfant etc…y contribuent et de beaucoup, niveau auquel le Congo,  état policier  où tout se règle par la violence, le vol, les vandalismes j’en passe est encore incapable de l’atteindre.

Un peuple qui vit quotidiennement dans l’angoisse d’être braqué, de se retrouver durant des années dans l’obscurité, sans eau, sans de quoi manger normalement alors que le pays n’a jamais été aussi riche depuis que Sassou  l’a domestiqué par les armes,  Odzoki ne trouve pas curieusement un peuple « triste » mais plutôt un peuple « heureux » !

C’est un grand honneur de porter la parole du Président de la République, chef de l’Etat à son peuple car de celle-ci souvent pleine d’enseignements peut découler  la réalisation de ses aspirations. Mais, si au lieu de démontrer que le pouvoir prend à bras le corps les problèmes auxquels les populations sont confrontées,  il  gère le pays à coup de slogans creux, l’étonnement des  Odzoki et compagnie est un aveu d’échec.

Et je lui demande de méditer sur le proverbe français : « aujourd’hui trompeur, demain tromper ». 

   

MBAMA, Paul NGANZALA pour la Voix du Peuple

 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons 

   

     

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories