Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 08:30

 

 

  

 

 

  CONGO BRAZZAVILLE : PAYS EMMERGENT D'ICI A L'AN 2025 ? Bernadin DILOU s'insurge contre l' UTOPISME DU CHEMIN D'AVENIR 

 

   

          

 

UNE VISION UTOPIQUE       

  

             

 

     

 
Depuis l’accession du Congo Brazzaville au PPTE (Pays Pauvre Très Endetté), le gouvernement n’a eu de cesse d’enivrer les populations avec son nouveau crédo qui inscrit déjà le Congo au rang de « pays émergent » à l’horizon 2025. Et, comme si cela devait obéir à un rituel, les courtisans et les chantres à la solde des tenanciers du pouvoir distillent à tout va ce nouveau breuvage au goût annoncé de simple slogan. Ils espèrent ainsi lever l’indignation d’un peuple déjà trop abusé par ce qui reste de législatif et de l’exécutif. Mais, peut-on réellement prétendre au statut de pays émergent sans qu’on ait consenti à l’HOMME, la mesure de la place qui est la sienne au cœur du dispositif devant conduire à un tel objectif, s’il en est un ?

Dans son discours sur l’état de la nation, le 15 août 2012, le premier des citoyens Congolais a lu texto : « Le Congo se nourrit aujourd’hui du bon pain qui forge la grandeur d’une nation. Bon pain constitué du climat de paix, de justice, de stabilité politique, de l’ardeur au travail et des progrès socio-économiques ». Un condensé de contres vérités applaudies par les parlementaires. De quoi se référer à Nietzsche qui disait : « On ment bien avec sa langue, mais avec la gueule qu’on fait en même temps, on dit la vérité quand même ».


Devenu pays PPTE, les populations congolaises ont immédiatement cru à des mesures d’urgences vu l’étendu de la dégradation de la qualité de vie et de l’environnement socioculturel et économique. Mais, qu’elle ne fut à la surprise générale des populations de voir d’une part le gouvernement se déployer dans de nouveaux plans d’endettements et d’autre part de s’employer tous azimuts dans l’exécution de grands travaux infra-structuraux, qui du reste sont les bienvenus et que nul ne peut contester. Sauf que, visiblement le gouvernement Congolais avec ses chantres et ses courtisans, y voient le signe de la marche vers l’émergence. Mais, c’est sans compter avec les fondamentaux qui caractérisent un « pays émergent ».

Le Congo ne sera pas un pays émergent d’ici à l’an 2025

En effet, que faut-il entendre par pays émergent ? De sources internationales, économiques et financières, il se dit d’un « pays émergent », « celui dont le PIB par habitant est inférieur à celui d’un pays développé, mais qui vit une croissance économique rapide et dont le niveau de vie converge vers celui des pays développés ». À contrario, les populations qualifient de « pays émergent », celui dont les politiques socio-économiques et culturelles placent l’Homme au centre de tout projet de développement. C’est un pays dont les politiques sont conçues dans l’intérêt premier des populations avec la garantie de subvenir à leurs besoins fondamentaux et de satisfaire à leurs aspirations. À savoir, l’accès au travail et au droit du travail, l’accès à l’eau potable et à l’électricité, se nourrir et se vêtir, se loger et se soigner, s’instruire etc.. Par conséquent, pour elles, la qualité de vie et de l’environnement sont autant d’exigences, de signifiants et de déterminants qui justifient le statut de « pays émergent ». C’est la vision qui vaille et qui aurait dû inspirer le sultanat de Brazzaville. Hélas, il n’en est rien !

Avec un taux de croissance à deux chiffres, plus que mitigé, soit 10 %, le Congo peine à relever le niveau de vie de ses populations qui croupissent dans une pauvreté extrême. Faute de vision politique et sociétale à même de favoriser un environnement propice au climat des affaires et de l’entreprenariat. Mais aussi, faute de politique axée sur la mise en valeur du potentiel humain ou la dynamique de la ressource humaine et le bien-être des citoyens. C’est ainsi que toutes les potentialités créatrices d’emploi s’en trouvent atrophiées et ipso-facto, le pays tout entier planté dans l’immobilisme et dans l’agonie du sous développement. Le Congo, en est encore à s’engluer dans le nombrilisme politique, le tribalisme économique, le régionalisme militaire et la privation des libertés. En somme, tous les ingrédients nécessaires pour tourner en rond et entraver la marche vers le progrès via l’Unité et le Travail comme il est inscrit dans la devise de la République du Congo.

Malgré le fait que rien ne vient augurer de l’amélioration des conditions de travail, de vie et d’existence des populations Congolaises, l’intelligentsia du système politique dictatorial continuent de scander ce que l’on sait déjà être un énième slogan. Encore un nouveau concept détourné de son sens originel par les tenanciers du pouvoir de Brazzaville, qui l’utilisent comme un anesthésiant pour asseoir leur hégémonie et consolider leurs stratégies politiques fondées sur la terreur et la spoliation des deniers publics.

Pour ce faire, les tenanciers du pouvoir de Brazzaville ont décrété que le Congo sera au rendez-vous des « pays émergents » d’ici à l’an 2025. Voilà qui est devenu le nouveau slogan des oligarques Congolais. Nul part ailleurs, on ne peut trouver meilleurs prestidigitateurs en matière de la pensée unique. Certes, il n’est pas interdit de rêver. Mais, en matière d’économie ou de gestion tous les rêves ne sont pas permis. L’économie ou la gestion est un art soit, une science qui repose sur des fondamentaux et des standards universels. C’est un domaine exigeant qui n’aime pas conjuguer avec les antivaleurs. Il s’appui notamment sur l’analyse d’un ensemble de données macro-économiques à partir desquelles sont dégagés des objectifs, des projets, des prévisions, des budgets, des plans de financement et des réalisations etc. C’est donc à partir de conceptions objectives et des suites logiques des idées incluant les aspirations et tenant compte de la qualité de l’environnement des populations que l’économie d’un pays trouve ses notes de noblesse. En économie, il n’y a pas de place à la cartomancie ni à la voyance.

Il est clair que les tenants du pouvoir de Brazzaville ne semblent pas avoir pris la mesure de la crise financière qui sévît dans les grandes économies du monde et qui ne peut pas ne pas avoir un impact négatif sur l’économie du Congo. Nonobstant la crise financière que redoutent même les pays développés, les tenants du pouvoir de Brazzaville osent défier toutes les prévisions des institutions économiques et financières internationales. Par exemple, comme le publie « DOING BUSINESS », dans le classement des économies de 183 pays du monde, le Congo est classé à la 181ème place (classement en fonction de la facilité d’y faire des affaires). Pas étonnant, les tenanciers du pouvoir politique de Brazzaville sont connus pour leur propension à ne pas favoriser la stabilité et la paix et pour leur culture de refus systématique du compromis. Voilà qui fait du Congo, un environnement moins propice aux opérations économiques, commerciales et financières. C'est dire, la méfiance que doivent afficher les investisseurs étrangers. Mieux encore, selon les statistiques mondiales, l’espérance de vie au Congo est fixée à 55 ans ; le taux de mortalité est de 12,25% ; la mortalité infantile est de 76,05% ; le taux de mortalité des moins de 5 ans est de 93% ; le PIB par habitant en dollars US (valeur PPA) est de 4600 $ ; la part du Congo dans les exportations mondiales est de 0,00% (en 2006) ; les dépenses d’éducation en % du PIB est de 1,9% ; l’indice de corruption est de 2,2 (en 2011) ; l’indice de démocratie est de 2,15 (en 2011) ; l’indice de liberté civile est de 5,5 (en 2011) et l’indice de développement humain est de 0,533. Comment alors prétendre au statut « de pays émergent », quand on sait que l’environnement économique du Congo ne reflète aucune embellie qui pourrait inspirer la confiance des institutions économiques, financières internationales et des marchés ?

Le Congo ne sera pas un « pays émergent » d’ici à l’an 2025

Ce n’est une révélation pour personne car les faits parlent d’eux-mêmes. Paradoxalement, les tenanciers du pouvoir politique de Brazzaville qui évangélisent et prophétisent sur l’industrialisation et l’émergence du Congo, pratiquent en simultané une politique de dépréciation des valeurs humaines et citoyennes. Par voie de conséquence, la jeunesse qui constitue un socle potentiel et sûr pour le développement économique, culturel et social, ne fait l’objet d’aucune attention particulière en rapport avec son insertion sociale et professionnelle. Pas un seul programme ambitieux de formation intellectuelle et technologique qualifiante, aucune initiative concrète d’émulation et d’émancipation culturelle ne sont proposés à la jeunesse Congolaise. Au demeurant, les tenants du pouvoir mettent en œuvre des plans de déstabilisation de l’élan créateur de l’Homme Congolais. Pour mémoire, alors que les banques sont en surliquidité au Congo, les citoyens et les quelques rares petites et moyennes entreprises existant sur le territoire n’ont pas accès aux crédits. Entendu, ici la liberté d’entreprendre ou la libre entreprise est aliénée à dessein. Faut-il instruire le clan des tenants du pouvoir de Brazzaville du fait que l’émergence n’est pas un don de l’Esprit-Saint, mais plutôt le fruit du travail acharné de l’Homme libre et en paix, émancipé, juste et de bonne mœurs ?

C’est une utopie que d’imaginer le Congo devenir « pays émergent » d’ici à l’an 2025. Si encore, la culture de démocratie était de référence et que la liberté d’entreprendre était légion au Congo, nous pourrions nous permettre de rêver un tel sésame. En vérité, le sultanat de Brazzaville manque de vision sociétale, à même d’asseoir l’espoir et les jalons de la cohésion nationale, facteurs et générateurs d’un mouvement de marche vers le développement intégrale de l’homme Congolais, de son environnement et de surcroit vers le développement économique, social et culturel de la République du Congo. Le gouvernement Congolais, pour avoir fait allégeance au despotisme, cumule toutes les caractéristiques qui ne favorisent pas la marche vers un idéal heureux pour le peuple Congolais. Fusse t-il, l’idéal de « pays émergent ».

Bernardin DILOU
    

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous trompez le Peuple Nous dénonçons

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
Pour comprendre les mutilations les viols les amputations en R.D.Congo!!!LE marché noir de la galaxie.<br /> http://www.youtube.com/watch?v=uI7slJVf-74&feature=plcp<br /> http://www.youtube.com/user/CLARISSEAKOUALA/videos
Répondre

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories