Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 17:35

 

  

 

 

  

Source: Afrique Education n° 364      


LES ASSASSINATS POLITIQUES AU CONGO BRAZZAVILLE : LA VÉRITÉ DE Maître Aloïse MOUDILENO MASSENGO 

 

 

 

Numéro 364 - Congo-Brazzaville - Un an après la terrible explosion de la caserne militaire de Mpila  

Maître Aloïse MOUDILENO  LIVRE SA  PART DE VÉRITÉ

 

 

 

 

 

 

Un an après la terrible explosion de la caserne militaire de Mpila…

Le mois de mars avait été, en 1977, un mois de grande douleur au Congo-Brazzaville. Pendant plus d’une semaine, à partir du 18e jour, le sang avait abondamment coulé : sang de Marien Ngouabi au début de l’après-midi, sang de l’ancien président Alphonse Massamba-Débat à la tombée de la nuit, sang du Saint Cardinal Emile Biayenda, sang à chaque aube suivante, de tous ceux qui pouvaient dire ce qui s’était réellement passé le 18 mars. Parmi ces témoins vite empêchés de témoigner : Ontsou, Mboro.

 

A la veille du mois de mars de l’année suivante, un procès de 50 faux assassins désignés par Sassou Nguesso et inculpés avec ardeur par le magistrat Jacques Okoko, envoya à la mort 10 d’entre eux : Dominique Sambadia-Nkumbi, Daniel Kanza, Ndoudi Nganga, Etienne Kinkouba, Simon Sissoulou, Germain Mizélet, Albert Konda, Grégoire Kouba, Daniel Kianguila, Pierre Dianzenza.

 

En 2012, le mois de mars, exactement, au matin de son 4e jour a encore jeté notre pays dans la tragédie : une grande caserne militaire, sans cesse alimentée en armes les plus dangereuses, a explosé : des dizaines de milliers de morts, d'handicapés à vie, d'orphelins. Ces armes, irresponsablement stockés en pleine ville devaient assurer la sécurité du régime et les quartiers Nord de Brazzaville contre toute entreprise des originaires Sud du pays.

 

Aujourd’hui, soit un an après, cette tragédie paraît oubliée en termes de recherche des responsabilités et de leçons à tirer afin que semblable catastrophe ne se reproduise plus. Le 4 mars 2012 n’est plus une actualité au niveau de ceux qui gouvernent le pays comme ne l’est plus ce qui s’était abattu sur le pays le 18 mars 1977.

 

Mais est-ce un oubli ? Est-ce une propension de notre peuple à ne plus vite se souvenir de ce qui l’accable ? Non. L’oubli des tragédies qui se succèdent dans notre histoire est une stratégie de la part de ceux qui nous gouvernent. Comme ce sont eux qui en sont à l’origine, qui les génèrent, ils forcent, tout de suite après, le peuple à ne plus s’en souvenir, sous peine d’autres tragédies.

 

Quelles tragédies notre peuple n’a-t-il pas été forcé à oublier à sa mémoire dépendante ? Oublier vite ce qui devait être utile à méditer longtemps et utilement. Comme les massacres gratuits après le putsch manqué de Kingaga le 23 mars 1970. Comme l’assassinat de Diawara et de ses 30 compagnons en 1973, après un autre putsch manqué. Comme l’assassinat de Pierre Anga en 1988 dans la forêt d’Ikonongo où il s’était réfugié après avoir publiquement accusé Sassou Nguesso d’être l’assassin de Marien Ngouabi le 18 mars 1977. Ces trois dates de sang – 1970, 1973 et 1988 – ne doivent pas être plongées dans l’oubli car elles illustrent de comportements inadmissibles de la par t d’un gouvernement, à savoir : se livrer à des châtiments de sang, à des exécutions là où ceux qu’on veut punir n’ont versé aucune goutte de sang, n’ont supprimé la vie à personne.

 

Chers Compatriotes, les nombreuses tragédies passées (assassinats de 1965, assassinats de Miawama, Kiyindou (1970), Diawara, Ikoko, Bakekolo (1973), Marien Ngouabi, Alphonse Massamba-Débat, Cardinal Emile Biayenda, Ontsou, Mboro, Tsibali (1977), Ndoudi Nganga et ses 9 compagnons (1978), Kikadidi (1978), Pierre Anga (1988), première guerre civile de 1993-1994, deuxième guerre civile dite d’Owando en 1997, troisième guerre civile (5 juin – 15 octobre 1997) quatrième guerre civile en 1998-1999, massacres en 1999 d’exilés qui tombent dans le piège d’une fausse promesse d’amnistie « disparaissent » une fois la frontière de leur pays franchie, procès sans lumière sur toutes ces tragédies depuis 3 décennies, sont l’œuvre d’une même main qu’on a qualifiée de noire et rouge. Cette main rouge et noire, c’est Denis Sassou Nguesso, l’homme qui vient de se faire appeler « (la main qui) n’a jamais tué personne ».

 

L’éternel président dont le peuple a toujours envie, comme le disait un slogan des années 80 : «Kaka Ngué »(1).

Autrement dit, le 4 mars 2012, c’est oublié, c’est fini comme l’indique la toute récente blague du ministre de la Communication, Bienvenu Okiémi: « au mois d’avril prochain, on saura toute la vérité sur le 4 mars ». Or tout le monde sait que le mois d’avril est celui des blagues, des informations fantaisistes. On peut nous annoncer des vérités totalement contraires à la réalité, des simples poissons d’avril.

 

Bref, la vérité, la justice traîne à propos de la tragédie du 4 mars. Non pas parce que ce qui s’est passé à Mpila est rempli de mystères mais parce que cette tragédie répète celles qui se sont succédé dans notre pays depuis le 18 mars 1977 et les mandats dont s’est investis Sassou de 1979 à 1992 et de 1997 à nos jours.

 

Au Congo, la tragédie, les explosions, la foudre, la mort subite ou massive dépendent d’un homme qui y règne comme jadis sur l’Olympe. Il y exerce les mêmes droits et lois fantaisistes que lui. Droit de mort sur tous, constitution flexible ou révisable à chaque moment, selon ses humeurs de l’heure.

 

Au Congo, Sassou Nguesso, c’est l’antique Zeus ou Jupiter. C’est plutôt Andzimba, le génie malfaisant des contes de nos pères : gardien apparent des coutumes le jour, brigand dès la tombée de la nuit ou semeur de terreur dans tous les endroits solidaires.

 

Chers Compatriotes, tous ces puissants ambigus – Jupiter, Andzimba – sont passés, ne sont plus de ce monde. Main noire et rouge Denis Sassou Nguesso passera aussi même si, « né vers 1943 » ou (1937 selon certains), il se croit destiné à vivre éternellement en s’abreuvant, comme d’un élixir, du sang de son propre peuple. 

 

Me Aloïse Moudileno Massengo

(1) Slogan abandonné par la suite, son premier mot ne sonnant pas très agréablement à toutes les oreilles.

 

afriqueeducation.com,

  

 

 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons 

   

     

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories