Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 septembre 2012 3 05 /09 /septembre /2012 10:57

 

 

  

 

 

  CONGO BRAZZAVILLE: LA BOURDE JUDICIAIRE CONTRE Maître Ambroise Hervé MALONGA

 

   

 

 

Daniel NKOUTA  

     

 

gif blog justice  gif justice

 

 

 

 

 

 

 
Le procès récemment intenté par le Pouvoir de MPILA contre deux Avocats, Maîtres Ambroise Hervé MALONGA et Gabriel HOMBESSA, qui n’a cessé de défrayer la chronique judiciaire, a donné lieu, en tout cas, à une sentence où se mêlent harmonieusement, complaisance et asservissement du Pouvoir judiciaire au Pouvoir politique. Si la feinte du Pouvoir politique, véritable ordonnateur dans le verdict que le Juge s’est vu contraint et forcé de prononcer en ce qui concerne le délit d’atteinte à la sureté intérieure de l’Etat, ne mérite désormais aucun commentaire, en revanche, le juriste non militant, soucieux de la pureté de la règle du Droit, devra s’interroger sur l’égarement judiciaire évident des Juges qui ont composé la Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Brazzaville qui a connu cette affaire.

Puisque, telle est la formule consacrée, la justice est, dans notre pays, rendue au nom du peuple, qu’il me soit autorisé, membre de ce corps social, donc mandant, d’apprécier la manière dont le Juge commis pour agir en mon nom, s’acquitte de cette tâche essentielle. L’importance et la gravité des questions qui touchent au point de vue social à la procédure pénale : maintien de l’ordre social, liberté et existence même de l’individu, distinguent de manière évidente l’isolation qui recouvre l’interstice qui sépare le procès pénal du procès civil. Le procès pénal se caractérise par le fait majeur, que le délinquant ne subit la peine que lorsqu’il a été condamné par l’autorité judiciaire, et il ne peut être condamné qu’après avoir été jugé par les juridictions instituées à cet effet. La réaction de la société dont l’ordre a été perturbé, ne saurait être instinctive, arbitraire et aveugle ; elle doit être réfléchie, réglementée, essentiellement judiciaire.

Entre l’infraction commise et la peine, se situe donc un procès, le procès pénal, intenté par la société représentée par le ministère public, contre l’auteur de l’infraction pour faire prononcer par le juge, la peine prévue par la loi. C’est dire l’importance de la procédure pénale pour la société atteinte par la l’infraction, mais aussi pour l’individu présumé auteur de l’infraction. A l’intérêt de la société, l’on s’interdit de sacrifier l’intérêt de l’individu. En conséquence, si la justice commande que le coupable de l’infraction soit toujours sanctionné, elle exige en même temps et tout aussi impérieusement, que celui qui fait l’objet de poursuite judiciaire ait toute possibilité de se défendre, et ne puisse jamais être privé de sa liberté, quand ce n’est pas de la vie même, que si sa culpabilité et sa responsabilité ont été fermement établies devant et par les juges. Il s’infère de tout ceci, que la sanction prononcée doit avoir été prévue par la loi, autrement dit, l’individu contre qui la sanction est prononcée, doit avoir enfreint la loi, autrement, ce sera de l’arbitraire. Ce sont là les principes qui régissent toute société civilisée, tout Etat de Droit, et qui ne semblent pas avoir été observés dans le verdict retenu à l’encontre de Maître Ambroise Hervé MALONGA.

En effet, si les deux Avocats ont été relaxés du fait qu’il est désormais établi, que dans notre pays, l’existence de nos casernes et camps militaires est sujette à caution, l’on ne sait plus quelles en sont les limites ; en revanche, pour Maître Ambroise Hervé MALONGA, l’infraction d’usurpation de titre a été retenue contre lui, et le titre usurpé est celui d’Avocat. Dans ce procès exclusivement politique, il fallait sauver la face du pouvoir et trouver coûte que coûte à justifier le temps pendant lequel l’Avocat a été arbitrairement détenu. C’est fait ! L’ingéniosité malfaisante du Pouvoir de Mpila, avait donc cru trouver en l’article 258 du Code pénal, la faille salvatrice. Mais comme dit l’adage : un mensonge n’est jamais parfait, les juges aux ordres se sont évidemment fourvoyés.

Aussi, sans s’attarder sur le fait évident que Maître Ambroise Hervé MALONGA, Avocat au Barreau de Brazzaville, Ancien Bâtonnier, est effectivement Avocat. Qu’il lui ait été provisoirement interdit d’exercer du fait de son omission du Tableau de l’Ordre, encore que frappé d’un recours suspensif ainsi qu’en témoigne sans équivoque la lettre du Bâtonnier du Barreau auquel cet Avocat est rattaché, Maître Ambroise Hervé MALONGA n’a pu donc usurper un titre qu’il détient légalement et sur le fondement duquel il a dûment exercé. Tout au plus lui serait reproché, l’exercice illégal de la profession du fait de cette omission du Tableau. Mais allons à l’essentiel, examinions la décision rendue par les Juges aux ordres.

Aux termes précis et formels du texte de l’article 258 du livre, tel que décrété le 13 février 1810 et promulgué le 22 février de la même année, et qui tient lieu de Code pénal de la République du Congo toute indépendante et toute souveraine :

« Quiconque, sans titre, se sera immiscé dans des fonctions publiques, civiles, ou militaires, ou aura fait les actes d'une de ces fonctions, sera puni d'un emprisonnement de deux à cinq ans, sans préjudice de la peine de faux, si l'acte porte le caractère de ce crime ».

Quant à l’article 259 du même texte :

« Toute personne qui aura publiquement porté un costume, un uniforme ou une décoration qui ne lui appartenait pas, ou qui se sera attribué des titres impériaux qui ne lui auraient pas été légalement conférés, sera punie d'un emprisonnement de six mois à deux ans ».

L’élément matériel du délit est constitué ici, soit, par une immixtion dans une fonction publique, supposant un exercice plus ou moins prolongé de cette fonction, avec usurpation du titre, soit par le simple accomplissement accidentel ou isolé d’un acte de la fonction. Il suffit même que l’inculpé, sans faire aucun acte de la fonction, ait cherché, par ses agissements, à persuader qu’il était revêtu de cette fonction.

D’autre part, et c’est ici en réalité le fondement du délit, il doit s’agir d’une Fonction publique s’exerçant par une délégation de l’autorité. Tel est le cas des fonctions de notaire, greffier, huissier de justice, avoué, commissaire-priseur, Officier de police, Officier des Forces Armées. La profession d’Avocat n’est pas une fonction publique, il s’agit d’une profession libérale, il n’y a aucune délégation de l’autorité publique. Dans son célèbre ouvrage ’’DROIT PENAL SPECIAL’’ Francisque GOYET, Conseiller à la Cour d’appel de Paris, éditions Sirey 1972, pages 188 à 189, l’auteur précise que la fonction d’Avocat n’est pas comprise dans le champ d’application de l’article 258 du Code pénal. Il résulte de cette affirmation de cette célébrité dans le domaine judiciaire, qu’en retenant contre Maître Ambroise Hervé MALONGA le délit d’usurpation de titre, et en l’ayant condamné pour cette infraction, les Juges ont violé la loi et simplement obéi à une injonction politique. C’est ce qui arrive lorsque le juge, ignorant l’impératif de sa fonction, pour préserver sa carrière, se croit forcé et contraint d’obéir aux ordres, se parjurant de ce fait. Monsieur NGANGA, et ses confrères, porteront définitivement cette responsabilité historique, ils en répondront devant la postérité, car les Etudiants en Droit et autres juristes qui liront cette décision inique, s’interrogeront sans aucun doute sur leur compétence en la matière.

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

   

  Daniel NKOUTA

      

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous trompez le Peuple Nous dénonçons

Partager cet article
Repost0

commentaires

B
This can be my one time i visit here. I have found lots of entertaining stuff as part of your blog, especially its discussion.
Répondre

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories