Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 00:19

 

 

 

 

   

      

 

 

 

CONGO BRAZZAVILLE : APRES LA CATASTROPHE CERTAINS MILITAIRES DES FORCES ARMÉES CONGOLAISES ( FAC ) SORTENT DU SILENCE

 

 

 



LE HAUT COMMANDEMENT MILITAIRE DES FAC

 

Le Chef suprême des Armées Denis SASSOU NGUESSO

 

Le ministre de la défense Charles Zacharie BOWAO

 

 

Le Chef d' état Major des FAC Charles Richard MONDJO

 

 

 

  

 

Colonel Claude MOPITA dirige la DCAM ( Direction Centrale des Armements et Munitions )

 

Colonel Yvon EPASSAKA contrôle le régiment Blindé ( RB )

 

 Colonel SAHOUS est à la tête du Bataillon des chars légers

 

 



 

 

Les forces armées congolaises

 

 

Ce qui était inimaginable, insoupçonnable devient aujourd’hui une question envisageable même nécessaire pour la survie de l’armée congolaise. Ce 4 mars 2012, aurait marqué une nouvelle étape dans la prise de conscience des militaires congolais dans la gestion de leur métier.

Officiellement, il y aurait un peu plus de 200 morts recensés par les autorités de Brazzaville.

 

Le manque d’une éthique réelle de la gestion des FAC

Aux dires des soldats et officiers qui nous font parvenir des dizaines de témoignages, ces chiffres refléteraient les victimes civiles qui résidaient proches du lieu de l’épicentre de la tragédie. Parmi les victimes militaires, il y aurait environ 28 officiers d’encadrement, des techniciens de maintenance et plus de 500 jeunes recrues et soldats stagiaires qui seraient portés disparus. Le haut Commandement des FAC refuse de communiquer sur les pertes de nos compagnons d’armes. Les victimes militaires seraient-elles les laisser pour compte de cette erreur commise par des généreux véreux qui ont sacrifié des soldats sur l’autel de l’affairisme du pouvoir? Notre statut nous interdisant d’exprimer publiquement notre colère, votre espace est notre seul salut pour dire au peuple congolais notre indignation à l’endroit de notre chef suprême et de tout le haut Commandement militaire des FAC.

 

On nous a longtemps fait croire que notre « sécurité intérieure était menacée par des éléments réactionnaires à la paix nationale ». Il fallait préserver la sécurité en excluant une partie de notre propre population par des méthodes totalement sectaires dont les ordres venaient directement du haut Commandement. Les compagnons d’armes qui aujourd’hui pleurent leurs parents et des collègues militaires sont surpris de voir que « les potentiels ennemis de la nation présentés comme tels » sont ceux-là même qui nous ont accueilli à bras ouverts, hébergé et qui prennent de leur temps pour nous apporter une assistance digne des enfants d’une même nation, sur les sites où le haut commandement nous a parqué, comme des immigrants dans notre propre pays.

 

Une étude datant de fin 2009, élaborée par les experts militaires des FAC à la demande du Chef suprême des FAC fut transmise à ce dernier. Les conclusions de celle-ci stipulaient clairement le déplacement de la caserne des blindés et de la réserve dite « urgente » hors des zones urbaines. Un budget de 300 milliards a été débloqué pour engager les travaux qui devraient prendre fin courant 2011. Or depuis plus de trois ans une autre équipe des experts militaires des FAC effectuait de façon récurrente des séjours en Chine, Malaisie, Russie, Cuba et Corée du Nord pour s’approvisionner en armes de guerres, munitions et autres engins de destructions massives. Ces armes de guerres, munitions et autres engins ont été, à notre grand étonnement, réacheminés et stockés dans la caserne en cause dans l’explosion du 04 mars 2012 sans pouvoir respecter les règles élémentaires de stockage et de conservation des matières dangereuses (munitions, obus, mines anti-chars, mines anti-personnelles, roquettes, missiles sol , missiles sol air et autres bombes). Deux grosses aberrations qui mettent en porte à faux la chaîne de commandement des FAC.

 

Après les larmes de crocodile, Sassou Nguesso se fait livrer des armes par l’Angola

Non seulement nos officiers supérieurs, en l’occurrence quelques généraux et Colonels, dont les noms sont connus, ont détourné l’argent destiné au déplacement de l’actuel site mais surtout ont commis la grave erreur de stocker ces engins destructeurs sur un site vétuste dont la sécurité faisait gravement défaut.

 

Ces armes ont aujourd’hui tué nos frères et compagnons d’armes, la responsabilité en incombe au Chef suprême des FAC qui a fait commettre à l’armée un grave dysfonctionnement ayant causé la mort de plusieurs centaines de nos frères d’armes. Le Chef suprême qui a dévoyé l’armée en la détournant de son objectif doit porter entière responsabilité aux yeux du peuple. Car les ennemis désignés n’étaient pas les vraies cibles de la république, le sectarisme régnant au sommet du commandement des FAC en opposant les congolais entre eux est une faute que nous, soldats de la nation, tout en assumant notre part de défaillance réclamons une justice digne.

 

Au moment où, nous essayons de concilier les congolais entre eux, le Chef suprême des FAC a ordonné une mission spéciale à ce même haut commandement défaillant d’aller s’approvisionner rapidement en arme de pointe chez nos frères angolais. Alors même que pendant qu’on estime les premières indemnisations des civils à hauteur de 3.000.000 millions, les victimes militaires sont ignorées. Les enfants et familles de certains généraux et officiers proches du pouvoir, victimes de l’explosion sont pris en charge et soignés dans les hôpitaux de Paris. Nos frères et compagnons d’armes sont abandonnés à leur triste sort, sans une reconnaissance militaire honorant leur sacrifice.

 

Dans cette guerre prévisible avec le haut commandement, nous soldats des FAC, comptons sur la confiance du peuple. Nous avons toujours obéi et suivi à la lettre les recommandations de notre haut Commandement, mais dès lors que celui-ci conduit à la désintégration de notre armée en portant atteinte à la vie de nos concitoyens, l’honneur exige que le NON, STOP soit notre seul mot d’ordre.

 

C’est ainsi que, nous soldats de la République :

. Réitérons notre engagement à préserver la paix et l’unité nationale,

. Exigeons un moratoire pour réorganiser le haut commandement des FAC,

. Exigeons la fin de la prédominance clanique du commandement de l’armée,

. Exigeons la mise en retraite militaire du chef suprême actuel jusqu'à la fin de son mandat,

. Exigeons la mise en place d’un nouveau Commandement des FAC pour garantir la confiance de la troupe et du peuple,

. Exigeons la publication des noms de tous nos frères et compagnons d’armes tombés sur le site de Mpila,

. Demandons que soient alignés sur le même principe que ceux réservés aux civils les dédommagements des familles de tous les compagnons d’armes disparus.

. Réclamons une enquête impartiale pour établir la vérité et traduire devant une cour martiale les généraux et autres officiers responsables de cette odieuse tragédie.

 

Melh Mayanga

Propos recueillis à travers les témoignages de certains militaires des FAC (Forces Armées Congolaises)

   

 

 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peulpe ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous trompez le Peuple Nous dénonçons

Partager cet article
Repost0

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories