Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 mars 2010 6 06 /03 /mars /2010 18:34
New-anim--.gif



 
  CONVENTION NATIONALE DU F.P.O.C              O6 et 07 Mars 2010 à Brazzaville
Allocution du Président Mathias DZON







                             REPUBLIQUE DU CONGO

Unité*Travail*Progrès

***********

  

 
  

Brazzaville, 06 et 07 mars 2010

          Allocution d’ouverture du président Mathias DZON

       

Camarades et chers Amis,

Après de nombreux reports, notre convention se tient enfin ce jour pour faire le point, échanger sur les problèmes essentiels et pour renouveler notre bureau dont le mandat arrive à son terme.

Cette seconde convention nationale du Front se tient dans un contexte international, marqué entre autres, par :

-         L’apaisement dans les relations des Etats-Unis d’Amérique avec le reste du monde après l’ère BUSH ;

-         La crise économique mondiale consécutive à la crise bancaire américaine ;

-         La prise de conscience internationale des problèmes de changements climatiques et de leurs conséquences sur l’environnement ;

-         L’échec de la conférence internationale sur la faim dans le monde ;

-         La montée en puissance de la Chine ;

-         La persistance du conflit israélo-palestinien ;

-         Les tensions autour de l’énergie nucléaire entre d’un côté, le bloc  occidental, l’ONU  et de l’autre, l’Iran et la Corée du Nord ;

-         La guerre d’Afghanistan ;

-         La persistance de l’insécurité dans de nombreux pays du monde (Irak, Pakistan, Somalie, Soudan, Est de la RDC, Zimbabwe, Guinée-Conakry, etc) ;

-         Les catastrophes naturelles qui frappent durement des pays fragiles comme HAITI, le CHILI ;

-         Les égoïsmes des grands ;

-         La marginalisation de l’Afrique dans le concert des nations, s etc.

Dans cet environnement international régi par la loi du plus fort, les peuples appellent de tous leurs vœux, l’avènement d’un monde plus juste et plus solidaire, débarrassé de la domination, des guerres, de l’insécurité, de la dictature, de la pauvreté, de la faim, de l’injustice et du racisme.

En Afrique, en dehors de quelques rares pays, on ne  peut pas dire que ce  continent soit un havre de paix et de développement. Les conflits y sont nombreux.

Dans l’ensemble du continent, la situation est marquée entre autres, par :

-         le reflux des processus démocratiques inaugurés dans les années 1990 et la montée de la dérive dictatoriale des pouvoirs ;

-         la mise en place un peu partout de systèmes électoraux frauduleux ;

-         l’aggravation de la pauvreté des populations, des inégalités et des injustices sociales ;

-         la faillite des systèmes scolaires et sanitaires ;

-         l’absence de véritables politiques économiques ;

-         la présence croissante de la Chine ;

-         la persistance des guerres  civiles au Soudan, en Somalie, en Ouganda ;

-         la recrudescence de l’insécurité dans l’est et le nord-est de la RDC ;

-         la défaite de la pensée ou le silence des intellectuels ;

-         le manque de volonté politique manifesté par les gouvernants pour créer les conditions permissives d’une gouvernance démocratique, rationnelle, transparente, participative et sociale.

Au Congo-Brazzaville, notre pays, le pouvoir a liquidé les acquis démocratiques de la Conférence Nationale Souveraine et restauré les pratiques du système monopartite, articulées  autour de la    pensée unique, de la concentration des pouvoirs entre les mains du chef suprême, de l’intolérance, de l’arbitraire, des violences politiques, de la confiscation des médias publics, de la censure, du culte de la personnalité, du complot permanent, des parodies de procès, etc.

Les multiples violations de la Constitution, des lois et règlements de la République, ainsi que les divers complots politiques ourdis contre le FPOC depuis la fin de l’élection présidentielle de juillet, illustrent cette dérive dictatoriale du  pouvoir.

Parallèlement aux atteintes aux droits  civils et politiques, le pouvoir viole quotidiennement les droits sociaux des Congolais. Faut-il le rappeler, la constitution du 20 janvier 2002 garantit le droit à une vie digne (article 7), le droit à l’éducation (art 23), le droit au travail (art 24), le droit à la santé (art 30), le droit à un environnement sain, satisfaisant et durable (art 35). Dans la pratique cependant, ces différents droits ne sont pas respectés.

Pourtant, depuis 2003 le gouvernement a disposé des sommes colossales qui auraient pu lui  permettre de soulager les souffrances des populations congolaises.

Par ailleurs, le gouvernement refuse, malgré un budget ronflant de 2814 milliards de francs avec un excédent confortable de 1360 milliards de francs, le gouvernement dis-je, refuse de tenir sa promesse de lever les mesures de blocage des effets financiers des avancements dès le 1er janvier 2010, se complaisant à distraire  les travailleurs dans des discussions stériles et à chercher à leur imposer une  énième trêve sociale injustifiée.

Cette situation impose aux travailleurs de se mobiliser pour dire non à cette trêve et pour renouveler les directions syndicales  en se débarrassant des dirigeants corrompus gracement entretenus par le pouvoir.

Un des défis majeurs de la situation actuelle dans notre pays est constitué par l’organisation des élections législatives de 2012. En effet, intervenant après les élections locales chaotiques de 2008 et l’élection présidentielle émaillée de fraudes massives de 2009, les élections législatives de 2012 requièrent une préparation minutieuse, aux fins de corriger tous les dysfonctionnements constatés par tous les Congolais et tous les observateurs internationaux, lors des élections législatives de 2007, des élections locales de 2008 et de l’élection présidentielle de 2009.

Pour le FPOC, la priorité aujourd’hui est la création des conditions d’organisation d’élections, libres, transparentes et équitables en 2012. La rencontre du 1er mars 2010

entre le ministre de l’intérieur et une délégation du Front, à notre demande, rentre dans ce cadre. Nous devons exiger du gouvernement un véritable dialogue pour décrisper le climat politique et préparer les conditions permissives d’une bonne élection en 2012

Au niveau interne, j’invite tous les partis membres du Front des Partis de l’Opposition Congolaise, à resserrer leurs rangs, à dissiper leur méfiance réciproque, à renforcer leur unité.

En me fondant sur notre passé récent, je mesure l’ampleur et la difficulté de la tâche qui est la nôtre. Je sais pourtant compter sur la détermination, le sens de la parole donnée et du respect de l’engagement pris de chaque parti du Front, et je suis d’avance rassuré que chacun de nous développera un esprit élevé d’initiatives et de sacrifice, pour contribuer au renforcement du FPOC, tenir le cap et maintenir la flamme que nous avons allumée par la tenue victorieuse des Etats généraux de l’Opposition Congolaise les 21 et 22 février2009.

Le chemin parcouru ensemble n’est pas long, mais il est pavé de nombreux événements pour mériter que des leçons nécessaires soient tirées. Les thèmes retenus pour notre échange pendant cette convention nous mèneront assurément à cet exercice.

D’ores et déjà, je peux dire que si notre engagement était fort au départ, nous avons commencé à donner des signes d’essoufflement comme si notre lutte avait abouti ou qu’elle ne valait plus la peine et comme si notre peuple avait abandonné l’exigence fondamentale de changement afin de retrouver son unité, sa liberté, l’opportunité de s’engager sur le chemin de la prospérité, de la justice, du partage et du mieux être pour chacun et pour tous.

De nombreuses absences, des participations manquées ont quelque fois poussé au questionnement, à la réflexion sur le fondement et la finalité de notre action.

Chers amis, nous n’avons pas eu raison et nous n’avons pas raison d’agir ainsi, parce que notre peuple interpelle et attend. Le Front des Partis de l’Opposition Congolaise a constitué un espoir, il doit continuer à constituer l’espoir que les choses bougeront à coup sûr dans notre pays.

Je sais par ailleurs que nombreuses sont des tentations, des ambitions, mais la cause nationale nous impose un dépassement de nous-mêmes ; elle nous impose de faire fi de nos égos, de nos replis, et surtout nous interdit de lorgner de l’autre côté, parce que nous ne pouvons pas courir les jambes écartelées.

Chers amis, j’appelle au ressaisissement, ressaisissons  nous et méritons de notre peuple par notre sérieux, notre engagement ferme de faire aboutir cette exigence forte de notre peuple, l’Alternance démocratique, seule clé qui permette de mettre fin définitivement à ce système inique de Denis Sassou Nguesso.

L’unité des forces vives de notre pays est plus que jamais à l’ordre du jour. Le renforcement du Front et l’intensification de son action y contribueront largement.

Chers amis, les échos qui nous parviennent des autres pays comme le Niger, la Guinée, la Cote d’Ivoire, ne résultent pas du miracle. Ils révèlent l’osmose et l’unité d’action des forces vives engagées dans la nouvelle lutte de libération nationale désormais tournée, non contre les systèmes coloniaux, mais contre les systèmes dictatoriaux qui plombent les pays, condamnent les peuples au désespoir, à la misère, disons au dépérissement.

C’est un défi à relever, que le Front le fasse par lui-même et par chacun des partis qui le composent.

Que la Convention Nationale que nous tenons aujourd’hui, dégage les pistes de réflexion et les principales voies d’action dans ce sens.

 

 

Vive le Front des Partis de l’Opposition Congolaise !

 

Pleins succès à nos travaux !

 

Je vous remercie

 

Mathias DZON  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories