Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juillet 2018 1 23 /07 /juillet /2018 21:31
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

 
 
 

 

Ethnie Teké, Ba Téké (peuple de deux Congo et du Gabon)

 

 

 

 

Par : Congo-autrement.com

http://image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/telechargement-33.jpg

Telechargement 33

LeTeke – ou Tékés forment une population bantoue d’Afrique centrale partagée entre l’ouest de la République démocratique du Congo, le sud de la République du Congo et, minoritairement, le sud-est du Gabon. Le terme bateke désigne « le peuple des Teke », le préfixe ba étant le signe du pluriel.

Teke (peuple)

image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/bdef88790ee55d2c31505c457d50716a-moko-african-masks.jpg

Bdef88790ee55d2c31505c457d50716a moko african masks

Successeurs des pygmées dans l’occupation du Congo-Brazzaville et Congo-Kinshasa, ils sont fondateurs du grand royaume Téké, rival du royaume Kongo. Leur roi, connu dans l’histoire sous l’appellation de Makoko, signa le 3 octobre 1880 à Mbé, capitale de son royaume, un accord avec l’explorateur français Pierre Savorgnan de Brazza.

Population

  • Les Téké sont minoritaires au Gabon, 54 000 se trouvent dans la région de la province du Haut-Ogooué. Feu le président Omar Bongo et l’actuel président Ali Bongo sont Téké.
  • En République du Congo, les Téké forment 18 % de la population et se trouvent dans la région des Plateaux, de la Lékoumou, de la Cuvette ouest (où ils sont appelés Mbéti et Tégué), du Niari (où ils sont nommés nzabi), de la Bouenza et la région du Pool.
  • En République démocratique du Congo, 267 000 Téké sont situés dans la province du Bandundu, district des Plateaux, et la ville-province de Kinshasa

Étymologie

Le mot « Anzico » viendrait de la phrase anziku nziku qui, en langue kikongo, signifie « courir » et désignait les habitants au-delà du nord du royaume de Kongo, particulièrement les Batéké appelés aussi Tio ; cette appellation concernait aussi les Punu et d’autres encore Le royaume (du/de) Makoko, quant à lui, fait allusion à l’appellation du souverain, nommé Makoko.

Histoire

image:http://http://www.congo-autrement.com/medias/images/unnamed-4.jpg

Unnamed 4

Le royaume Tio (ou Tyo), royaume Batékéroyaume Anzico ou encore royaume (du/de) Makoko était un État de l’ouest de l’Afrique centrale, à l’est de l’actuel Gabon et à l’ouest de l’actuelle république du Congo et la RD Congo.

Fondé au xviie siècle, le royaume perdure jusqu’au xixe siècle, en partie grâce à son relatif isolement, loin des pouvoirs côtiers et des influences européennes. Mais après les Portugais, d’autres Européens s’intéressent à la zone ; en 1880, Pierre Savorgnan de Brazza, en mission non-officielle pour le compte de la France, est en compétition avec Henry Morton Stanley, en mission pour le compte du roi de Belgique Léopold II, chacun œuvrant pour le développement colonial de son commanditaire via l’Association internationale africaine ; Brazza signe en 1880 le traité de Makoko avec Illoy Ier, qui place son royaume sous la suveraineté de la France ; les Français installent un poste qui deviendra Brazzaville.

Un an plus tard, Ngaliema Insi, « ancien esclave enrichi », chef du village Kintambo sur la rive gauche du Congo (actuelle ville de Kinshasa), qui « représente l’autorité du Makoko de Mbé auprès des chefs Bateke du Pool », signe avec Stanley un traité d’amitié. Dans le même temps, en 1884, le Portugal et le Royaume-Uni signent un traité visant à empêcher l’accès à la mer pour l’Association internationale africaine. Ce sont les débuts de la colonisation. Ce traité Makoko est une des causes de la convocation de la conférence de Berlin, en 1884-85, visant, entre autres, au partage du Congo entre les puissances européennes.

 
VIE SOCIALE

Le royaume Téké était dépourvu de division clanique. Le principe d’organisation majeur était la chefferie. Le village est l’unité sociale la plus importante. La religion est la croyance aux esprits des ancêtres qui ne sont jamais morts et qui sont là aux côtés des vivants. Quant à l’Esprit Supérieur, il habite les chutes de la rivière Léfini. C’est le Nkwe Mbali qui protège le royaume et sert le roi. Les esprits peuvent agir partout et au service de l’homme disposant d’un sanctuaire approprié.

VIE POLITIQUE

La situation politique du royaume téké a été stabilisée une génération avant makoko ILOO. La terre était divisée en petits domaines confiés à des chefs qui n’avaient en fait droit qu’aux tributs de la chasse et rendaient la justice. En retour, les chefs de terre reversaient un tribut aux seigneurs, et ces derniers dépendaient des grands seigneurs de la couronne. Les grands seigneurs occupaient des fonctions déterminées par rapport au roi. Il s’agissait soit des fonctions rituelles ou d’autres fonctions administratives. Un chef de terre pouvait changer de seigneur, à qui il payait le tribut pour sa sécurité. Cela provoquait quelques fois des conflits entre seigneurs. Heureusement, les guerres étaient régies de façon à limiter des pertes humaines. Pour limiter les rivalités entre seigneurs, deux sanctions étaient prévues par la loi : ravager les cultures par les lions de Nkwa Mbali provoquer des inondations et des tornades.

VIE ÉCONOMIQUE

La société téké vivait des activités suivantes : agriculture, pêche, chasse, artisanat et commerce.
Sur les plateaux Batéké, on cultivait du maïs, du manioc, de l’arachide, du tabac et du raphia. Les cultures commerciales étaient essentiellement le tabac et le raphia (pour les tissus). Les activités artisanales étaient la poterie, le tissage et la sculpture. Les tisserands fabriquaient des pagnes en raphia et les forgerons utilisaient du fer importé. Les produits à l’exportation étaient des esclaves et de l’ivoire. On importait des tissus européens, des fusils et des poudres. Le réseau commercial a profondément bouleversé la société. A partir du XVIIIè siècle, on ne fond plus le fer mais on achète plutôt du sel importé. Le fusil remplace l’arc et les lances, et les tissus importés font baisser le tissage. Le principal bouleversement social dû au commerce fût l’introduction de la monnaie. Cette introduction s’est faite d’abord sur les bords du fleuve avant de gagner l’intérieur des terres. Les pièces de monnaies étaient des anneaux de cuivre ngiele ou les baguettes de laiton mitako. A l’ouest du royaume, on utilisait les tissus raphia comme monnaie d’échange. Ensuite le tissu européen va détrôner le raphia.

image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/55-18.jpg

55 18

Village Bateké près de Léopoldville (Kinshasa) © Look and Learn / Elgar Collection

Makoko de Mbé

image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/unnamed-3.jpg

Unnamed 3

Makoko de Mbé vers 1880

Le Makoko de Mbé est le roi des Téké, le chef du royaume Tio. Il porte le titre de Onko ou Ma-Onko (déformé en « makoko ») et est le chef de Mbé ainsi que de tous les Tékés. Son nom lui donne le pouvoir sur un territoire situé principalement au centre de ce qui est actuellement la République du Congo, une partie du Gabon et une partie de la République démocratique du Congo avant l’époque coloniale.

Ngalifourou, Reine du royaume Téké

image: http://www.congo-autrement.com/medias/images/unnamed-2.jpg

Unnamed 2

Fille de Bokapa, Ngalifourou nait en 1864 à Ngabé, sur la rive droite du fleuve Congo. Elle fait partie du peuple Téké, population bantoue qui vit en Afrique centrale, entre la République démocratique du Congo (RDC ou Congo-Kinshasa) et la République du Congo (Congo-Brazzaville). Son nom signifie « maîtresse du feu ». A quinze ans, Ngalifourou épouse Iloo, roi du royaume Téké, en tant que seconde femme. En 1879, elle devient l’épouse principale du roi, sa première conseillère et sa reine, et règne à ses côtés, pesant sur les décisions du royaume. A la mort de son mari, elle monte sur le trône. Par la suite, elle épouse différents rois qui se succèdent à la capitale du royaume, Mbé, mais ne perd jamais son influence et son pouvoir. Elle est réputée, également, pour sa grande sagesse, sa prestance et son courage.

Ngaliema Insi

Ngaliema, aussi appelé Mukoko, qui signifie «prince» est un chef de terre et l’un des nombreux frères du roi Makoko. Le Makoko de Mbé est le roi des Téké, le chef du royaume Tio. Il porte le titre de Onko ou Ma-Onko (déformé en makoko) et il est le chef de Mbé, ainsi que de tous les Tékés. Son nom lui donne le pouvoir sur un territoire situé principalement au centre de ce qui est actuellement la République du Congo, une partie du Gabon et une partie de la République Démocratique du Congo, avant l’époque coloniale.

Selon une certaine croyance, le Pool Malebo contenait des esprits maléfiques et le Makoko (le roi) ne pouvait s’approcher des eaux du fleuve Congo. Aussi prit-il soin de nommer des proches, frères et cousins, comme chefs de terre à travers l’ensemble de son royaume.

Ngaliema a été nommé chef de la région connue aujourd’hui comme Kinshasa. Ces chefs tribaux étaient des représentants du roi, et ont été traités comme tels. Ils rapportaient au roi les nouvelles d’un royaume qu’il ne pouvait pas voir de ses propres yeux.

En 1877, au village téké de Kintambo, Ngaliema rencontre Stanley qui descend le fleuve Congo. Celui-ci se fait promettre la possibilité de revenir s’installer sur le site. Francis Pocock fait un « pacte de sang », signant ainsi le traité.

Le 1er décembre 1881, envoyé par Léopold II de Belgique, Stanley arriva sur le site, qui est aujourd’hui le mont Ngaliema, où il fondera plus tard le poste de Léopoldville (aujourd’hui Kintambo) sur les rives de la baie qui porte aujourd’hui son nom. Le 24 décembre 1881, ce dernier signe le « traité de l’amitié » avec Ngaliema, se voyant octroyé un droit d’établissement, comme droit de propriété. Connu pour son insoumission à l’égard du Makoko de Mbé Illoy Ier, roi des Tékés des deux rives du fleuve Congo, Ngaliema et Stanley passèrent outre le traité signé entre Pierre Savorgnan de Brazza et Illoy Ier, traité signé pour le compte de la France. Stanley et Ngaliema signèrent ce traité en mélangeant leur sang prélevé sur leurs avant-bras.

Stanley dut passer un autre accord avec le Makoko des Tékés quelques années plus tard.

Selon Mbumba Ngimbi, auteur du livre Kinshasa 1881-1981 – 100 ans après Stanley, problèmes et avenir d’une villeNgaliema serait un sobriquet signifiant « celui qui a plusieurs femmes » et son vrai nom était peut-être « Insi ».

Les descendants du Ngaliema Mukoko vivent encore à ce jour.

Ceux qui ont droit au trône de Ngaliema portent à ce jour le nom Ngaliema ‘Mukoko’. Ce nom reste la marque de leur lignée royale.

Source:  http://www.congo-autrement.com/page/groupe-ethnique-de-rd-congo/ethnie-teke-ba-teke-peuple-de-deux-congo-et-du-gabon.html

 

 

 

PEUPLE CONGOLAIS

 

 
Résultat de recherche d'images pour "stephane hessel"

 

 

 

 

« Les batailles de la vie ne sont pas gagnées par les plus forts, ni par les plus rapides, mais par ceux qui n' abandonnent jamais » Roi Hassan II

JE SUIS   Monsieur 8% LE VIEUX DICTATEUR SANGUINAIRE ET CORROMPU LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE  Denis SASSOU NGUESSO

i

Afficher l'image d'origineCouverture

Couverture

Partager cet article
Repost0

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories