Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2017 3 02 /08 /août /2017 21:06
  • ​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

     

    COMMENT SOMMES NOUS ARRIVÉS LA ? DE CONGO BRAZZAVILLE AU CONGOZUELA?

     

    LES PRÉMICES D'UN ETAT EN FAILLITE

    Voici comment le Dictateur Denis SASSOU NGUESSO EST DEVENU LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE. FAISANT DU CONGO BRAZZAVILLE LE CONGOZUELA 

    LE DICTATEUR Denis SASSOU  NGUESSO LE MADURO DE L'AFRIQUE CENTRALE

     

     

     

     
    CONGO-BRAZZAVILLE : Le dictateur en mauvaise posture avec la confirmation de la faillite de son régime
    Publié le Mercredi 2 août 2017 à 12:45

    Denis Sassou-Nguesso a mis le Congo-Brazzaville par terre. Financièrement parlant. Tous les indicateurs économiques et financiers sont au rouge. Malgré ses grandes qualités d'économiste, le premier ministre, Clément Mouamba, ne pourra rien faire. Pour donner une idée de la situation, voyons l'état de dégradation financière du pays.
    En 2014, la dette du Congo-Brazzaville, qui s'élevait à 5,7 milliards de dollars (3.313 milliards de F CFA), représentait 42% du PIB. A titre de comparaison, le pays de la zone BEAC (en dehors du Centrafrique qui est un cas à part) le moins endetté, la Guinée équatoriale, n'affichait à la même période que 8% d'endettement de son PIB, soit, 1,2 milliard de dollars (688 milliards de F CFA).
    A l'heure du retour des pays de la zone BEAC au FMI avec qui ils ont été encouragés à signer des programmes de redressement économique et financier, après qu'ils eurent, tous, repoussé l'hypothèse de la dévaluation du F CFA, seuls le Congo-Brazzaville et la Guinée équatoriale, à ce jour, ne l'ont pas, encore, fait. Le Cameroun, le Gabon, le Tchad et le Centrafrique, sont, tous, sous programme, avec le FMI.
    Si le Congo-Brazzaville et la Guinée équatoriale n'y sont pas, encore, parvenus à l'heure actuelle, ce n'est pas pour les mêmes raisons. La Guinée équatoriale se donne du temps, en négociant un équilibre entre les contraintes du FMI et la nécessité de garder une marge de manœuvre suffisante pour son fonctionnement interne, en tant que pays souverain. Il s'agit pour Malabo d'un problème idéologique dont on doit étudier tous les contours, surtout, quand il s'agit de se lier avec des gens qui, par le passé, vous ont astreint à l'esclavage, puis, à la colonisation et la néo-colonisation.
    Pour le Congo-Brazzaville, c'est, totalement, autre chose. Les négociations avec le FMI n'aboutissent pas parce que Brazzaville rechigne, encore, à tout mettre sur la table de discussion. Bien qu'il n'ait pas le choix. Car Sassou-Nguesso, au lieu de construire son pays comme Obiang Nguéma l'a fait, a choisi, au contraire, de corrompre, avec l'argent du pétrole congolais, toutes les instances politiques et économico-financières occidentales, qui pouvaient l'aider, tant soit peu, à conserver sa main-mise (politique) sur le Congo-Brazzaville, en fermant les yeux devant ses multiples abus de toutes sortes. Cette opération qui s'étale depuis son retour aux affaires par un coup d'état militaire perpétré en octobre 1997, est allée crescendo, ces dernières années, quand la nécessité s'est faite sentir de modifier la constitution alors que certaines capitales occidentales comme Paris n'en trouvaient pas la nécessité. Il a, alors, fallu arroser (copieusement) tout le monde, en Occident, qui pouvait aider au maintien de Sassou au pouvoir. Que les Congolais ne s'étonnent pas des prises de position pro-Sassou de l'ancienne équipe en place à Matignon (sous Manuel Valls) et de l'entourage (politico-militaire) de l'Elysée et du Quai d'Orsay. Certains observateurs qui adorent les calculs, évaluent à plusieurs milliards de dollars, ces cinq dernières années (incluant le quinquennat de François Hollande), les sommes que le dictateur a mis dans le lobbying à Paris, Washington, New York, Berlin, Londres et Rome, au lieu de les consacrer à la construction des infrastructures. Pour réaliser celles-ci, il a, plutôt, fait appel aux Chinois dont la culture (naturellement) opaque a favorisé les négociations. Résultat, on a vu la Chine construire, routes, ponts, complexes sportifs, hôpitaux, bâtiments devant abriter le parlement, etc. sans savoir les tenants et aboutissants de ces gigantesques contrats. La réalité, c'est qu'il s'agit bel et bien d'un endettement (lourd) du Congo-Brazzaville vis-à-vis de la Chine, qui est gagé sur le pétrole dont les cours tardent à prendre l'ascenseur.
    Résultat, le FMI découvre ce qu'il soupçonnait (depuis les visites à Brazzaville en mai 2016 et en juin 2017 de Dominique Strauss-Kahn, son ancien directeur général devenu conseiller économique et financier de Sassou), à savoir, un endettement (lourd) auprès de la Chine (qui est en train de faire une véritable OPA sur le Congo-Brazzaville) et une situation d'endettement plus vicieuse avec certains créanciers privés de plusieurs ordres (Glencore, Trafigura, Commisimpex, etc.), qui traînent, actuellement, le Congo devant les tribunaux internationaux. Résultat, de 77% du PIB comme précédemment présenté au FMI, au début de la négociation, le FMI découvre que l'endettement du Congo-Brazzaville, serait, réellement, de l'ordre de 120% en tenant compte de la dette cachée auprès de la Chine et des créanciers privés (sur notre photo le couple présidentiel en visite d'Etat en Chine en juillet 2016 où on voit Xi Jinping montrer la voie à suivre à Sassou dont l'épouse, Antoinette, est de chinoise vêtue). C'est donc une situation de faillite qui rappelle le cas de l'Argentine en 2014 et, aujourd'hui, du Vénézuela, mais, pas pour les mêmes raisons.
    Connaissant, parfaitement, le dossier congolais quand il était au gouvernement, le nouveau président français, Emmmanuel Macron, n'entend pas (au moins pour le moment) s'afficher avec le dictateur de Brazzaville. Alors que Sassou s'est fait désigner (à coups de billets de banque) réconciliateur en chef des Libyens pour le compte de l'Union africaine (dont les dirigeants ont été corrompus), il a été écarté du Sommet de Versailles que le président français a organisé, la semaine dernière, pour mettre autour d'une même table, le premier ministre, Sarraj, et l'homme fort du pays, le général Haftar. Objectif : les mettre d'accord pour la tenue en avril prochain des élections législatives sur toute l'étendue de la Libye. Emmanuel Macron avait pris soin d'inviter le représentant des Nations-Unies en Libye, le Libanais, Ghassan Salamé. Mais point du représentant de l'Union africaine (Jean Claude Gakosso), qui a, déjà, fait le tour de la terre pour faire « pousser » ce dossier libyen, apparemment, sans résultat notable, et surtout, sans reconnaissance évidente des Occidentaux.

    source http://: https://www.afriqueeducation.com/economie/congo_brazzaville_le_dictateur_en_mauvaise_posture_avec_la_confirmation_de_la_faillite_de 

     

    LA DETTE CACHÉE DU CONGO BRAZZAVILLE  (CONGOZUELA )

    Source : RFI

    C’est une information RFI. La dette publique du Congo-Brazzaville atteint 120% du Produit intérieur brut. En mars dernier, le FMI qui est en discussion avec Brazzaville sur éventuel programme d’aide budgétaire, avait annoncé un chiffre bien inférieur, 77 %… mais à l’époque, le Fonds monétaire international s’était plaint d’un manque de transparence de la part de Brazzaville sur les transactions liées au pétrole congolais. Une partie de la dette était donc cachée.

    C’était un secret bien gardé mais en juin dernier, Brazzaville, affaibli par ses défauts de paiement répétés, a finalement dû révéler au FMI l’ampleur des dégâts: une dette de 120% du PIB, soit presque deux fois le taux autorisé au sein de la zone CEMAC.

    En cause : la réalité des comptes du gouvernement congolais en Chine. Brazzaville a signé un partenariat stratégique avec Pékin prévoyant la réalisation d’une vaste série de grands travaux, en échange d’une partie des revenus du pétrole. Un partenariat – opaque -, dont les montants – faramineux – ont longtemps relevé du « secret d’Etat », déplore une source proche du dossier.

    Un pari risqué sur un rebond de l’or noir

    Mais ce n’est pas tout. Brazzaville avait aussi omis de partager avec le FMI l’existence de certains contrats passés entre la société nationale de pétrole et de grands traders, tels que Glencore et Trafigura qui ont prêté au Congo d’importantes sommes d’argent. Des centaines de millions de dollars en échange de futures livraisons de pétrole.

    Des promesses à la Chine, à Glencore, à Trafigura, entre autres, pour une seule et même manne pétrolière, en pariant sur un rebond des cours de l’or noir qui n’arrive toujours.  « Une course folle », résume un observateur,  pour tenter d’apurer une dette qui, finalement, de contrat en contrat, n’a cessé d’augmenter et hypothèque aujourd’hui l’avenir du pays.

    Les discussions entre Brazzaville et le FMI  suspendues le temps des élections congolaises devraient se poursuivre. Pour le moment, aucun accord n’a été trouvé sur un éventuel programme d’ajustement.

     

    Coup d'état constitutionnel, Hold up électoral, législatives tronquées, dilapidation des deniers publics, viols, corruption, prisonniers politiques. Voila comment le Dictateur Denis SASSOU NGUESSO est devenu le MADURO congolais et le Congo Brazzaville le Congozuela. Avec un pays en faillite comment atteindra t'il l'émergence en 2025 ? C'est du pipo. Ou est passé le fond d'investissement pour les générations futures ?

     

     

     

    Laurent GBAGBO: « Une nouvelle Afrique arrive, Parce que les gens qui pensent ce que je pense sont plus nombreux. Aujourd’hui plus qu’hier »

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

La pique de Charles Zacharie Bowao au gouvernement

Résultat de recherche d'images pour "CHARLES BOWAO"

Charles Zacharie Bowao, porte-parole de la Fédération de l’opposition Frocad-Idc-CJ3M, qui avait décidé de boycotter les élections législatives et locales, est convaincu d’une chose: «Le taux de participation ne sera jamais communiqué, parce qu’ils (Ndlr: le gouvernement et la Ceni) auront honte de donner un chiffre qui va les rendre ridicules, alors ils préfèrent se taire».

Il l’a déclaré sur Rfi (Radio France internationale), le week-end dernier. Le taux de participation était un des enjeux des élections législatives et locales qui ont eu lieu les 16 et 30 juillet 2017. Or, il n’est pas encore rendu public. En proclamant les résultats, le ministre de l’intérieur n’a indiqué aucun chiffre sur le nombre d’inscrits et de votants par circonscription, de même sur les suffrages exprimés, les bulletins nuls et les voix obtenues par les candidats.

Il paraît que cela aurait été fastidieux. Aux dernières nouvelles, on laisse entendre que la Direction générale des affaires électorales a promis de divulguer le taux de participation exact après le second tour des législatives. Ce serait un cinglant démenti aux propos de l’ex-ministre de la défense, devenu opposant.

 

LE MADURO CONGOLAIS LE DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO  ET LE PARJURE.

Selon Marion MANZIMBA EHOUANGORésultat de recherche d'images pour "MARION MADZIMBA EHOUANGO"

Les gens devraient pourtant savoir que Sassou est un menteur invétéré. Le parjure est pour lui un mode d' existence.
Parjure sur sa date de naissance ,parjure sur son patronyme ( qui passe de Sassou Jean Denis à Sassou Nguesso ,sans acte juridique ) , parjure sur son initiation maçonnique, parjure sur ses discours à la Nation , parjure sur ses engagements internationaux ,parjure sur sa descendance qu' il reconnaît tous les jours alors que les enfants sont en âge avancé ,....
Tout est parjure pour ce type !

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories