Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 20:52

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

    LES VAGUES DES DÉCLARATIONS  DE Mgr PORTELLA

     

     

    Lettre ouverte à notre Evêque de Kinkala, Monseigneur Louis Portella Mbuyu par Me Massengo-Tiassé superviseur de la résistance à l'extérieur

     

     

    Le 9 mars 2016, Mgr Louis Portella Mbuyu, recevant à l'Evêché de Kinkala le général Jean Marie Michel Mokoko en présence de Me Massengo-Tiassé, conseiller du candidat J3M à l'élection présidentielle   (Actualités)

     

     

     

    Lettre ouverte à notre Evêque de Kinkala, Monseigneur Louis Portella Mbuyu par Me Maurice Massengo-Tiassé*
    Une vidéo est également en cours de réalisation

    A Son Excellence, Monseigneur notre Evêque de Kinkala, dans la région du Pool 

    Notre Monseigneur, Evêque du Pool, Sans le moins du monde vous contester le cri d’alarme sincère et honnête émis par vous de la souffrance des vos fidèles, nous semble faire preuve d’une grande partialité, ne tenant pas en compte tous les tenants et les aboutissants de cette misère, de ce conflit sanglant.
    Il aurait fallu aussi, Monseigneur, dénoncer le vrai instigateur de la misère de plus de 95% de la population congolaise et des massacres dans la région du Pool? 
    A titre de rappel, dites nous Monseigneur où se trouve le pétrole au Congo? Depuis que s’exploite cette matière première, quelles sont les retombées économiques profitables à cette région ? Dites-nous Monseigneur, à qui profite toute la richesse pétrolière ? Même pas au Kouilou ? 

    Que dites-vous, l’oppresseur et l’opprimé ne doivent-ils pas être traités avec équité dans notre église ? 
    Par quelle alchimie intellectuelle prétendez-vous l’unique auteur de la guerre du Pool, celui qui doit cessez les hostilités, serait celui nommément désigné par vous Frédéric Bintsamou, le pasteur Ntumi ?

    Monseigneur, vous le savez bien, cette guerre n’est pas un conflit classique. C’est la domination par la loi du plus fort, c'est-à-dire la loi des armes, pour maintenir un état sectaire et discriminatoire du petit clan d’Oyo vaincu aux urnes le mars 2016.
    Vous le savez bien comme le mentionne Jean Jacques Rousseau : « le plus fort n’est jamais assez fort pour être toujours le maître, s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir».

    Le Congo n’est cependant pas un Etat de droit, mais un territoire encore empêtré dans l’état de nature ou dominent la barbarie les inégalités, le viol, les arrestations arbitraires, les détentions abusives, l’impunité, la corruption, le tribalisme, toutes les antivaleurs qui obèrent la naissance d’un véritable Etat voulu par les Pères fondateurs de la Nation congolaise à savoir Fulbert Youlou, Jacques Opangault et Stéphane Tchitchelle.

    Nous vous avons applaudi et encouragé en avril 2016 lorsque, Monseigneur, vous avez été sceptique de la victoire autoproclamé de Sassou, source du conflit actuel.

    Quel est donc le rôle de l’Etat Oyocrate ?
    Protéger et promouvoir en richesse exclusivement le clan d’Oyo et ses complices de la fran-maçonnerie ?
    Nous y voilà Monseigneur ? Pourquoi ne prenez vous pas le courage de dénoncer, l’incompatibilité de la foi chrétienne avec les pratiques de la société secrète que constitue la franc-maçonnerie. Vos collègues Evêques de Côte d’Ivoire ont réaffirmé clairement la position de l’Eglise universelle sur les associations maçonniques. Pourquoi au Congo pour faire plaisir au dictateur, vous trangressez la déclaration de la Congrégation de la doctrine de la foi en date du 26 novembre 1983, qui stipule : « Les fidèles qui appartiennent aux associations maçonniques sont en état de péché grave, ils ne peuvent accéder à la communion ». Ils ne peuvent donc bénéficier des honneurs des funérailles ou des messes anniversaires comme nous l’avons dernièrement constaté à la Basilique Sainte Anne transformée en bar dancing où un de vos prêtres a dansé non pas pour Dieu mais pour le tyran Sassou Nguesso et sa femme.
    Accepterez-vous, Monseigneur, que demain Sassou Nguesso et son épouse Antoinette affichent leurs portraits officiels dans chacune de nos églises ? Vous avez laissé ce couple diabolique s’emparer du pouvoir dans notre chère église catholique.

    Monsieur Sassou Nguesso est un chef de tribu, qui a depuis le 4 avril 2016 usurpé le titre de Président de la République sous le masque d’un Etat qui n’en est plus un. Dès lors, il ne fait pas de guerre contre le Pool. Il mène une politique planifiée, nettoyage ethnique, comme l’ont connu la Yougoslavie, le Kossovo, le Rwanda et d’autres Etats encore. Les faucons d’Oyo ne s’en cachent pas, le projet est d’exterminer une très grande partie des Kongos du pool que Sassou hait viscéralement et qui restent démunis de toute protection contre la violence de l’Etat barbare d’Oyo. Le véritable Etat protecteur de toutes les communautés ayant disparu. 

    Monseigneur ne seriez-vous pas malgré vous tenté par cette antipathie contre ce peuple martyr ? Parce que dites-nous Monseigneur, aviez vous seulement souvenance de l’affaire du Beach ? Saviez-vous Monseigneur, à combien le solde infinitésimalement de tout compte pour cette région? Plus de 1500 hommes assassinés et compte non tenu de ceux exterminés durant toute la période 1998-2000. Et au moment où nous vous écrivons et vous parlons, la société civile à Brazzaville déplore déjà plus d’une centaine de jeunes disparus des quartiers sud, depuis de deux semaines.

    Cette fois-ci Monseigneur, vous voulez servir de marche pied à ce même criminel? Pour ensuite s’entendre dire « pourtant il m’avait rassuré qu’il traitait dignement les populations du Pool » !
    Non Monseigneur, je ne peux terminer ces propos sans vous dévoilez un élément simple qui aiguisera j’en suis sûr votre curiosité. Vous vous êtes refusé dans cet exercice d’exhortation à la fin des massacres de désigner ce Nazi de Sassou Nguesso comme le véritable acteur d’épuration ethnique. 
    Ce criminel notoire cherche à armer la jeunesse du nord contre les jeunes du sud supposés être contre les mbochis. Tout ceci est faux. Et les jeunes des quartiers nord refusent de prendre des armes contre leurs frères des quartiers sud. Le mot d'ordre cette jeunesse flouée, rouée et trouée est faisons la révolution et chassons le dictateur, pilleur et criminel.
    Monseigneur, le savez vous, cette fois ci Sassou ne sauvera pas son pouvoir par la ruse. 
    Plus de 92% des congolais ont décidé de son départ en mars 2016. En s'accrochant au pouvoir, Sassou a volé la victoire du Général Mokoko, arrivé en tête du 1er tour de cette élection à l'origine de la guerre au Pool, vous le savez très bien. 

    Grand bien vous fasse. Mais dites nous, saviez-vous que contre Monsieur Frédéric Bintsamou dit Pasteur Ntumi avait été servi un mandat d’arrêt par le Procureur de la République ? Monseigneur, quelles sont les autorités habilitées à exécuter un mandat d’arrêt?
    A l’instant où vous aurez trouvé la réponse à la question, vous aurez compris, que le mandat n’a été qu’un vrai-faux alibi inventé par ce tribaliste sanguinaire de Sassou Nguesso afin d’exterminer les populations du Pool. Soi-dit en passant, la locomotive de ce pays. 
    Voilà la vrai raison que vous faites semblant de taire, Monseigneur, vous avez agi par peur en reniant ce que vous avez si bien dit plus tôt, le 15 avril 2016, par les antennes de RFI la Radio mondiale, en demandant que cessent les bombardements dans le Pool. Vous avez bien situé les responsabilités du drame dans la région du Pool au tout début des événements. Depuis une année vous n’avez pas été entendu, au contraire la situation s’est aggravée, et vous trouvez le moyen de vous contredire et de mettre en cause la victime pour ignorer l’agresseur. Le mal c’est Sassou Nguesso et redites-le Monseigneur à haute et intelligible voix et au monde entier. Ne biaisez pas. La peur n’exclut pas la vérité. Ne péchez point par le mensonge, car c’est l’arme adulée de celui que vous ne voulez daignez trahir ou désigner par son nom ? 
    Nous défenseurs des droits humains ayant engagé dans la résistance, au nom du sacro saint principe fondateur de la déclaration universelle des droits de l’homme, n’avons pas peur d’œuvrer pour une véritable révolution au Congo, pour renverser par tous les moyens le dictateur sanguinaire en place au Congo. Théologie de la libération et non celle de la soumission au crime, Monseigneur.
    TOCQUEVILLE a écrit : « je crois que j’aurais aimé la vérité en tout temps, mais au temps ou nous vivons, je suis prêt à l’adorer ». Monseigneur, puis-je vous exhortez d’adorez le chemin de notre Seigneur Jésus : celui de la Vérité. C’était pour qu’il n’en soit ignoré.
    Votre tendance à vouloir tout relativiser constitue le nœud même de votre complicité avec un pouvoir qui a toujours fait de vous les Simon Pierre de notre Eglise, celui qui a renié trois fois notre Sauveur le Christ Jésus.
    Ressaisissez-vous Monseigneur, de la peur bleue que vous avez de l’assassin du Saint Emile Cardinal Biayenda. Vous bénéficiez des circonstances atténuantes dans ce procès que nous vous faisons aujourd’hui. 
    Premièrement parce que nous le savons que vous avez agi sous la menace du dictateur et criminel Sassou. Vous avez perdu votre sens de l’honneur et de la vérité. Vous n’êtes plus des Prélats libres sous la dictature de celui qui a tué de ses propres mains avec son complice Florent Ntsiba, notre Berger Emile Cardinal Biayenda. Vous le savez très bien, c’est pourquoi les responsables de notre Eglise étouffe ou bloque la décision de sa béatification ou de sa canonisation. 
    Deuxièmement par votre propos contre le Révérend Pasteur Ntumi, il est démontré votre hostilité au mouvement œcuménisme instauré par le Cardinal qui entendait unifier tous les mouvements religieux, dans notre pays. Pourquoi vous vous acharnez sur la petite communauté chrétienne du Révérend Pasteur Ntumi. N’oubliez pas l'œcuménisme se concrétise aujourd'hui par le dialogue ou les moments de prière commune pour l’unité des chrétiens et au-delà d’autres confessions se référant à Dieu, l’Eternel des armées. 
    Monseigneur, repentez vous et faites comme le fondateur de l’Eglise catholique universelle, je cite Simon Pierre qui avait renié le Christ et a eu le courage de reconnaitre sa faiblesse.


    LIRE LA SUITE : http://www.frtdh.org/fr/article/lettre-ouverte-a-notre-eveque-de-kinkala-monseigneur-louis-portella-mbuyu-par-me-massengo-tiasse-superviseur-d-100.html

     

     

     

     

     

    Image associée

     

     

     

     

     

     

    Laurent GBAGBO: « Une nouvelle Afrique arrive, Parce que les gens qui pensent ce que je pense sont plus nombreux. Aujourd’hui plus qu’hier »

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories