Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2017 5 21 /04 /avril /2017 21:01

​​

undefined 

 

Couverture

  carteanime.gif

 

CouvertureCouvertureCouverture 

 

  •  

    flash information 01
     
     
     

          

     

    FRANCE ELECTION PRÉSIDENTIELLE : LES DIASPORAS AFRICAINES VEULENT PESER SUR LE SCRUTIN 

     

     

     

     

     

    1france.gif (357 bytes)

     

    Résultat de recherche d'images pour "les diasporas africaines"

     

     

     

     

    Résultat de recherche d'images pour "les diasporas africaines"

     

     

    L’inamovible président congolais, Denis Sassou-Nguesso, au Maroc, le 16 novembre dernier. Sa personne concentre les dénonciations du «système de la Françafrique». AFP

    Interpellations des électeurs dans le métro, lettre ouverte aux candidats, ou courriels envoyés aux binationaux : les opposants africains sont bien décidés à utiliser leurs votes «comme une arme» et de sanctionner les candidats soupçonnés de se montrer trop complaisants face aux dictateurs.

     

    Les diasporas africaines veulent peser sur le scrutin

    «Bonjour mesdames, messieurs, j’ai un message à faire passer par rapport aux élections en France» : sur la ligne 14, ce matin-là, la voix de Donald tente de couvrir le bruit du métro parisien. Habitués aux sollicitations d’orateurs improvisés, les passagers restent stoïques, voire piquent du nez.

     

    Pourtant Donald, un pseudo, n’est pas un SDF en quête d’une «petite pièce de monnaie ou d’un ticket restaurant». Cet élégant jeune homme à l’allure de dandy le précise d’ailleurs très vite : «Je viens du Congo-Brazzaville, un pays très riche, où dans les années 2012-2013 on produisait 296 000 barils de pétrole par jour. Un pays où il y a aussi de l’or, avec une très petite population de 4,5 millions d’habitants. Mais la population est pauvre car son argent est pris par certains dirigeants français. C’est ce qu’on appelle le système de la Françafrique», dénonce-t-il, avant de brandir le drapeau congolais. Mais aussi une grande photo où figure François Fillon aux côtés de l’inamovible président congolais, Denis Sassou-Nguesso. Lequel «tue, pille», accuse Donald, alors que «tous les opposants politiques sont aujourd’hui en prison», rappelle encore l’activiste congolais. Avant d’avertir les électeurs : «Dimanche, vous allez voter pour la vie ou la mort des enfants africains, vous allez voter pour plus ou moins d’immigrés», explique-t-il.

     

    Binationaux

     

    Son intervention, comme toutes celles qu’il improvise deux fois par semaine a été filmée. Et la vidéo, immédiatement postée sur YouTube. Sur certains réseaux sociaux, «Donald Imperator», son nom de scène complet, est une véritable star. Tout comme Anicet Mapa, un jeune informaticien exilé en France depuis dix ans qui sévit lui sur la ligne 9 du métro parisien. Lui aussi tente de sensibiliser les passagers aux enjeux africains d’une élection qui ne semble guère les préoccuper. Reste que les binationaux africains sont aussi des électeurs, qui envisagent en fonction de leurs propres critères le dilemme du vote utile. «Nos premières vidéos ont parfois eu plus de 800 000 vues», affirme Anicet Mapa. C’était en janvier, juste avant la primaire socialiste.

     

    «A l’époque, on voulait surtout attaquer Manuel Valls», souligne-t-il. L’ex-Premier ministre français et le Congo-Brazzaville ? A priori, le lien n’est pas évident. Mais sa femme, Anne Gravoin, est pointée du doigt par les opposants de Sassou-Nguesso. Elle aurait fait, selon eux, et l’Obs, financer dès 2013 son orchestre, l’Alma Chamber Orchestra, par Ivor Ichikowitz, un marchand d’armes sud-africain, ainsi que par Jean-Yves Ollivier, un homme d’affaires français, tous deux très actifs auprès du régime en place au Congo-Brazzaville.

     

    Les batailles électorales ne sont d’ailleurs pas les seuls terrains où les résistants congolais traquent l’ancien Premier ministre. Début mars, Franck Bikouma, un citoyen congolais, est passé devant le tribunal de Rouen suite à une plainte de l’épouse de Manuel Valls. Il aurait harcelé Anne Gravoin en début d’année au téléphone en l’appelant à neuf reprises pendant un mois et demi. A chaque fois pour lui reprocher assez vertement ses liens avec le régime Sassou-Nguesso. Le verdict est attendu pour le 25 avril.

     

    De Gaulle

    Mais ces temps-ci, ce sont surtout les élections présidentielles qui préoccupent les diasporas africaines en France, à commencer par les ressortissants du Congo-Brazzaville. «Quand Hollande a été élu, nous avons été si heureux, si pleins d’espoirs. Il avait promis de rompre avec la Françafrique. Sauf qu’il a fini par cautionner la décision de Sassou de recourir à un référendum, que tout le monde savait truqué d’avance, pour faire passer aux forceps une réforme constitutionnelle lui permettant de se représenter une fois de plus. Six mois plus tard, les élections ont été une mascarade, le véritable vainqueur du scrutin est depuis emprisonné sans procès. Et la France ne dit rien», accuse Alexis Richard Miayoukou, membre actif de la diaspora congolaise et cosignataire d’une lettre envoyée cette semaine à tous les candidats à la présidentielle. Une longue lettre qui n’hésite pas à recourir aux symboles, rappelant le rôle historique de Brazzaville un temps «capitale de la France Libre» du Général de Gaulle, et qui interpelle les candidats pour qu’ils cessent de soutenir les dictateurs africains.

     

    «On nous dit que la France défend ses intérêts… Comme si la France allait perdre son influence si Sassou quittait le pouvoir ! En réalité, ce sont les intérêts des grands groupes industriels qui pèsent et imposent cette relation personnalisée avec le pouvoir en place», explique Bienvenu Mabilemono, un opposant congolais qui a constitué un fichier regroupant les binationaux et s’adresse souvent à eux par mails. Cette semaine, ces derniers ont évidemment reçu des conseils de vote. En faveur de Hamon.

     

    «J’aurais bien voté pour Mélenchon, mais je ne crois pas qu’il sera au second tour. Les électeurs français hésiteront face à un vote radical. Fillon et la droite, trop compromise depuis longtemps en Afrique, c’est évidemment exclu. Quant à Macron, c’est la continuité de Hollande», soupire l’opposant. Il a notamment dénoncé, dans un autre mail, la rencontre discrète cette semaine entre le candidat d'En marche et le président guinéen Alpha Condé dans un palace parisien ; «Alpha ? Il agit comme un émissaire, notamment de Sassou», affirme Bienvenu Mabilemono, convaincu qu’on peut «utiliser le vote comme une arme».

     

    «Pactiser avec le diable»

    Depuis toujours persuadées que la France a les moyens d’influencer la vie politique dans leurs pays respectifs, les diasporas africaines, du moins les plus actives, celles constituées d’opposants en exil, ont toujours tenté d’interpeller les gouvernants français. Désormais, elles veulent aussi peser avec leurs votes.

     

    Un parti l’a bien compris : le Front national. Depuis un an, il a multiplié les prises de contact et les réunions au Parlement européen de Strasbourg et à l’Assemblée nationale. Le but : dénoncer les mascarades électorales notamment dans le Congo-Brazzaville de Sassou-Nguesso ou au Gabon, petit pays voisin où Ali Bongo s’est fait réélire lors d’un scrutin très contesté en août.

     

    Pour approcher les diasporas, le FN affiche une équation simple : «Nous ne voulons pas d’immigrés et vous immigrerez moins si vos pays sont moins corrompus aux mains des dictateurs», résume un opposant congolais.

     

    «On ne peut pas accepter de pactiser avec le diable ici, pour chasser le diable dans nos pays», réfute Laurence Ndong, une universitaire d’origine gabonaise, figure de proue de l’opposition au régime d’Ali Bongo en France. Très organisée et très active sur les réseaux sociaux, l’opposition gabonaise a multiplié les manifestations en France pour dénoncer le maintien au pouvoir d’Ali Bongo et le silence de la France «qui après avoir dénoncé le scrutin, a fini par le valider», dénonce Laurence Ndong.

     

    Pour la diaspora gabonaise aussi, la consigne a été donnée : «Ce sera Mélenchon, annonce Laurence Ndong, le seul avec Poutou venu nous voir lors de nos sit-in hebdomadaires au Trocadéro. Je ne me souviens pas, en revanche, d’avoir entendu Hamon sur les élections gabonaises», glisse la jeune femme.

     

    Bien sûr, les binationaux africains ne suivent pas tous les consignes de vote des opposants les plus actifs. «Mais ce qui est certain, c’est que ce sont des électeurs très mobilisés, qui ne s’abstiennent pas. Ils ont trop conscience de l’importance du vote», souligne Bienvenu Mabilemono. Un vote dont ils sont si souvent privés dans leurs pays d’origine.

     

    Maria Malagardis

    Source : http://www.liberation.fr

     

     

    Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la voix du Peuple

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origineCouvertureCouverture

    Couverture 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories