Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2017 4 26 /01 /janvier /2017 11:05

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

      Source : LE MONDE

     

    Leçon de Gambie : le plus important, dans les élections en Afrique, c’est de tricher 

     

     
    Notre chroniqueur ironise sur l’empressement des dirigeants africains à faire respecter les règles démocratiques en Gambie mais pas au Congo ni au Gabon.
     

     

     

     

     

    Le dictateur gambien Yahya Jammeh a finalement quitté Banjul, samedi 21 janvier 2017, contraint à l’exil par les troupes de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao). Ce départ sans effusion de sang est évidemment un immense soulagement. Ce sont vingt-deux années de dictature féroce qui se terminent sans coup férir.

    Lire aussi :   Quel avenir pour la Gambie, tout juste libérée par son encombrant voisin sénégalais ?

    Et pourtant, malgré sa folie dévastatrice, il faut reconnaître à Yahya Jammeh un bref moment de dignité, de lucidité. Le 2 décembre 2016 au soir, au lendemain du vote qu’il a perdu, le président sortant stupéfie ses compatriotes en reconnaissant sa défaite sur les ondes de la radio nationale. « S’il veut travailler avec nous, cela ne me pose aucun problème, va-t-il jusqu’à dire en parlant du vainqueur, Adama Barrow. Je l’aiderai à travailler sur la voie de la transition. »

    On connaît la suite : une semaine plus tard, Yahya Jammeh revenait sur sa décision. « Tout comme j’ai loyalement accepté les résultats, en croyant que la Commission électorale était indépendante, honnête et fiable, je les rejette dans leur totalité », déclarait-il alors, en multipliant les manœuvres dilatoires pour s’accrocher au pouvoir et contraindre ses adversaires à l’exil.

    Bref instant de lucidité

    Ce qu’il s’est passé dans la tête du dictateur durant cette semaine cruciale restera sans doute l’un des mystères gambiens du XXIe siècle. Pourtant, beaucoup persiflent sur l’amateurisme des opposants qui, à peine reconnus vainqueurs, se sont mis à vouloir traduire Yahya Jammeh en justice, ce qui n’aurait pas été étranger à sa volte-face.

    N’empêche : c’est paradoxalement ce bref instant de lucidité qui vaut aujourd’hui à l’autocrate gambien d’être déchu et poussé à l’exil. Curieux clin d’œil de l’Histoire. Si le président sortant n’avait pas temporairement reconnu sa défaite, aurait-on vu un tel ballet de présidents africains défiler à Banjul pour tenter d’infléchir Yahya Jammeh ? Le sujet aurait-il pu être porté comme une priorité au sommet Afrique-France à Bamako de la mi-janvier ? La Cédéao aurait-elle pu mettre en place l’opération « Restauration de la démocratie » et masser des troupes aux frontières gambiennes ?

    Lire aussi :   Le dictateur gambien Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir

    Tout au long de cette crise, rythmée par les ultimatums des généraux sénégalais, la prestation de serment à l’ambassade de Gambie à Dakar du président élu Adama Barrow et les allers-retours incessants des médiateurs mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et guinéen Alpha Condé, la rétractation de Yahya Jammeh a joué un rôle prépondérant.

    De fait, ce qui s’est produit pour la Gambie est difficilement concevable ailleurs en Afrique, où les présidents impopulaires trichent sans vergogne. Au Gabon, Ali Bongo a perdu la présidentielle d’août 2016 mais a organisé in extremis une mascarade de résultats dans la province du Haut-Ogooué où le chef de l’Etat sortant aurait recueilli, selon le ministère de l’intérieur gabonais, 95,47 % des suffrages, avec un taux de participation de 99,93 %. Juste assez pour faire basculer le vote national avec un écart de moins de 5 600 voix. Ali Bongo est pourtant parti pour exercer un mandat de sept ans sans qu’aucune troupe ne vienne le déloger de son palais, malgré un « rapport définitif » de la Mission d’observation électorale de l’Union européenne accablant.

    Lire aussi :   Gabon : comment truquer une élection présidentielle pour 75 000 euros ?

    Au Congo-Brazzaville, Denis Sassou-Nguesso a sans doute perdu la présidentielle de mars 2016, mais les résultats « officiels » lui donnent tout de même la victoire au premier tour avec 60 % des suffrages.

    Et c’est là une faiblesse, difficile à résoudre pour le moment, du mécanisme supranational de résolution des crises africaines, notamment électorales.

    Modèle bien rodé

    Le modèle type de ces contentieux électoraux est bien rodé. Le président triche pour se maintenir au pouvoir malgré le choix des peuples, mate la contestation, tort le bras aux institutions et impose le fait accompli. Les pays occidentaux procèdent au gel des avoirs et à l’interdiction de voyager de certains dirigeants coupables d’exactions. S’ensuit la nomination d’un médiateur qui propose, souvent aux forceps, les termes d’un accord de partage du pouvoir qui aboutira – ou pas. Puis… plus rien, circulez, il n’y a rien à voir. Le coup de force électoral est entériné et le président « réélu » peut se pavaner dans les sommets diplomatiques, fort de sa légitimité arrachée à l’incapacité des institutions africaines.

    Lire aussi :   Congo : Sassou-Nguesso réélu mais déjà contesté

    Pour la Gambie, Foly Ananou de L’Afrique des Idées le montre ici très justement : ce qui s’est passé est davantage dû à la personnalité de Jammeh qu’à une volonté d’imposer la démocratie dans son pays. L’ancien autocrate de Banjul, de surcroît très esseulé, ne pouvait compter sur aucun soutien international significatif. D’où sa déchéance et son exfiltration vers la Guinée. Il n’avait pas non plus les moyens économiques de résister : son pays, contrairement au Gabon ou au Congo, ne produit pas de pétrole.


    En savoir plus : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/01/25/lecon-de-gambie-le-plus-important-dans-les-elections-en-afrique-c-est-de-tricher_5068864_3212.html
     
    Vous aurez tout compris.
    Brazzaviile, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple
     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

    Afficher l'image d'origineCouverture

    Couverture

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories