Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 18:26

​​

undefined 

  carteanime.gifCouvertureCouverture 

 

  •  
     
     

     

     

     

     

     

     

     

       Palace à Venise et villa au Portugal : il fait bon être ministre des finances à Brazzaville 

     

     
    Des documents judiciaires révèlent l’ampleur des somptueux cadeaux que le groupe brésilien Asperbras a offerts à Gilbert Ondongo, ministre de Denis Sassou-Nguesso.
     

     

    Gilbert ONDONGO

    Afficher l'image d'origine

     

    L’Hôtel Danieli à Venise.

     

     

     
     
    L’opération « Rota do Atlantico » (« la route de l’Atlantique »), équivalent portugais de l’affaire des biens mal acquis, continue de faire tomber des têtes. Après l’homme d’affaires José Veiga, le « Monsieur Afrique » portugais longtemps basé à Brazzaville, et une dizaine d’autres suspects, c’est au tour de José Roberto Colnaghi, président de la société brésilienne Asperbras, d’être inculpé à Lisbonne de « corruption » et de « blanchiment d’argent ». Depuis jeudi 24 novembre, le groupe est ainsi décapité en raison des contrats très lucratifs que M. Colnaghi a signés en République du Congo.
     
     

    Et, surtout, le ministre congolais des finances de l’époque, Gilbert Ondongo, apparaît comme l’un des grands récipiendaires de la générosité de la firme brésilienne. Selon les éléments recueillis par les autorités portugaises, M. Ondongo, désormais ministre de l’économie congolaise, a acheté un appartement Avenida da Liberdade, la plus cossue de Lisbonne, juste au-dessus de boutiques Cartier et Porsche. Et ceci grâce notamment à un virement de 347 000 euros effectué en août 2015, provenant d’une société de droit congolais contrôlée par José Veiga, le représentant au Congo d’Asperbras. A la même période, selon des documents judiciaires portugais que Le Monde a pu consulter, le groupe brésilien a également mis à disposition du ministre une résidence dans la station balnéaire chic de Cascais, surnommée la « maison du ministre ». La police portugaise y a trouvé 3 millions d’euros et 4,35 millions de dollars (4 millions d’euros) en liquide lors d’une perquisition en février 2016.

    Contrat de plus d’un milliard de dollars

    Dans la foulée, M. Ondongo a aussi bénéficié d’un séjour tous frais payés dans un palace vénitien du XIVe siècle, l’Hotel Danieli, entre le 24 et le 30 août 2015. La suite qu’il a occupée a été facturée 5 000 euros la nuit. Ou encore au Ritz de Lisbonne du 13 au 15 janvier 2016. Ces dépenses, et d’autres, ont été payées par le biais d’une carte Visa sans limite de crédit, au nom du frère d’un employé d’Asperbras.

    Contacté, l’entourage de M. Ondongo, se référant à l’argent liquide, juge qu’il est « fantaisiste d’imaginer que ces fonds, trouvés dans un lieu ne lui appartenant pas, aient un quelconque lien avec le ministre », tout en refusant de se prononcer sur les autres découvertes des autorités portugaises. Ajoutant que « la procédure de passation des marchés publics les plus importants ne donne pas un rôle prépondérant au ministre des finances ». Quant au gouvernement, il indique par la voix de son ministre de la communication, Thierry Moungalla, ne pas commenter « d’éventuelles procédures en cours » et précise n’avoir « reçu aucune demande d’entraide judiciaire ».

    La justice portugaise travaille néanmoins sur l’hypothèse que ces largesses ont rétribué la signature d’une série de contrats conclus entre Asperbras et l’Etat congolais. Des contrats qui surprennent par leur ampleur et leur montant : plus d’un milliard de dollars – soit 8 % du PIB congolais. Comment Brazzaville a-t-elle honoré les factures de la société brésilienne ? En puisant notamment dans l’argent que le trader pétrolier suisse Gunvor a prêté, avec BNP Paribas, à la Société nationale des pétroles congolais (SNPC) : 750 millions de dollars entre 2011 et 2012, en échange de cargaisons de brut. Des commissions adossées à ce contrat entre Gunvor et la SNPC font l’objet d’une procédure pénale pour « blanchiment d’argent » instruite en Suisse depuis fin 2011 par le ministère public de la Confédération (MPC).

    Or Asperbras a versé des commissions aux mêmes intermédiaires que Gunvor, un Gabonais et un Français tous deux titulaires, via des sociétés domiciliées respectivement au Belize et à Malte, de comptes en Suisse. Les autorités helvétiques ont ainsi envoyé, à l’été 2014, une demande d’entraide judiciaire à Lisbonne. Cette démarche en apparence de routine allait déclencher un véritable scandale au Portugal, avec l’ouverture de l’enquête de la « Route de l’Atlantique », ainsi nommée en raison des incessants allers-retours entre le Portugal et le Congo effectués par les jets d’Asperbras.

    Marge considérable

    Dès 2012, Asperbras commence à ériger la zone industrielle de Maloukou, près de Brazzaville, voulue par le président Denis Sassou-Nguesso et évaluée à près de 500 millions d’euros. Le groupe, initialement spécialisé dans les tuyaux et raccords en PVC, se voit aussi confier la construction de douze hôpitaux, l’établissement d’une carte sur le potentiel minier du pays ainsi que des forages hydrologiques, pour des montants nettement supérieurs à des travaux similaires effectués au Tchad et au Cameroun, selon Le Canard enchaîné du 4 juin 2014. Des missions si distantes de son expertise d’origine qu’Asperbras en sous-traite une petite partie au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), établissement de droit public français.

    Sollicité par Le Monde, le BRGM affirme que des différences topographiques et spatiales justifient le surcoût par rapport au Tchad et au Cameroun, mais reconnaît que le montant qu’il a perçu est « sans commune mesure » avec celui qu’Asperbras aurait lui-même encaissé à Brazzaville, réalisant au passage une marge considérable. Christian Braux, directeur adjoint chez BRGM, ajoute qu’au vu de la procédure portugaise en cours, sa société « réfléchirait » avant de se lier à nouveau avec Asperbras. Au moment de la signature du contrat, en août 2013, BRGM affirme avoir pris certaines « précautions » pour s’assurer de la solvabilité de son partenaire, sans toutefois s’intéresser aux conditions d’obtention du contrat, dans un pays pourtant classé 21e plus corrompu au monde, selon Transparency International.

    Au Congo, c’est José Veiga qui était aux commandes pour Asperbras. Il se trouve aujourd’hui au centre de l’investigation menée au Portugal. Arrêté le 3 février, puis libéré sous caution, M. Veiga a été inculpé de « corruption, blanchiment et fraude fiscale ». Tout comme son associé Paulo Santana Lopes, frère d’un ancien premier ministre portugais, une avocate et le directeur financier du groupe, Mauricio Caldeira, arrêté en Argentine.

    En savoir plus : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/12/02/palace-a-venise-et-villa-au-portugal-il-fait-bon-etre-ministre-des-finances-a-brazzaville_5042096_3212.html#H5WSydSSo1GBDi5E.99

     

     

     

    JE SUIS Couverture  Monsieur 8%  DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO

    i

     

    Afficher l'image d'origine

    Couverture 

Couverture

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories