Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 09:24

 

      

 

VERS UN COUP D'ETAT CONSTITUTIONNEL AU CONGOBRAZZAVILLE

 

 

 


                                               

 

                  

 

Le mandat présidentiel sera fixé à cinq ans et renouvelable, l'âge minimum des candidats fixé à 30 ans, un régime semi-présidentiel, un Parlement aux pouvoirs renforcés, le statut de l'opposition reconnu : la grande majorité des participants au dialogue qui s'est clôturé vendredi 17 juillet à Sibiti a décidé de la réforme des institutions. La décision qui satisfait les partisans du pouvoir, n'a pas obtenu de consensus à en croire d'autres participants.

A la clôture du dialogue, les participants ont entonné l’hymne national et se sont donné des accolades. La décision de réformer les institutions, qui sera soumise à l’appréciation du chef de l’Etat, est saluée par Jean-Didier Elongo, du PCT.

« Au niveau de la commission de la réforme des institutions, les débats ont été houleux mais dans la courtoisie toujours. Les uns, les autres ont dû donner leurs arguments et nous avons fini par consensus à adopter la réforme de nos institutions, de telle sorte qu’on ait un régime semi-présidentiel, avec un Premier ministre responsable du gouvernement. »

Mais pour Anguios Nganguia Engambé, candidat malheureux à la présidentielle de 2009, le consensus ne s’est pas dégagé. « Un consensus, c’est quand il n’y a pas de points de vue divergents. Mais il y a des points de vue divergents. Ça veut dire qu’il n’y a pas de consensus de dégagé ! ». Du côté du Conseil national des républicains (CNR), Jean Gustave Ntondo considère que le moment est mal choisi. « Le CNR considère que ce n’est pas le moment de changer cette Constitution et nous l’avons dit clairement devant tout le monde. »

Joseph Kigbnoumbi Kia Mboungou estime pour sa part que la grande victoire de ce dialogue est le fait qu’il se soit déroulé dans la paix. « Le dialogue s’est terminé, c’est une très bonne chose. On redoutait, semble-t-il, je ne sais pas trop quoi. J’ai entendu parfois un certain nombre de critiques. »

« Un coup d'Etat constitutionnel », pour l'opposition

Au terme de ses travaux, le dialogue national de Sibiti n'aura donc pas réussi à faire l'unanimité, malgré la très large majorité qui s’est dégagée en faveur du changement de Constitution.

Pour Clément Miérassa, président du Parti social démocrate congolais (PSDC), le président Sassou-Nguesso cherche à plonger le pays dans le chaos. « Ce qui s'est passé, c'est la concrétisation du plan du président Sassou qui veut se maintenir au pouvoir, contre l'avis de la Constitution. [...] Le président est en train de vouloir réaliser un nouveau coup d’Etat. Les Congolais n’en ont pas besoin, ils ont besoin de paix. Il veut plonger le pays dans le chaos alors que les Congolais souhaitaient aller de façon paisible à une élection libre, démocratique et transparente. »

Quant à la commission « gouvernance électorale », qui assure qu'après des débats fructueux elle a dégagé un consensus sur les points d’amélioration dont la Conel (la Commission nationale d'organisation des élections), l'opposition crie à la trahison du « consensus » obtenu par l'ensemble de la classe politique à Dolisie pour créer une Céni (une commission électorale indépendante).

« La Conel est un service ou une direction du ministère de l’Intérieur. Tous ensemble, à Dolisie, on avait souhaité la mise en place de la Céni. Ce jour-là, il y avait consensus », avance Martial Mokoto, du Frocad.

Initiateur de ce dialogue national boycotté par une frange de son opposition regroupée au sein d'un front, c'est désormais au président Denis Sassou Nguesso qu'il revient d'en tirer les conséquences.

 


                 Mais qu'est ce que le                                             

?

 

                  

    LA NOTION DE CONSENSUS,

   Une OBJURGATION mal  interprétée et susceptible

       De clarification subséquente dans l’espace

               Franco phone Africain.

A la suite de déclaration politique sous tendue  par  une impérieuse diplomatie, la notion de CONSENSUS fait couler d’encre et de salive du moment que l’on se place dans un camp comme dans l’autre et, dans un souci de renvoyer , aux fins de mieux se pourvoir, les justiciables en quête de compréhension, il importe de repréciser cette notion .

Il traduit un accord de VOLONTE  sans aucune opposition formelle, en mettant en évidence la volonté manifeste de tous les membres de l’accord et, en se distinguant nettement de l’unanimité . Le communiqué des services du palais de l’ELYSEE du 11 juillet 2015 par exemple, pour ne pas le citer, précisait entre autres que «  pour réaliser une métamorphose des institutions politiques pendantes, il faut un consensus » . Le consensus  met en relief un accord de volonté et lorsque par arbitraire ou par extra ordinaire, cet accord s’avère impossible, vu les multiples positions d’extranéité politique, alors il ne sera pas possible et les services du palais de l’ELYSEE, ont certainement, la diplomatie aidant, fait allusion à ce syllogisme .

        Attendu qu’un mot peut être écrit  dans un sens comme dans l’autre, force est de repréciser que la notion de consensus  telle que mentionnée dans le document cité plus haut, se démarque de la prospection d’un accord majoritaire ou encore moins, de la récusation des principes de démocratie et d’alternance  reprécisés de façon notoire par le président FRANCOIS HOLLANDE( 1). Le consensus implique la notion de compromis par opposition à la dictature de la majorité.

Le consensus  doit correspondre à une décision qui fait place à la créativité  de chacun  et , il reste un processus dans lequel il peut s’agir :

-        D’une décision à prendre ou d’un problème à résoudre  plutôt qu’une bataille à gagner ;

-        De se projeter dans la discussion  comme «  nous ensemble »  plutôt que « toi contre moi ».

Certes, dans la pratique, le terme peut engendrer plusieurs  dérivés, mais  pas celui  d’un consensus présumé, supposé ou au bénéfice d’un tiers .

Le consensus implique le compromis général, aux fins  d’une maitrise par le citoyen des notions de mandat, de scrutin ou d’élection .

La France qui recommande le recours du consensus dans l’espace Franco phone Africain le sait très bien et doit se donner comme objurgation, de parachever la démocratie  en AFRIQUE comme cela ressort à juste titre dans les accords d’indépendance des années 1960( 2).

Voilà brièvement esquissé les contours de la notion de consensus  par opposition à ceux qui lui donnent une connotation de facilité, de récusation de principes liés à la gouvernance du scrutin .

Il faut se refuser d’être des disciples du baron BENOIT MECHAIN , spécialiste allemand de la fabrication des preuves, aux fins de dénaturer le terme de consensus .

(1)          L’alternance démocratique et le changement de constitution, deux notions à ne pas confondre : voir la semaine africaine 27/06/2014.Me louis aimé MPASSI.

(2)          Aloise MOUDILENO MASSENGO, intervention à la radio BIP de BESANCON sur les accords d’indépendance 10/06/2015/

Par ADDCF

Association pour la Défense des Droits des Congolais en France.

Présidence

Consensus ou pas, à sibiti le dialogue des cons a enteriné la marche vers un coup d' etat constitutionnel du DICTATEUR Denis SASSOU NGUESSO. LA GRANDE INERROGATION EST DE SAVOIR QUE FERONT LES DEMOCRATES CONGOLAIS pour contre carré LE PLAN  LE TYRAN ?

 

 

 

 

 

 

 

au changement de la constitution 

Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple

 

 

Un Dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le Peuple ne rélève pas le défi

 

 
 
 
 
        
 

 

Un Dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le Peuple ne rélève pas le défi

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories