Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 09:20

 

INTERNATIONAL

 

Brésil: un million de manifestants dans les rues de Sao Paulo contre Dilma Rousseff 

 

Image: sodahead.com

         

              Sao Paulo, le 15 mars. Plus de 1,5 million de Brésiliens sont descendus dans les rues dimanche pour demander la destitution de la présidente, Dilma Roussef.             

       Sao Paulo, le Dianche 15 mars 2015. Plus de 1,5 million de Brésiliens sont descendus dans les rues dimanche pour demander la destitution de la présidente, Dilma Roussef

Des manifestants à Sao Paulo contre la corruption, samedi 6 décembre.

 

 
Une «marée jaune et verte». Ce n'est pas le Carnaval de Rio qui a poussé plus de 1,5 million de Brésiliens dans les rues dimanche mais le ras-le-bol grandissant de la population face à une crise économique oppressante.
La présidente de gauche, Dilma Rousseff, cristallise toutes les tensions depuis que son parti a été éclaboussé par un scandale de corruption (cf. encadré). Or pendant que des élus de la coalition au pouvoir sont soupçonnés de s'enrichir illégalement, la figure du Parti des travailleurs (PT) a du se résoudre à des mesures d'austérité pour parer les déficits publics qui se creusent, une monnaie nationale dépréciée et une inflation qui s'accélère. Un sacré coup de canif dans ses promesses de campagne. Ainsi, les raisons qui ont poussé l'électorat d'opposition à battre le pavé en masse ce week-end dépassent désormais la simple affaire financière. Nombre de Brésiliens militent à présent pour la destitution de Dilma Rousseff.

Une mobilisation historique. Rien qu'à Sao Paulo, fief de l'opposition, un million de manifestants ont envahi à perte de vue l'immense avenue Paulista et ses rues adjacentes. Des manifestations similaires se sont déroulées dans au moins 80 villes du pays. Selon les estimations ville par ville de la police militaire, les cortèges ont notamment rassemblé 45 000 personnes dans la capitale Brasilia, 100 000 à Porto Alegre, 30 000 à Belo Horizonte et 15 000 sur la plage de Copacabana à Rio de Janeiro, dans le sud-est industrialisé et le centre du pays. Des marches de moindre ampleur ont eu lieu dans le nord et le nord-est, à Salvador de Bahia, Recife ou Belem, région traditionnellement acquises au PT de Dilma Rousseff.

Ces rassemblements, qui ont mobilisé sans étiquette officielle l'électorat d'opposition, sont les plus importantes enregistrées au Brésil depuis la fronde sociale historique qui avait ébranlé le géant émergent d'Amérique latine en juin 2013.
Crise et austérité. La septième puissance économique mondiale est au bord de la récession. L'inflation accélère (7,7% sur 12 mois), les déficits publics se sont creusés et le réal, la monnaie nationale, s'est déprécié de 30% en 12 mois face au dollar. Revenant sur ses engagements électoraux, la présidente Dilma Rousseff s'est résolue à un ajustement budgétaire douloureux, critiqué par une partie de son propre camp politique.

 
Le scandale qui a tout déclenché
Aujourd'hui, la population manifeste son mécontentement à l'égard de la politique globale de la présidente Dilma Rousseff.
Mais à l'origine, une affaire a rendu encore plus insupportable les mesures d'austérité : le fait que le parti des Travailleurs (PT) soit mouillé dans une histoire de corruption, avec des élus soupçonnés de s'enrichir illégalement. La justice enquête notamment sur 49 hommes politiques, en majorité membres de partis de la coalition au pouvoir, soupçonnés d'avoir touché des pots-de-vin de Petrobras, le géant étatique pétrolier, tirés de commissions versées au groupe par ses sous-traitants en échange de contrats. Parmi les suspects figurent 22 députés, 13 sénateurs et deux gouverneurs en fonction, le président du Sénat, celui du Congrès des députés, membres du puissant parti centriste PMDB, et le trésorier du Parti des travailleurs PT. La popularité de Dilma Rousseff a chuté de 19 points en février à seulement 23%.



Corruption : vers plus de contrôles ? Le gouvernement, empêtré dans cette affaire de corruption à grande échelle, tente de rassurer la population. Le ministre de la Justice, José Eduardo Cardozo, a indiqué lors d'une conférence de presse télévisée que la présidente annoncerait «dans les prochains jours» une série de mesures pour renforcer le combat contre la corruption. «Il est nécessaire de fermer la principale porte d'entrée de la corruption politique au Brésil en interdisant le financement des campagnes électorales par les entreprises, comme cela se fait dans d'autres pays», a-t-il simplement déclaré.

La fin du Parti des travailleurs ? «Nous voulons maintenant la destitution de Dilma Rousseff», a par exemple déclaré Rubens Nunes, un avocat de 26 ans, conseiller juridique du mouvement Brésil Libre, à l'origine de la manifestation monstre de Sao Paulo. Et d'ajouter : «Il existe des fondements juridiques solides suffisants (...) Il est absurde qu'elle continue d'affirmer qu'elle ne savait rien (de l'affaire corruption qui a tout déclenché, ndlr).» A Rio et Sao Paulo, des manifestants minoritaires, mais néanmoins nombreux, n'ont pas hésité à réclamer ouvertement une intervention de l'armée pour mettre fin à 12 ans de pouvoir du Parti des travailleurs, le jour même où le Brésil célébrait le 30e anniversaire du rétablissement de la démocratie après une longue dictature militaire entamée en 1964.

 
Plus d'un million de Brésiliens disent «Fora Dilma»

Revendications grandissantes depuis le Mondial 2014. A l'approche de la réception par le Brésil de la Coupe du monde de football 2014, les Brésiliens étaient déjà partagés entre joie intense et paradoxe avec la misère ambiante. Dans les favelas de Rio, nombre d'associations avaient à l'époque dénoncé l'investissement faramineux dans le Mondial 2014 presque déplacé face à la détresse de certaines populations. De grandes manifestations avaient eu lieu. Et un nouveau fossé s'était creusé avec le pouvoir. Après coup, l'Institut brésilien de Géographie et des statistiques (géré par l'Etat) attribue notamment le phénomène de récession à la crise de la production industrielle et à la grande quantité de jours fériés décrétés pendant la Coupe du monde le 12 juin au 13 juillet. Le Mondial aurait «paralysé» l'activité industrielle dans un contexte de faible consommation des ménages.

corruption

Si au Bresil le peuple a pris la rue le Dimanche 15 Mars 2015 pour manifester son mécontentement contre la corruption. Le Congo Brazzaville l'un des pays les plus corrompu au monde, le peuple reste passif face à la corruption endéminque qui gangrène la societé congolaise à tous les niveaux, les detournements massifs des deniers publics par le clan au pouvoir. Ce peuple muselé et appauvri, reduit au silence par la force que l'on veut solliciter par un referendum dont les résultats sont connus d'avance en vu du changement de la constitution, aura t'il un jour la vrai liberté d'expression ?

Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple

 

 

Un Dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le Peuple ne rélève pas le défi

 

 
 
 
 
        

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories