Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2014 1 01 /09 /septembre /2014 08:49

Congo

 

CONGO BRAZ Congo Brazzaville : le Dictateur Denis SASSOU NGUESSO est tombé à pieds joints dans le piège Constitutionnel qu'il a tendu à ses adversaires

 

Par Djess dia Moungounsi

Djess la plume libre

 

CONSTITUTION DU 20 Janvier 2002

 

 

 Ceux qui viennent pour demander la paix sans proposer de traité sont des comploteurs » Sun Tzu– L’art de la guerre

« Le chevalier inexistant » est un conte philosophique d’Italo Calvino, fou, délirant où un des Chevaliers de l’armée du roi Charlemagne, Agilufe Edme Bertrandinet des Guildivernes, épris de discipline, excellent paladin, formidable guerrier, extraordinaire homme pour parler aux femmes…mais c’est un leurre. Quand son armure blanche qui lui tient lieu de corps tombe, l’illusion se dissipe, car elle est vide. Ca ne nous rappelle rien ? Même si personne n’ose le dire, le problème de l’opposition congolaise se résume dans l’absurdité de cette histoire de cavalerie.

L’animal est piégé dans le filet

Entendons-nous bien d’emblée : SASSOU est tombé à pieds joints dans le piège constitutionnel qu’il a tendu à ses adversaires. Ironie du sort, la métaphore «  l’animal est piégé dans le filet », utilisée devant les sages mbochis le 11mai 2012, pour appuyer sa volonté de vouloir mourir au pouvoir ; peut désormais s’appliquer à cet assoiffé du pouvoir. Cependant, l’opposition congolaise, engluée dans une espèce d’incapacité à créer un véritable rapport de forces, n’arrive pas à réaliser l’essai, pourtant à sa portée.

On ne le dira jamais assez ; toutes les gymnastiques intellectuelles déployées par les officines de Mpila, sous l’emprise du syndrome de l’arapède politique(1), se révèlent inopportunes pour contourner les articles 57 et 185 qui, tout en scellant dans le marbre la rigidité de la constitution du 20 janvier 2002, garantissent ipso facto une alternance démocratique dans notre pays.

Face à cet obstacle majeur, SASSOU et son clan ont opté contre toute attente, pour un changement pur et simple de la constitution. Autre chausse-trape, la constitution de Janvier 2002 n’avait pas prévu les conditions de son extinction. En toute logique, le 14 août 2016 à 14h, Sassou ira à Oyo s’occuper de ses chevaux et de ses autruches. Or, le satrape d’Oyo, qui a eu l’outrecuidance de déclarer devant ses partisans, qu’il n’y avait personne à nguélè ( Brazzaville) pour le supplanter tant qu’il sera en vie ; s’est lancé dans un subterfuge visant un passage en force.   Dit autrement, il veut narguer les congolais en organisant un referendum sur la base des listes électorales totalement fausses, avec une CONEL inféodée au PCT.

Pour mettre à profit les deux ans qui nous séparent de la date fatidique, une exigence de rigueur et d’efficacité s’impose au sein de l’opposition. Elle ne peut être atteinte qu’en clarifiant les comportements un chouïa ambigus.

Tenez ! Est-il sensé de la part de Mathias DZON, qui se réclame grand opposant au régime de Sassou Nguesso de déclarer à qui voulait l’entendre, qu’un gouvernement d’union nationale, dont il serait manifestement Premier ministre, serait la seule issue ? Erreur tactique.

Il se marmonne, dans les salons feutrés de Brazzaville et d’ailleurs, que le séjour du Président Guinéen Alpha CONDE à Brazzaville, un ancien de la Fédération des Étudiants d’Afrique Noire en France (FEANF) comme Mathias DZON, aurait été bénéfique pour ce dernier sur deux plans : la levée de l’interdiction de sortie du territoire congolais et la juteuse proposition au poste de Premier Ministre de transition.

Sans bras de fer, point de salut.

Faut-il le rappeler s’il en était encore besoin, qu’une gestion et/ou conquête du pouvoir, reste à tout point de vue, une question de gestion de rapports de forces ? Et qu’un gouvernement d’union nationale, sous les conditions de Sassou, sans avoir préalablement crée un quelconque rapport de forces en faveur de l’opposition, serait une bouée de sauvetage inespérée pour lui ? Comme Ewo et Dolisie !

En politique comme dans d’autres domaines d’ailleurs, mettre la charrue avant les bœufs, constitue une véritable erreur stratégique. N’est –il pas temps à l’opposition ( modérée ou radicale) de prendre véritablement le taureau par les cornes ? Tsaty MABIALA, KINFOUISSIA et autres de l’opposition intérieure, qui végètent dans des partis plus ou moins structurés, n’ont-ils pas encore compris que le temps de la politique polie est révolu ? N’ont-ils pas entendu les cris du peuple, de la Nation ? Ne savent-ils pas, après tant d’années de propagation de la misère et d’effondrement des valeurs qui fondent un Etat viable, que seule une politique de bras de fer fait tomber les dictatures ? Que sans descentes dans les rues, sans manifestations, sans révolution et bras de fer permanent, point de salut ? Pourquoi un tel endormissement, en définitive ?

La guerre des égos, conjuguée à une oligophrénie handicapante, plombe le combat de l’opposition pour le respect de la constitution de 20 Janvier 2002. Certains comportements calamiteux que l’opposition traine comme un boulet au Congo, minent également l’opposition au sein de la diaspora. SASSOU tire sa force des faiblesses de l’opposition, de son inorganisation. Il est donc temps de se faire violence, en mutualisant nos efforts et en aplanissant nos divergences, afin de placer notre pays sur la seule marche qui vaille : la plus haute.

« Les  Assises nationales pour l’alternance démocratique » qui ont lieu à Paris du 07 au 10 Juin 2014, étaient des moments très forts et très intenses qui ont suscité un immense espoir au sein des populations, délibérément plongées dans une extrême pauvreté par un pouvoir autiste. Toutefois, cette dynamique ne sera un soubassement du combat pour la restauration démocratique via une alternance mature que si ces « Assises » réussissaient à se muer en une structure stable et pérenne, qui travaillerait en synergie avec les leaders qui ont la maîtrise des variables du terrain, notamment avec les trois plateformes de la société civile.

L’histoire a plus d’imagination que les hommes, disait MARX . Celle du Congo est soumise aux spasmes que SASSOU et l’opposition, à des degrés divers, nous imposent. Pendant ce temps, le peuple piaffe d’impatience et rêve sans y croire, à ce que « le Chevalier inexistant » se transforme en «  robin des bois », qui lui est un habile braconnier, mais aussi défenseur des pauvres et des opprimés. Arborons tous, les habits de défenseurs de la constitution du 20 janvier 2002 pour contrer la manœuvre perfide de SASSOU. Pour cela, chacun doit y mettre du sien, car, le destin du Congo ne porte pas l’estampille de la fatalité oyocratique.

Djess dia Moungouansi «  La plume du Congo libre »

 
       
 
 
 
 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories