Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2014 5 16 /05 /mai /2014 13:45

  

  

  

 

Source: Afrique Education 

 

CONGO BRAZZAVILLE ANDRE OKOMBI SALISSA LE RETOUR IMPROBABLE?

 

 

 

 

 
Depuis la multiplication de ses déclarations faites, depuis la France, où il semble s'être exilé, André Okombi Salissa (AOK) est dans le collimateur du pouvoir de Brazzaville. Seule personnalité du parti au pouvoir, le PCT, à avoir bravé le dictateur, en lui demandant de quitter le pouvoir, et en prenant, ouvertement, et publiquement, position contre la modification de la constitution, son retour est très attendu par les populations. Le pouvoir, de son côté, redoute ce retour qui pourrait être difficile à gérer, car AOK que Sassou, lui-même, surnommait "Tout Bouge", du temps où tout allait, bien, entre les deux hommes, n'est pas homme à attendre, assis sur une chaise. Tout Brazzaville sait que son retour sera le commencement d'un combat de coqs. Pour prévenir celui-ci, les hommes, en armes, à Brazzaville, procèdent par intimidation. AOK avait été associé au colonel, Marcel Ntsourou, dans l'affaire des explosions du 4 mars 2012, pour être incarcéré, avec ce dernier. Mais le pouvoir n'avait pas pu réunir les preuves suffisantes pour son inculpation. Malgré cela, AOK avait été soumis, à plusieurs tracasseries, en juin 2013, avant de se rendre, à Paris, où il est, très actif, dans la diaspora congolaise et les hauts lieux de décision français. Ses hommes restés, à Brazzaville, ont été débarqués, de tous les postes de responsabilités qu'ils occupaient, dans les administrations et sociétés publiques. Les dirigeants du CADD-MJ sont, littéralement, interdits de se réunir, car Sassou Nguesso a, personnellement, déclaré, le 7 mai 2013, à Djambala, qu'il était le fondateur du CADD-MJ, et que AOK le dirigeait, sous ses ordres. Ayant déclaré la dissolution de cette association des jeunes, Sassou Nguesso avait, aussi, interdit toute action au nom du CADD-MJ, déclarant que toute action menée au nom du CADD-MJ serait regardée comme un trouble à l'ordre public et réprimée comme tel. Cet ordre reçu cinq sur cinq, par les hommes en armes, est appliqué à la lettre. Le CADD-MJ a disparu dans la nature. Certains de ses dirigeants essaient de se retrouver sous le label CADD. Dernièrement, c'est le directeur général de la police nationale en personne, Jean-François Ndengué, qui a fait interpeller, les femmes de cette association. Trois hommes d'AOK sont, dans le viseur, des hommes de Sassou Nguesso. Nicolas Kossaloba, docteur vétérinaire, militant émérite, il est l'ombre d'AOK, sur le terrain. Ancien secrétaire général du CADD-MJ et dirigeant actuel de la CADD, il est l'homme qui comble l'absence du chef auprès des troupes. C'est le seul capable de remplacer AOK auprès des militants. Une brouille avait failli naître entre les deux hommes quand Nicolas Kossaloba avait obtenu son entrée, au bureau politique du PCT, à la surprise de son mentor. Mais la paix est, depuis, revenue entre les deux hommes, que le PCT n'arrive pas à diviser. Nicolas Kossaloba avait, récemment, été interpellé, dans une affaire de marché truqué, et de détournement de fonds, au Port de Brazzaville, du temps où AOK était ministre des Transports. L'opinion publique attribue ces démêlées, avec la police, à la volonté de le faire taire.

Augustin Kala Kala, journaliste de formation, porte parole du chef, est réputé pour son verbe incisif, qui dérange les caciques du PCT. Ancien 3e vice-président du CADD-MJ, il a été débarqué du ministère de l'Enseignement technique et professionnel. Il jongle entre les tracasseries policières et ses amis de la presse. L'homme est sur veillé. Les rumeurs policières disent que les deux hommes ne sont pas, encore, aux arrêts pour ne pas alerter AOK qui pourrait se sentir en danger. Connaissant l'homme, les Congolais savent qu'il bravera le danger.

Anicet Poaty-Amar est le plus discret, pourtant, le plus redouté et le plus redoutable, dans le Système AOK. Homme de l'ombre, ce juriste formé en France, diplômé d'économie et de sciences politiques, a fait un stage de formation, en Israël, sur « la sensibilisation, la stabilisation, et la déstabilisation politiques ». Ancien leader étudiant, à Cuba, il avait été formé, à « la conquête et la conservation du pouvoir politique, par les masses populaires ». Il a le profil des hommes que les dictateurs préfèrent avoir à leurs côtés, ou en prison, mais jamais en liberté, et surtout pas dans le camp adverse. Cet homme rigoureux qui parle plusieurs langues est le conseiller, le plus proche, d'AOK. Il l'accompagne, dans tous ses déplacements, à l'intérieur, et à l'extérieur. Les deux hommes parlent de tout. Autour d'AOK, on l'appelle "Le Spécial". Tous les familiers des rouages d'AOK le désignent comme le stratège du groupe. Le pouvoir de Brazzaville en a fait un cas spécial et prioritaire, parce que l'homme est, aussi, un proche du colonel, Marcel Ntsourou, qui n'a, jamais, caché son admiration, pour lui. Des livres de stratégie portant un cachet de sa bibliothèque privée, auraient été trouvés au domicile du colonel, Marcel Ntsourou, après l'assaut, du 16 décembre 2013. Le pouvoir de Brazzaville a essayé de monter, contre lui, un dossier de trafic d'influence, dans lequel on aurait voulu lui reprocher l'achat d'une maison de l'ANAC alors qu’AOK était ministre des Transports et de l'Aviation civile. Le dossier a été mis, en stand by, en attendant de trouver d'autres moyens, pour l'isoler ou l'éloigner d'AOK et réduire sa capacité de nuire. Il réside, actuellement, en France avec sa famille, dans le voisinage d'AOK.

Benjamin Okouya, dit "Ben", est le financier du clan. Il est du même village qu’AOK. Homme lige chargé des finances pendant les quinze ans passés, au gouvernement, avec AOK, il finance toutes les opérations. La police a perquisitionné toutes ses résidences, emportant, au passage, tout ce qui pouvait les intéresser. Après des détentions, à répétition, cet homme exubérant se fait, de plus en plus, discret, sans rien perdre de son attachement à AOK. Toutes ses affaires, à Brazzaville, et à Pointe-Noire, reçoivent, régulièrement, des visites de la police.

Le harcèlement contre ces hommes a, pour objectif, d'affaiblir AOK. Avec les pratiques actuelles d'élimination physique de ses adversaires politiques, par empoisonnement, notamment, il faut craindre que les hommes d'AOK entrent, dans la liste des personnalités que le dictateur de Brazzaville voudrait neutraliser pour empêcher la candidature d'AOK, à la présidentielle de 2016. Le directeur général de la police nationale a dit aux femmes de la CADD qu'AOK est le prochain, sur la liste, après Marcel Ntsourou. Il s'est juré de prendre AOK, au pied de l'avion, dès son retour, à Brazzaville. Le retour, plusieurs fois, reporté d'AOK laisse planer des doutes, dans les esprits, à Brazzaville. Après le grand bain de sang qui a entouré l'incarcération du colonel, Marcel Ntsourou, sciemment, mis en scène, pour lancer un avertissement à tous ceux qui seraient tentés de se mettre sur le chemin de Sassou Nguesso, le dernier dictateur sanguinaire d'Afrique, maintenant qualifié, de "Boucher de Brazzaville", dans les salons diplomatiques, AOK reste le dernier espoir, pour les jeunes, qui attendent de se ranger derrière un chef charismatique, pour affronter les milices de Sassou, dans la rue. Si AOK continue à hésiter, alors que les lieutenants de Sassou Nguesso multiplient les passages, dans les médias, pour annoncer la modification de la constitution, dans le but de maintenir Sassou Nguesso, au pouvoir, la bataille risque d'être perdue d'avance. Mais en rentrant, AOK doit être prêt, à faire face, à toute éventualité. Car depuis les massacres du 16 décembre 2013, Sassou Nguesso a bu toute la honte, plus rien ne semble pouvoir l'arrêter. A l’occasion du lancement des travaux de la municipalisation accélérée, à Sibiti, Sassou Nguesso a mis en garde la classe politique congolaise, en leur disant que celui qui va mobiliser le peuple contre la modification de la constitution le rencontrera dans toute sa rigueur. Ce qui rappelle qu’AOK, de son côté, avait, lui aussi, déclaré il y a quelques temps, que celui qui ira contre la démocratie le croisera sur son chemin. Ces deux chemins là, vont, donc, forcément, se croiser. Reste à savoir quand. Le chemin de Brazzaville est devenu un chemin de non retour pour les responsables politiques de l’opposition au Congo. Les Mathias Dzon ou Me Jean- Martin Mbemba et autres, n’arrivent plus à sortir du pays, même pour se faire soigner à l’étranger, alors qu’il n’existe aucune procédure contre eux. AOK sait à quoi s’en tenir. Son entourage, à Brazzaville, confirme qu’il sera bien de retour, à Brazzaville, d’ici peu, déterminé à croiser le fer avec Sassou.

Auteur: Afrique Education  
 
 
 
 
 
 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories