Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mars 2014 4 13 /03 /mars /2014 16:59

  

 

Par Le Nouvel Observateur - Nicolas Sarkozy alias "Paul Bismuth".

 

  FRANCE ECOUTES TELEPHONIQUES :  : Nicolas SARKOZY alias "Paul BISMUTH"

   

  Nicolas Sarkozy.

Nicolas SARKOZY

 

 

Afin de discuter en toute tranquillité avec son avocat, Nicolas Sarkozy avait utilisé un téléphone sous un nom d'emprunt. "Le Canard Enchaîné" indique dans son édition du mercredi 12 mars qu'il s'agissait de "Paul Bismuth", nom d'un ancien camarade de classe de son avocat Thierry Herzog.
Le journal a retrouvé le vrai Paul Bismuth qui n'a pas l'air très content que son nom ait été usurpé. "Je trouve ça plutôt cavalier", a-t-il confié à l'hebdomadaire. L'homme envisage de porter plainte pour usurpation d'identité.
Malgré les précautions prises par l'ancien président et son avocat, les enquêteurs avaient également placé sur écoute ce second téléphone, comme l'a révélé "Le Monde".

Par Le Nouvel Observateur

Sarkozy sur écoute : 6 questions sur une nouvelle affaire

Par Le Nouvel Observateur

L'ex-président est soupçonné d'avoir été renseigné des évolutions de procédures le concernant par la plus haute juridiction du pays : la Cour de cassation. Son avocat dénonce une "affaire montée de toutes pièces".
Nicolas Sarkozy est en première ligne d'un nouveau dossier. Et pas le moindre. Tous les ingrédients d'un scandale à l'échelle de l'Etat sont réunis. Selon les informations publiées vendredi 7 mars par "Le Monde", l'ex-chef d'Etat, placé sur écoute dans l'enquête sur les accusations de financement de sa campagne de 2007 par la Libye de Kadhafi, serait impliqué dans un trafic d'influence présumé.
C'est la première fois en France qu'un ex-président est placé sur écoute par la justice. Les "grandes oreilles" du procureur ont également enregistré les conversations de deux ex-ministres de l'Intérieur, Brice Hortefeux et Claude Guéant.
Un coup de fil de Nicolas Sarkozy à son avocat, Thierry Herzog, a déclenché, le 26 février dernier, l'ouverture d'une information judiciaire pour "violation du secret de l'instruction" et "trafic d'influence" par le tout nouveau parquet national financier.
Les deux hommes auraient parlé à un juge très en vue, Gilbert Azibert, haut magistrat du parquet général de la Cour de cassation, proche de l'avocat de l'ancien chef d'Etat. L'échange aurait concerné son éventuelle sollicitation pour qu'il se renseigne sur une procédure en cours devant la Cour de cassation : celle concernant la décision cruciale du 11 mars prochain sur la saisie des agendas de Sarkozy.
En échange de quoi, selon "Le Monde", Gilbert Azibert aurait à son tour sollicité l'intervention de Nicolas Sarkozy pour qu'il fasse jouer ses relations en vue d'obtenir un poste prestigieux. Thierry Herzog n'a pas tardé à monter au créneau pour démentir en bloc et dénoncer une "affaire politique", mais cette nouvelle affaire, dont ce n'est peut-être que le début, pose, encore, plusieurs questions.

1Pourquoi Nicolas Sarkozy a-t-il été mis sur écoute ?
Tout commence, selon "Le Monde", avec l'ouverture de l'information judiciaire à Paris, le 19 avril 2013. Pour "corruption", mais aussi "trafic d'influence", "faux et usage de faux", "abus de biens sociaux", "blanchiment", et "complicité et recel de ces délits", dans le cadre de soupçons de financements libyens pour la campagne 2007 de l'ancien président Nicolas Sarkozy.
Cette information judiciaire fait suite, entre autres, aux témoignages de l'homme d'affaire franco-libanais Ziad Takieddine. En mars 2012, "Mediapart" a affirmé que Khadafi aurait financé la campagne de Sarkozy, et a diffusé un document venant d'un ex chef des renseignements extérieurs libyens faisant état d'un "accord de principe" à hauteur de "50 millions d'euros". L'authenticité du document est contestée.
Nicolas Sarkozy, qui dément fermement, a porté plainte contre "Mediapart" pour "faux et usage de faux" et "publication de fausses nouvelles". Fin janvier, dans son magazine "Pièce à conviction", "France 3" a diffusé une interview de Kadhafi datant de mars 2011 dans laquelle il évoque un financement politique occulte de la campagne.
Dans le cadre de cette affaire, décision est prise par les magistrats, selon "Le Monde", de mettre l'ancien président et deux de ses anciens ministres de l'Intérieur, Claude Guéant et Brice Hortefeux, sur écoute.

2Qui a mis Nicolas Sarkozy sur écoute ? Comment ?
Les écoutes judiciaires sont soumises à des règles précises, détaillées sur le site du ministère de l'Intérieur. Dans le cadre d'une enquête en matière criminelle ou correctionnelle, le juge d'instruction peut ordonner de faire pratiquer des écoutes téléphoniques, si la peine prévue pour le crime ou le délit concerné est égale ou supérieure à 2 ans de prison. La décision du juge doit être écrite. Les écoutes peuvent durer 4 mois au maximum, renouvelables.
Dans le cadre de cette nouvelle affaire, deux juges pilotent l'enquête : Serge Tournaire et René Grouman.
Un procès-verbal est établi pour chaque enregistrement, mentionnant la date et les heures de début et de fin, souligne-t-on au ministère de l'Intérieur.
Les enregistrements sont placés sous scellés fermés. Ils font ensuite l'objet d'une transcription par le juge d'instruction ou l'officier de police judiciaire. Seuls sont versés au dossier les éléments utiles à l'instruction. Après l'établissement des transcriptions, les enregistrements sont détruits sous l'autorité du procureur de la République ou du procureur général, précisent encore les services du ministère.

3Ces écoutes sont-elles légales ?
Thierry Herzog est hors de lui. "C'est une violation monumentale des droits de la défense !" juge de son côté l'avocat de Nicolas Sarkozy. "J'ai appris que cette procédure a pour fondement des écoutes téléphoniques réalisées entre Monsieur Sarkozy et moi, dont personne me semble-t-il ne peut ignorer que je suis l'avocat !" Or, selon lui, "les conversations entre un avocat et son client ne peuvent être écoutées, pire enregistrées et retranscrites pour fonder l'ouverture d'une information".
La Cour de cassation n'est toutefois pas tout à fait d'accord, sur ce dernier point, avec l'avocat de l'ancien président. En mars 2012, elle précise en effet sur le sujet : "En cas d’interception fortuite d’une conversation entre un avocat et son client ou un tiers, la jurisprudence admet que (...) la conversation ne peut être transcrite et versée au dossier de la procédure que s’il apparaît que son contenu est de nature à faire présumer la participation de cet avocat à une infraction. À défaut, la retranscription doit être annulée." Elle ne peut pas être versée au dossier. Rien ne semblerait cependant empêcher d'écouter la conversation...
Enfin, précision évidente mais à rappeler : Nicolas Sarkozy, depuis qu'il a quitté l'Elysée en mai 2012, n'est plus protégé par son immunité présidentielle. L'ex-président est un justiciable comme les autres.

4Qui est le haut magistrat Gilbert Azibert, soupçonné d'avoir renseigné Sarkozy ?
Depuis septembre 2010, Gilbert Azibert, un des plus hauts magistrats de France, occupe le poste de premier avocat général à la 2ème chambre civile de la Cour de cassation. Comme l'indique "Le Monde", le Marseillais de 67 ans, actuellement en fin de carrière, est notamment en charge de l'indemnisation des victimes ou du droit de la Sécurité sociale.
Présenté comme un homme "solide et autoritaire" marqué à droite et doté d'un "puissant réseau", Gilbert Azibert a occupé, entre autres, au début des années 2000, le poste convoité de directeur de l'école nationale de la magistrature (ENM).
Le magistrat a aussi été en 2005 procureur général près la cour d'appel de Bordeaux, secrétaire général du ministère de la Justice de 2008 à 2010, directeur de l'administration pénitentiaire de 1996 à 1999. Il s'est vu attribuer plusieurs décorations : officier de la Légion d'honneur et des Palmes académiques et commandeur de l'ordre du Mérite.

5Que viennent faire les affaires Tapie et Bettencourt dans cette histoire ?
La mise sur écoute des téléphones de Nicolas Sarkozy et de Thierry Herzog devait initialement permettre aux juges d’obtenir des informations sur l’éventuel financement libyen de la campagne de l'ancien chef d'Etat en 2007. Mais les conversation retranscrites par les enquêteurs se révèlent précieuses pour un tout autre dossier. Elles dévoilent des échanges portant sur la procédure Bettencourt à la Cour de cassation – dont ils peuvent suivre l’avancement grâce aux informations de Gilbert Azibert - , et notamment sur ce qui préoccupe au plus haut point Nicolas Sarkozy : le destin de ses agendas, privés et officiels, saisis dans le cadre de cette procédure.
Le 11 mars, la Cour de Cassation doit dire si la saisie était licite ou non. Or, la portée de cette décision dépasse l’affaire Bettencourt : "Il s’agit de savoir si les agendas peuvent être versés dans d’autres procédures, comme l’affaire Tapie", explique le journaliste Gérard Davet sur "iTélé." En cas d’invalidation de la saisie par la Cour de cassation, ces agendas qui "attestent de la proximité et des relations entre Nicolas Sarkozy et beaucoup d’autres personnes, dont M. Tapis ou M. Pérol" devraient disparaître des autres procédures, privant l’accusation d’une pièce essentielle.
Pour rappel, la procédure Tapie porte sur l'arbitrage controversé en règlement du litige entre le Crédit lyonnais et l'homme d'affaires, qui lui a permis d'empocher 403 millions d'euros. Les enquêteurs cherchent à comprendre le fonctionnement de la chaîne qui a conduit à cette décision, très favorable à Tapie. Nicolas Sarkozy est directement visé : l’arbitrage a été rendu sous sa présidence, après des réunions à l'Elysée conduites par le secrétaire général, Claude Guéant. L'ancien chef de l'Etat est soupçonné d'avoir voulu favoriser Bernard Tapie, dont il est resté proches après leur rencontre, dans les années 1990.

6La Cour de cassation, plus haute juridiction de l'ordre judiciaire, est-elle mise en cause ?
La Cour de cassation, plus haute juridiction de l'ordre judiciaire, est la garante du bon fonctionnement du système judiciaire français. Tout soupçon remettant en cause l'intégrité cette institution est donc gravissime. Or, les révélations du "Monde" remettent très lourdement en cause ce fonctionnement, en révélant l'implication de Gilbert Azibert, premier avocat général, l'un des plus hauts magistrats de France, directement impliqué dans un trafic d'influence.
"A travers les retranscriptions des écoutes téléphonique, il apparaît assez clairement qu’à la Cour de cassation, il y a différentes influences qui s’agitent, qui bougent", commente Gérard Davet sur "iTélé". "Après, il faut savoir si ces influences ont un réel impact sur les décisions prises. On ne le saura que le 11 mars, quand la Cour de cassation va se prononcer sur les agenda." A cette date, le soupçon de corruption pesant sur la juridiction, qui n'est encore qu'une hypothèse, se verra oui ou non confirmée par une décision concrète.

C.R., R.F. et M.B.

 

 
 
 
 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories