Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 08:49
 

  

  

 

 

  FORTE MOBILISATION DE L'OPPOSITION AU BURKINA FASO CONTRE LA MODIFICATION DE LA CONSTITUTION LE SAMEDI 18 Janvier 2014

 

 

L'opposition a fait une véritable démonstration de force en manifestant samedi 18 janvier dans le calme dans plusieurs villes du pays. Elle dénonce la révision de l'article 37 de la Constitution limitant à deux quinquennats les mandats présidentiels. Elle permettrait au président Compaoré de se présenter pour un troisième mandat en 2015. Une journée d'action très largement commentée à Ouagadougou.

« Une marrée humaine à Ouagadougou », « Une forte mobilisation à Bobo Dioulasso », les titres de la presse en ligne reviennent ce dimanche 19 janvier sur la participation des Burkinabè à cette journée nationale de protestation.

« Nous, nous ne disons pas que nous voulons imposer quoi que ce soit au gouvernement mais c’est heureux que le gouvernement sache qu’aujourd’hui, pour la conquête du pouvoir, les lignes ont bougé, s'enthousiasme Ablassé Ouédraogo, président du parti d’opposition Le Faso Autrement. Et rien ne sera plus comme avant parce que la peur est définitivement installée dans le camp du gouvernement. La démonstration a été donnée par le peuple burkinabè samedi et [celui-ci] ne se reposera pas tant que ce qu’il souhaite n’aura pas obtenu de réponse définitive. Et la réponse définitive, c’est la décision du président Compaoré de dire que l’article 37 de notre Constitution ne sera pas modifié, le Sénat ne sera pas mis en place au Burkina Faso. »

 

 

Chiffre contesté

Selon la police, ils étaient 10 000 à descendre dans la rue à Ouagadougou à l’appel de l’opposition politique. Un chiffre critiqué par les organisateurs, qui parlent de l’une des plus grandes manifestations jamais organisées au Burkina Faso. Pour de nombreux observateurs, cette journée marquera l’histoire politique du pays.

« C’est la première fois que je vois une telle mobilisation à Ouagadougou, même l’affaire Norbert Zongo n’a pas mobilisé autant de monde », confie un journaliste. « C’est presque incroyable que la marche se soit déroulée sans incident tellement il y avait du monde », s’étonne un leader de la société civile. Dans un communiqué, le gouvernement burkinabè salue « le sens élevé de la responsabilité de l’opposition et félicite les acteurs pour cette manifestation pacifique ».

Mais ce que souhaite Ablassé Ouedraogo, ce sont de véritables discussions : « Nous n’avons jamais refusé le dialogue. Pour preuve, le 14 novembre 2013, nous avons été reçus au niveau du chef de file de l’opposition par le président du Faso. Maintenant dialoguer pour dialoguer dans le vide, ce n’est pas nécessaire. Des problèmes concrets sont posés, le président Compaoré doit apporter des solutions. »

 

→ A (RE) LIRE : Démonstration de force de l'opposition burkinabè

Joint par RFI, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, confirme la poursuite des concertations sur la mise en place du Sénat et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Mais sur la question d’une éventuelle modification de l’article 37 de la Constitution, le ministre s’exclame : « Comment peut-on discuter sur l’article 37 alors que personne au gouvernement n’a encore pris de décision. Ni le président Blaise Compaoré, ni le gouvernement n’ont annoncé officiellement que l’article 37 de la Constitution sera modifié ! ».

→ A (RE) LIRE : Roch Marc Christian Kaboré : « Une seule personne ne peut pas penser définitivement un pays » 

 

 

Très forte mobilisation dans les rues de plusieurs villes du Burkina Faso ce samedi 18 janvier 2014. Si la police parle de 10 000 manifestants, selon l’Agence France Presse (AFP), les organisateurs parlent, eux, de 250 000 personnes à Ouagadougou et 500 000 à travers le pays. L'opposition dénonce la révision de l'article 37 de la Constitution limitant à deux quinquennats les mandats présidentiels. Elle permettrait au président Blaise Compaoré de se présenter pour un troisième mandat en 2015. La manifestation s'est déroulée dans le calme à Ouagadougou, en présence des leaders historiques du parti présidentiel qui viennent de démissionner du  Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP).

Au Congo Brazzaville, avec une opposition bâillonnée, une population intimidée, traumatisée,  térrifiée par les atrocités de la dictaure. Comment l’opposition congolaise s’y prendra telle pour empêcher le dictateur Denis SASSOU NGUESSO  de modifier la constitution pour un nième mandat et mourir au pouvoir?

Brazzaville, Steve OBORABASSI pour la Voix du Peuple

 

 

 

 

 «Un dictateur n'a pas de concurrent à sa taille tant que le peuple ne relève pas le défi » 

 

Pour une République Juste & Démocratique, Vous Trompez le Peuple Nous dénonçons

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
LA VOIX DU PEUPLE
commenter cet article

commentaires

La Voix Du Peuple

  • : Le blog de la voix du peuple
  • Contact

POUR UN CONGO LIBRE ET DEMOCRATIQUE

 

2013 marketing trends 

 

                              petit gif animé clown qui jongle

 pub_top.gif

     

                                     

             

      VISITEURS                           
         VISITEURS                               

 

 fl8.jpg EDITORIAL                                               

 

 

Nous avons tous  été confrontés un jour ou l’autre à un fait  choquant qui nécessitait d’être révélé à la face du monde.

Mais  désavantagés par l’absence de moyens de nous exprimer, nous avons fini par abandonner. Or, pesant

soigneusement les mots et en cherchant à trouver la bonne formule, il est possible de régler la majeure partie des

problèmes qui nous rongent.

La voix du peuple est cet espace qui nous faisait défaut. Elle a pour ambition l’information du  grand nombre dans la

dénonciation sans appel de toute dérive de nos responsables politiques congolais, tout bord confondu,  qui poseraient

des actes qui opposent le « mal au bien » du peuple congolais à travers des actions telles :

           -des abus de tout genre ;

           -des injustices vis-à-vis des plus faibles ;

           -des scandales économiques, politiques, judiciaires…

La voix du peuple a aussi pour mission, l’assistance des « sans voix » dans la publication de leurs opinions.

La voix du peuple est pour nous tous donc une arme qui nous permet de nous soulager de nos douleurs longtemps

comprimées, et aussi de faire respecter les droits que nous défendons. Désormais, nous parviendrons,  grâce  à elle, à

atteindre dans leurs tanières, leurs châteaux, leurs bunkers, leurs tours…, les intouchables, les protégés, les

invulnérables.

Enfin, se voulant porteuse des valeurs de vérité, de justice, de paix, de la morale, de la vertu et de l’unité de tous les

enfants du Congo du nord au sud, de l’ouest à l’est, la voix du peuple s’insurge, dans l’impartialité, contre des

agissements s’apparentant à de la propagande, au dénigrement matérialisés par :

           -des propos indélicats ; 

           -du culte de la division ;

           -des accusations affamantes ;

           -des observations désobligeantes ;

           -des contre vérités…

Aussi, au regard de ce qui précède, un article des « sans voix » qui ne respecterait point les dites prescriptions, sera

purement et simplement écarté.

email2.gifNous contacter :

dpeuplelavoix@yahoo.fr  

 

 

CONGO.jpg-1.jpg

   

  Le symbole de la liberté

  

         Non à la dictature

    

   

   

 

      L' INCORRUPTIBLE       

     Légende d'Afrique

  

  

 

       La colombe de la paix et de l'esperance

        

 

 

 

         Non à l' omerta

   

 

 

BONGO - CHIRAC - SASSOU les principaux acteurs

du coup d' Etat sanglant du 5 Juin 1997 au Congo Brazzaville

   

   

 

 

 

  Pour une Jusitce transparente et équitable

  

 

     

 

   

  carteanime.gif

 

  undefinedAu pillage des richesses en Afrique

 

 

    Capture

     Kwame NKRUMAH

   

 

        Emery Patrice LUMUMBA

   

 

  Alphonse MASSAMBA - DEBAT

          

 

  

        Marien NGOUABI

       

 

        Cardinal Emile Biayenda

  

             Thomas SANKARA

  

          drapeau des états unis

       Martin Luther KING

  

 

    

   

 

       Mahatma GANDHI

   

 

         Nelson MANDELA

    

 

          John Fitzgerlald KENNEDY  

    

 

       

 

   Pour une alternance démocrtique au Congo

     

     à la santé des Biens mal acquis  

        hautbma.jpg

   

                              drapeau france

    

                          Le TonTon

       undefined

 

           Un grand et un petit

   

 

 

         

                   Non à la chasse à l' homme

        

 

     

      

 

        

 

                

   

 

     

 

       ststop.gif   

 

        sujets-interdits.jpg     

 

          CAF7X9TP.jpg

 

          

               La métamorphose

      

 

           

            La tour de contrôle

      

 

       CALV3Y6Z.jpg      

 

       CARELW57.jpg   

 

       CARTE-CONGO.jpg

 

       medium_sassou-hu-jintao-congo-chine.jpg

 

       FORET-EN-DANGER.gif  

 

        pillards.jpg

 

       le-pillage-des-for-ts-du-congo1.jpg  

 

 

  

 

   

 

       CAG9I7CH-copie-1.jpg

                 

 

                   

                

          

 

         billet 500 euros

           portefeuille dollard

        

                        undefined

 

 

 

                       gif carte mastercard

        Aux massacres

        

 

            

         Des jeunes patriotes Ivoiriens tombés sous les bales

        

 

   Bombardement  de la résidence de Laurent GBAGBO

                          

       Des hélicoptères ont bombardé la résidence de Laurent Gbagbo.

 

        AFRIQUE-LIBERATION.gif

 

        afrique-au-secours.jpg

 

        CRISE.gif

            

                    

     Le  chemin  d' avenir, le chemin sans issue

                  

            

 

      voie-sans-issu-la-d-silusion-du-chemin-d--avenir-copie-1.jpg

      L'eau une denrée rare à Brazzaville, pourtant vitale

      

 

        eau7.jpg

 

        

                          Le fleuve Congo

        

     Le bord du fleuve Congo à Brazzaville pourtant les habitants manquent cruellement l' eau potable

         

 

       

 

                    

 

        arton42-100x29

 

        logo_lexpress.gif

 

        Leparisien

 

        nouvelobs

 

         butin azuréen

 

         rue89_logo1.jpg

 

 

        Logo Mafia

 

        corruption menottes

        Révélations effarantes de John Perkins ancien assassin économique

        JohnPerkinsCourage824

 

        arnaques.jpg

 

        france2

        Le Grand Journal...

 

        canal +

 

            

 

       

 

      

 

       

 

       

 

        

 

       

       

 

       

          

          DES FEMMES ATYPIQUES

 

           

 

           

              

        

 

       

 

           

            congo-brazza1

       Ou est le serieux

            mammamia

 

            aubout

 

            sassou dictateur-copie-1

 

                  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            

 

      

  Gold Man sachs - LA BANQUE QUI DIRIGE LE MONDE

 

     

     

      News

 

          Le malheur des congolais

 

     

      

        

     

 

 

 

 

 

 

 

      

     

 

Recherche

Texte Libre

Catégories